FinanceGagner de l'argentQuel serait un bon investissement pour mes cotisations excédentaires ?

Quel serait un bon investissement pour mes cotisations excédentaires ?

Cher lecteur,

Merci pour votre question.

Avant toute chose, je vais commencer par faire un détour par rapport aux questions ci-dessus en opposant brièvement une rente de retraite et une police d’assurance mixte. Ces deux polices d’investissement offrent des avantages fiscaux d’une manière unique ; cependant, elles diffèrent distinctement dans leur traitement fiscal.

Les dotations offrent des avantages fiscaux aux investisseurs dont le taux marginal d’imposition est supérieur à 30 %, en réduisant le montant de l’impôt dû sur la croissance de vos investissements. En outre, les fonds de dotation favorisent la discipline car l’investissement doit être conservé pendant au moins cinq ans. L’investissement est imposable entre les mains de la compagnie d’assurance-vie, malgré son illiquidité, en raison de la durée de blocage prédéterminée de cinq ans. En cas d’urgence financière, des restrictions s’appliquent aux retraits effectués avant l’échéance requise de cinq ans.

En substance, si votre taux marginal d’imposition est supérieur à 30 %, une police d’assurance-vie mixte a tout son sens car elle est imposée dans la limite de 30 %.

Les rentes de retraite sont un instrument d’économie d’impôt qui permet de réduire votre revenu imposable jusqu’à une certaine limite, comme le stipule la loi sur l’impôt sur le revenu. Au cours d’une année donnée, les cotisations sont déductibles des impôts dans la limite de 27,5 % du revenu imposable ou de la rémunération de votre employeur, avec un plafond annuel de 350 000 euros.

En outre, les cotisations dépassant les limites stipulées peuvent être utilisées pour réduire les impôts potentiels dus sur les sommes forfaitaires en espèces prises avant ou à l’âge de la retraite, ainsi que pour réduire la composante imposable de votre revenu de rente viagère à la retraite. Dans la limite des plafonds annuels, les cotisations versées directement par votre employeur sont également imposables en tant qu’avantages sociaux entre vos mains ; toutefois, les cotisations sont également déductibles fiscalement à votre disposition mais sont soumises aux plafonds annuels autorisés susmentionnés. En outre, les cotisations excédentaires peuvent également être reportées et déduites au cours de l’année fiscale suivante, ce qui réduit votre charge fiscale.

Lire aussi :   Les extraits d'avis Google ne s'affichent pas pour les témoignages

Sur la base de ce qui précède, à mon avis, je suggérerais plutôt les options d’investissement suivantes pour vos contributions excédentaires :

Rentes de retraite

Continuez à investir dans une rente de retraite pour les raisons suivantes :

  • Lors du retrait d’un montant forfaitaire en espèces avant ou à l’âge de la retraite, les cotisations excédentaires sont déductibles des impôts, ce qui réduit votre obligation fiscale.
  • Les cotisations excédentaires reportées réduiront l’impôt à payer sur votre rente viagère.
  • Par nature, le paiement de l’impôt sur votre produit est reporté jusqu’à la retraite, ce qui permet à votre investissement de fructifier en franchise d’impôt et sans être perturbé.

Rente de retraite et dotation en capital

Répartissez les cotisations excédentaires à parts égales entre la rente de retraite et la police d’assurance-vie en utilisant un ordre de débit. En ce qui concerne cette dernière, après cinq ans, le produit d’une police de capitalisation est exonéré de l’impôt sur le revenu des personnes physiques entre vos mains. Enfin, un contrat de capitalisation serait important si votre taux marginal d’imposition est supérieur à 30 %.

Compte d’épargne libre d’impôt :

Une autre solution serait de placer ces cotisations excédentaires sur un compte d’épargne non imposable. Les intérêts, dividendes ou gains en capital perçus seront exonérés d’impôt entre vos mains. La croissance de votre investissement et tout retrait de votre compte ne sont donc pas soumis à l’impôt. Toutefois, la limite annuelle de contribution autorisée est de 36 000 R par année fiscale, avec une limite maximale de contribution à vie de 500 000 R.

Lire aussi :   Conseils pour lancer une entreprise d'installation et de réparation de fenêtres

Fonds communs de placement

Je choisirais de déployer ces fonds excédentaires dans des investissements en fonds communs de placement. Les fonds communs de placement offrent souplesse, diversification, croissance du capital en fonction de votre tolérance au risque et de votre stratégie d’investissement, liquidité et avantages pour la planification successorale. Ces investissements peuvent augmenter votre revenu de retraite en fonction de votre horizon d’investissement, mais il convient de noter que les retraits ou les transferts de ce type d’investissement peuvent entraîner un impôt sur les gains en capital.

Direct offshore

Enfin, vous pouvez envisager d’investir les cotisations excédentaires en offshore. Les investissements offshore vous permettent d’investir dans des fonds sous-jacents libellés en devises étrangères (USD, GBP, CHF, etc.). L’investissement bénéficie de la performance des fonds sous-jacents et des fluctuations du taux de change.

Les investissements minimums sont compris entre 20 000 et 50 000 rands, selon le fournisseur de produits que vous choisissez. Il est essentiel de comprendre que, lorsque vous effectuez des investissements directs à l’étranger, vous ne pouvez investir que jusqu’à 1 million de rands sans demander de certificat d’exonération fiscale ; tout montant investi au-delà de 1 million de rands nécessite une autorisation fiscale du Sars. Le montant que vous pouvez investir à l’étranger est plafonné à 11 millions de rands par an. Lors des transferts et des retraits, cela peut entraîner un impôt sur les plus-values.

Nous espérons que ce qui précède répond à vos questions.

Ce qui précède est basé sur une opinion personnelle et ne doit pas être considéré comme un conseil. Nous vous invitons à consulter votre planificateur financier et votre fiscaliste pour obtenir des conseils spécifiques adaptés à votre situation financière.

Retour à l’accueil Worldnet

Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles

%d blogueurs aiment cette page :