PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuSuite aux syndicats, les organisations patronales sont reçues par Elisabeth Borne.

Suite aux syndicats, les organisations patronales sont reçues par Elisabeth Borne.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La ministre française du Travail, Elisabeth Borne, reçoit les organisations patronales (Medef, CPME et U2P) ces lundi et mardi. Leur dialogue devrait être moins conflictuel qu’avec les syndicats de salariés après l’adoption de la réforme des retraites. Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, souhaite discuter de la transition entre le travail et la retraite, d’augmenter le taux d’emploi des seniors, limiter les comptes épargne-temps dans les entreprises et défendre la dégressivité des allocations-chômage. La CPME propose quant à elle d’exonérer de cotisations assurance-chômage les seniors. Les organisations patronales s’opposent à l’ouverture d’un compte épargne-temps dans toutes les entreprises pour les jours épargnés tout au long de la vie professionnelle, alors que cela est le cas dans certaines grandes entreprises. Par ailleurs, Geoffroy Roux de Bézieux souhaite évoquer le problème de la faible progression des salaires nets entre un et deux Smic (entre 60% et 70% des augmentations de salaires ne se retrouveraient pas en net) en raison notamment de la disparition de la prime d’activité. L’Union des entreprises de proximité sera reçue mardi par Elisabeth Borne.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les pays sud-américains d'Amazonie s'unissent pour lutter contre la déforestation

—————————–Article Complet————————————————

Elisabeth Borne a rencontré les organisations patronales, notamment le Medef, la CPME et l’U2P, pour discuter de sujets tels que l’emploi des seniors et les allocations-chômage. Le Medef souhaite également discuter de la transition entre le travail et la retraite. Les organisations patronales cherchent à limiter la possibilité de créer un compte épargne-temps tout au long de la vie professionnelle. Le Medef défend la dégressivité des allocations-chômage, tandis qu’Elisabeth Borne envisage de laisser les partenaires sociaux revenir sur cette mesure. Enfin, l’U2P, qui représente les artisans et professions libérales, sera reçue mardi par Borne.

——————————Article à Propos—————————————————-

Après les rencontres avec les syndicats, il est maintenant temps pour les organisations patronales d’être reçues par la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Cette dernière a en effet invité les représentants des entreprises à venir discuter de la situation actuelle du transport routier de marchandises en France. Cette rencontre sera l’occasion de faire un état des lieux de la situation et de trouver des solutions pour améliorer le secteur.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Ofgem inflige une amende de 9,78 millions de livres à SSE pour avoir enfreint sa licence et augmenté les coûts pour les clients.

Les organisations patronales représentatives des entreprises de transport ont déjà été sollicitées pour cette réunion. Parmi elles, on peut citer la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR), l’Union TLF ou encore la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME). Cette réunion est un événement important pour les entreprises de transport, car elle leur permettra de faire connaître leurs préoccupations et leurs enjeux.

Les enjeux qui seront abordés lors de cette rencontre sont nombreux. Tout d’abord, la situation économique du secteur est préoccupante. Les entreprises de transport connaissent en effet des difficultés, notamment en raison de la concurrence déloyale des entreprises étrangères qui ne respectent pas les règles en matière de travail détaché. Cette situation met également en péril l’emploi des chauffeurs français.

La question environnementale sera également au cœur des discussions. Le transport routier est un secteur qui émet beaucoup de gaz à effet de serre. Les entreprises devront donc trouver des moyens pour réduire leur impact environnemental, tout en maintenant leur compétitivité. La transition énergétique du secteur est l’un des grands défis à relever pour les années à venir.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Attaque aérienne à Dnipro : 20 personnes blessées

Enfin, les entreprises demanderont également à la ministre de prendre en compte leurs préoccupations sur la loi d’orientation des mobilités (LOM). Cette loi, qui vise à renforcer les transports en commun et les modes doux, doit à leur avis prendre en compte l’importance du transport routier de marchandises dans l’économie française.

En somme, la rencontre entre les organisations patronales et la ministre des Transports sera un événement clé pour le secteur du transport routier de marchandises en France. Les représentants des entreprises pourront exprimer leurs préoccupations et leurs enjeux, afin de trouver des solutions pour améliorer la compétitivité du secteur et pour répondre aux enjeux environnementaux. Cette réunion sera également l’occasion de souligner l’importance du transport routier de marchandises dans l’économie française et de prendre en compte ses particularités dans les orientations de la loi d’orientation des mobilités.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles