PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentOctopus répond à la contestation de l'accord Bulb en affirmant qu'il était...

Octopus répond à la contestation de l’accord Bulb en affirmant qu’il était plus « agile » que ses rivaux.

Octopus Energy a riposté aux sociétés d’énergie qui contestent son rachat de Bulb Energy. L’avocat du fournisseur a fait valoir aujourd’hui devant le tribunal que la société était tout simplement plus « agile » et qu’elle avait « vu une opportunité que d’autres n’avaient pas saisie » dans ses négociations avec le gouvernement.

L’avocat du fournisseur a fait valoir que les fournisseurs rivaux ne se souciaient pas de la manière de faire progresser l’intérêt public dans la crise énergétique et qu’ils contestaient l’accord parce qu’il allait à l’encontre de leurs intérêts commerciaux – Octopus s’avérant être une menace croissante pour leur part de marché.

« Ces demandeurs sont membres de ce que l’on appelle les Big Six, et par contraste Octopus a été créé en 2016 et sa part de marché n’a cessé d’augmenter », a-t-il déclaré.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Cannes, sa célébration, ses éclats et son niveau de pauvreté

La société défendait son rachat de Bulb lors de la dernière session d’une révision judiciaire de trois jours à la Royal Court of Justice de Londres, qui a impliqué trois autres fournisseurs des Six Grands – EON UK, Scottish Power et Centrica, propriétaire de British Gas – aux côtés du gouvernement et des administrateurs Teneo.

L’affaire oppose le gouvernement et les trois entreprises énergétiques rivales, mais Octopus a contribué à la procédure aujourd’hui en tant que partie intéressée.

Le rachat de Bulb par Octopus a été finalement autorisé par le tribunal l’année dernière et fait de la société d’énergie la troisième plus grande au Royaume-Uni avec près de cinq millions de clients, derrière seulement deux des plaignants en termes de part de marché globale.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le Vatican ouvre ses portes au baptême des fidèles transgenres et des enfants nés par GPA

L’accord pour Bulb comprend une somme à neuf chiffres, un accord de partage des bénéfices avec le gouvernement concernant les 1,6 million de clients et un soutien de couverture sous la forme d’un prêt.

Toutefois, le rachat est contesté dans le cadre d’une révision judiciaire, ce qui soulève la perspective d’amendes, de compensations ou de l’annulation de l’accord si les contestataires obtiennent gain de cause.

British Gas, EON et Scottish Power ont toujours soutenu que le gouvernement a engagé illégalement des milliards de livres sterling de l’argent des contribuables pour soutenir Bulb, sans tenir compte des conséquences sur le marché de l’énergie au sens large.

Au cours de la procédure de cette semaine, Centrica, propriétaire de British Gas, a soulevé des préoccupations quant au manque de transparence de l’accord et a fait valoir tout au long de la procédure judiciaire qu’Octopus s’est vu offrir par le gouvernement des conditions qui n’étaient pas explicitement disponibles pour les autres fournisseurs.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'Italie mène le rallye de secours sur les actions ; l'euro augmente : Résumé des marchés

C’est un argument qu’Octopus conteste.

Son avocat a fait valoir aujourd’hui que les sociétés rivales étaient des acteurs disposant de ressources suffisantes et « capables d’entamer des négociations s’il était dans leur intérêt de le faire » et que c’était pour des raisons commerciales qu’elles n’avaient pas fait d’offres pour égaler Octopus.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles