PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentL'UE obtient un accord historique pour renforcer le marché du carbone dans...

L’UE obtient un accord historique pour renforcer le marché du carbone dans le cadre de sa politique en faveur de l’environnement

L’Union européenne a conclu un accord visant à renforcer et à étendre son marché du carbone phare, approuvant ainsi la pièce maîtresse de la stratégie du Green Deal qui vise à rendre son économie climatiquement neutre d’ici le milieu du siècle.

Contenu de l’article

(Bloomberg) – L’Union européenne a conclu un accord visant à renforcer et à étendre son marché du carbone phare, approuvant ainsi la pièce maîtresse de la stratégie du Green Deal qui vise à rendre son économie climatiquement neutre d’ici le milieu du siècle.

Annonce 2

Contenu de l’article

Dans le cadre d’un accord provisoire annoncé par les représentants des États membres de l’UE et du Parlement européen, l’échange de quotas d’émission sera étendu au chauffage et au transport routier, et couvrira également le transport maritime. Les 27 États membres vont également accélérer le rythme auquel les entreprises, des producteurs d’électricité aux aciéries, sont tenues de réduire la pollution.

Contenu de l’article

Ces profondes réformes s’inscrivent dans le cadre du plan de la région visant à réduire les émissions d’au moins 55 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici à 2030, et à atteindre un niveau net zéro d’ici à 2050.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Mâcon : condamnation à 13 ans de prison pour le meurtre de l'adolescente, le petit ami d'Emma

« C’est la plus grande loi sur le climat jamais vue en Europe, et certains disent dans le monde », a déclaré Peter Liese, négociateur principal pour le Parlement européen, aux journalistes lors d’un briefing tôt dimanche après 29 heures de négociations. « Nous obtenons beaucoup pour le climat, une grande quantité de CO2 économisée, au prix le plus bas possible ».

Publicité 3

Contenu de l’article

Bien que certaines dispositions de la révision aient été édulcorées par rapport à la proposition initiale, alors que l’UE est aux prises avec une crise énergétique sans précédent à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le bloc est déterminé à faire de la révision verte la base de sa stratégie de croissance et à créer un précédent pour les autres nations et régions dans la lutte contre le changement climatique.

« L’accord est un succès pour l’UE et apportera des certitudes aux entreprises et aux investisseurs, même si certains compromis ont dû être faits en raison du contexte économique très difficile », a déclaré Ingo Ramming, responsable des marchés du carbone pour Banco Bilbao Vizcaya Argentaria SA à Madrid.

Les attentes de règles plus strictes ont déjà contribué à faire grimper les prix du carbone à un niveau record de 99,22 euros (105 dollars) par tonne métrique cette année. Les contrats à terme de référence sur le carbone négociés à Amsterdam ont clôturé à 83,82 euros vendredi, soit plus de 10 fois les niveaux enregistrés il y a cinq ans. L’accord doit encore être formellement approuvé par les États membres et le Parlement pour être contraignant.

Publicité 4

Contenu de l’article

L’accord complète également une mesure historique adoptée en début de semaine pour imposer un prix de la pollution sur les importations de certaines marchandises en Europe et protéger ses propres producteurs contre les concurrents moins chers des pays dont les règles environnementales sont moins strictes. Dans le cadre de la réforme du marché des émissions, les décideurs politiques ont fixé les règles relatives à l’introduction progressive du mécanisme d’ajustement à la frontière pour le carbone à partir de 2026 et à la suppression d’ici 2034 des quotas de pollution que les secteurs couverts par la taxe obtiennent gratuitement.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Bombardier annonce un bénéfice trimestriel grâce à la demande pour les jets d'affaires.

« Je considère le CBAM comme une réalisation majeure », a déclaré M. Ramming. « Il pourrait servir de catalyseur à la tarification mondiale du carbone. Pour la mise en œuvre, les compétences diplomatiques restent cruciales. »

Le système d’échange de quotas d’émission impose des plafonds dégressifs chaque année à quelque 12 000 installations appartenant à des fabricants et à des services publics, et limite la pollution des compagnies aériennes. Les entreprises qui rejettent moins de carbone peuvent vendre leurs permis non utilisés, ce qui les incite à se mettre au vert plus rapidement.

Publicité 5

Contenu de l’article

La révision, la plus importante depuis la création du marché en 2005, portera en 2024-2026 le taux auquel le plafond de pollution diminue chaque année à 4,3 %, contre 2,2 % actuellement. Le facteur de réduction dit linéaire s’accélérera ensuite pour atteindre 4,4 % à partir de 2027, selon M. Liese.

Le bloc complétera également l’augmentation du LRF par une réduction du plafond d’émissions, en réduisant le nombre de quotas de 90 millions en 2024 et de 27 millions en 2026. Les deux mesures combinées se traduiront par une baisse de 62 % de la limite de pollution d’ici la fin de la décennie par rapport au niveau de 2005.

Les négociateurs ont également convenu d’approuver la conception des contrôles automatiques de l’approvisionnement en permis tels qu’ils ont été initialement proposés par la Commission européenne en juillet 2021, selon M. Liese. Cela comprend également une disposition visant à fixer le seuil du nombre de permis détenus dans la réserve de stabilité du marché à 400 millions à partir de 2023, tout quota supérieur devant être invalidé.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Mark Zuckerberg met en avant le potentiel du travail à distance dans le métaunivers alors que Meta menace ses employés pour violation de la consigne de retour au bureau.

Annonce 6

Contenu de l’article

Selon l’accord, un programme adjacent d’échange de droits d’émission pour les carburants de chauffage et de transport démarrera en 2027, avec la possibilité d’une interruption d’urgence si les prix du gaz et du pétrole sont élevés, auquel cas le démarrage du second marché du carbone serait retardé d’un an.

Afin d’apaiser les inquiétudes quant au coût des réformes dans un marché mondial déjà aux prises avec l’inflation énergétique, l’UE va créer un nouveau fonds que les gouvernements nationaux pourront utiliser pour indemniser les citoyens vulnérables. Le Fonds social pour le climat, qui entrera en vigueur en 2026, représentera un total d’environ 87 milliards d’euros, dont la majeure partie proviendra des recettes générées par le nouveau programme d’échange de quotas d’émission de carbone.

(Mises à jour avec les commentaires du législateur Peter Liese dans le quatrième graphique).

Publicité

Commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civilisé et encourage tous les lecteurs à partager leurs opinions sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et pour savoir comment régler vos paramètres de messagerie.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles