Moins de magasins vides dans les rues après la réouverture de l’économie

0
0
British High Street

Le nombre de magasins vides dans les centres-villes et les centres commerciaux a de nouveau diminué au cours des trois premiers mois de l’année, mais ils sont toujours beaucoup plus nombreux qu’avant la pandémie.

Au cours du troisième verrouillage au début de l’année dernière, 14,5 % des magasins en Grande-Bretagne étaient vides, selon les données compilées par le British Retail Consortium et la Local Data Company. Ce chiffre est descendu à 14,4 % vers la fin de l’année 2021 et est retombé à 14,1 % au premier trimestre de cette année, selon leur dernier rapport. Les fermetures concernent des magasins situés dans les rues principales, les centres commerciaux et les parcs d’activités commerciales.

C’est la première fois depuis le printemps 2016 que le taux de vacance global a baissé pendant plusieurs trimestres consécutifs et c’est la plus forte baisse d’un trimestre à l’autre depuis que le consortium a commencé à collecter les données en 2015.

Cependant, il y a toujours beaucoup plus de magasins vides qu’avant le début de l’épidémie de coronavirus, lorsque le taux de vacance s’élevait à environ 12 %.

Helen Dickinson, directrice générale du consortium, a déclaré que l’amélioration était due au fait que “l’économie avait complètement rouvert, avec plus de travailleurs urbains de retour au bureau et plus de touristes dans les rues”. Le BRC a noté qu’il y avait “de l’incertitude à l’horizon”, étant donné l’augmentation du coût de la vie et la guerre en Ukraine, qui ont contribué à faire chuter la confiance des consommateurs à son plus bas niveau depuis la crise financière mondiale de 2008.

Les taux d’inoccupation de tous les types de commerces se sont améliorés au premier trimestre. Les centres commerciaux ont toujours eu une plus grande proportion de magasins vides qu’ailleurs, une tendance exacerbée par la pandémie. Il y a un peu plus de deux ans, environ 14 % des unités de vente au détail dans les centres commerciaux britanniques étaient inoccupées, contre 19 % aujourd’hui. Ce chiffre est toutefois en baisse par rapport aux 19,1 % enregistrés en décembre et aux 19,4 % de l’été dernier.

Le taux d’inoccupation dans les rues principales est tombé à 14,1 %, après avoir atteint un pic de 14,5 % au deuxième trimestre de l’année dernière. Les parcs commerciaux restent la destination la plus populaire pour les détaillants, avec un taux de vacance moyen de 10,6 %, en baisse par rapport à 11,5 % l’année dernière.

La plus forte baisse des taux d’inoccupation a été enregistrée dans le nord-est, mais avec 18,8 %, cette région présente toujours la plus forte proportion de magasins fermés du pays. À Londres, le taux d’inoccupation est passé de 11 % à 11,1 %, mais cette région reste celle qui compte la plus faible proportion de magasins fermés.

Retour à l’accueil Worldnet