PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLes fichiers Birkenstock déposent leur IPO pour stimuler davantage le marché américain.

Les fichiers Birkenstock déposent leur IPO pour stimuler davantage le marché américain.

Birkenstock a déposé une demande d’introduction en bourse, un autre signe de l’attrait que les marchés boursiers américains exercent sur les entreprises européennes à la recherche d’une valorisation plus élevée.

Le fabricant allemand de chaussures, dont les sandales sont portées aussi bien par des hippies que par des personnes branchées, continuera d’être contrôlé par la société d’investissement privée L Catterton, selon un dépôt effectué mardi. La société divulguera les modalités proposées de la vente d’actions dans un dépôt ultérieur auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

ADVERTISEMENT

CONTINUE READING BELOW

L’introduction en bourse pourrait valoriser Birkenstock à plus de 8 milliards de dollars, selon des informations de Bloomberg News. Goldman Sachs Group Inc., JPMorgan Chase & Co. et Morgan Stanley dirigent l’offre, qui intervient plus de deux ans après que L Catterton et la société d’investissement familiale du milliardaire Bernard Arnault ont acquis une participation majoritaire dans Birkenstock, le valorisant à environ 4 milliards d’euros (4,3 milliards de dollars).

Renforcement des listes

Le marché américain des introductions en bourse semble enfin revenir à la vie après 18 mois dans le marasme. Le dépôt d’introduction en bourse de Birkenstock fait suite à d’autres dépôts de SoftBank Group Corp., du concepteur de semi-conducteurs Arm, de la société de livraison d’épicerie Instacart Inc. et du fournisseur de marketing et d’automatisation des données Klaviyo Inc.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Mutisme chez les captifs et incursion au Parlement de Gaza

Fondée il y a près de 250 ans, Birkenstock a développé une semelle intérieure profilée pour un plus grand confort. Les sandales modernes doublées de liège ont pris de l’ampleur dans les années 1970, alors que les acheteurs étaient enchantés par ce style confortable. Birkenstock est depuis devenue une marque de haute couture, lançant des collaborations avec des noms de luxe tels que Dior, Manolo Blahnik et Valentino, et donnant naissance à des variantes de marques telles que Celine et Givenchy.

Plus de la moitié, soit 54 %, des clients de l’entreprise se trouvent en Amérique, l’Europe représentant 36 %, selon le dépôt du mardi. Alors que les femmes représentent 72 % des clients de Birkenstock, les chaussures ont un attrait intergénérationnel, mené par les millennials avec 31 % des ventes, suivis par les baby-boomers avec 30 %, la génération X avec 27 % et la génération Z avec 12 %.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'erreur de retraite alarmante que trop d'Américains font

Une cotation marquerait la fin d’une période réussie pour l’entreprise, dont les héritiers de la famille se sont retirés des fonctions de gestion il y a une dizaine d’années. Depuis lors, elle a rationalisé sa stratégie, lancé des collaborations de haut niveau et connu une croissance explosive de la demande.

Les ventes ont augmenté au cours de cette période, passant de 292 millions d’euros en 2014 à 1,24 milliard d’euros en 2022, selon le dépôt.

« La plus vieille start-up »

« Nous nous voyons comme la plus vieille start-up de la planète », a déclaré le directeur général Oliver Reichert dans une lettre aux investisseurs incluse dans le dépôt. « Nous sommes une marque soutenue par une tradition familiale de plus d’un quart de millénaire, avec la résilience, la pertinence intemporelle et la crédibilité d’une entreprise multigénérationnelle. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  10 statistiques sur les achats en ligne que vous devez connaître en 2023 [Infographic]

ADVERTISEMENT

CONTINUE READING BELOW

Les ventes ont été stimulées ces derniers temps par le film à succès Barbie, dans lequel la star Margot Robbie porte une paire de Birkenstocks roses dans une scène.

Pour les six mois se terminant le 31 mars, l’entreprise a réalisé un bénéfice net de 40 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 644 millions d’euros, selon le dépôt. Ce chiffre se compare à un bénéfice net de 73 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 543 millions d’euros au cours de la même période de l’année précédente.

Birkenstock a également investi massivement dans l’extension de ses sites de production en Allemagne, notamment dans une nouvelle usine de 120 millions d’euros à Pasewalk, une ville située au nord de Berlin.

La société, qui deviendra Birkenstock Holding Ltd., prévoit de coter ses actions à la Bourse de New York sous le symbole BIRK.

© 2023 Bloomberg

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles