PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLes autorités intensifient leur action à la frontière mexicaine pour faire face...

Les autorités intensifient leur action à la frontière mexicaine pour faire face à l’arrivée massive de migrants.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Les États-Unis ont déployé plus de 24 000 agents et adopté de nouvelles restrictions au droit d’asile avant de lever une mesure sanitaire qui verrouillait l’accès au pays depuis le début de la pandémie. Le ministre de la Sécurité intérieure a indiqué qu’il était possible que « les jours et semaines à venir » soient « très difficiles ». Les villes frontalières ont vu arriver de nombreux candidats à l’exil, venus principalement d’Amérique latine mais aussi de Chine, de Russie ou de Turquie. Pour aider les autorités locales, le gouvernement a annoncé le déploiement de « plus de 24 000 agents et forces de l’ordre. Les ministères de la Justice et de la Sécurité intérieure ont finalisé de nouvelles restrictions au droit d’asile. Avant de se présenter à la frontière, les demandeurs d’asile, à l’exception des mineurs isolés, devront désormais avoir obtenu un rendez-vous sur une application téléphonique mise en place par les gardes-frontières. Les États-Unis prévoient d’augmenter les vols de rapatriement et de créer des places supplémentaires dans les centres de rétention. Pour encourager les voies légales d’immigration, Washington a prévu d’ouvrir à terme une centaine de « centres régionaux de gestion », situés en dehors du pays, et où seront étudiés les dossiers des candidats à l’émigration.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Ce qu'il faut savoir pour décider si l'assurance annulation de voyage vaut la peine d'être souscrite

—————————–Article Complet————————————————

Les États-Unis craignent un afflux de migrants à la frontière mexicaine après la levée d’une mesure sanitaire qui verrouillait l’accès au pays depuis le début de la pandémie. Peu avant l’échéance de cette mesure, le gouvernement américain a déployé plus de 24 000 agents et adopté de nouvelles restrictions au droit d’asile pour limiter la propagation du Covid-19. Le président Joe Biden a reconnu que la situation serait « chaotique » après la levée de la mesure. De nombreuses villes frontalières ont déjà vu arriver de nombreux candidats à l’exil, principalement d’Amérique latine, ainsi que de Chine, Russie et Turquie. Le gouvernement a déployé plus de 24 000 agents et forces de l’ordre pour aider les autorités locales, ainsi que 1 500 soldats en renfort des 2 500 déjà sur place. Les États-Unis prévoient également d’augmenter les vols de rapatriement. Des centres de rétention supplémentaires seront créés, et des « centres régionaux de gestion » seront ouverts hors du pays pour les candidats à l’émigration.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Comment adapter la conception de sa maison pour les fortes chaleurs

——————————Article à Propos—————————————————-

Depuis plusieurs mois, la frontière mexicaine est confrontée à un problème sans précédent : un afflux massif de migrants cherchant à entrer aux États-Unis. Face à cette situation, les autorités américaines ont décidé de prendre des mesures strictes pour freiner cet afflux.

La première mesure prise a été de renforcer la surveillance de la frontière. Pour cela, des milliers de membres de la Garde nationale ont été mobilisés pour aider les agents de la Border Patrol. Cette présence accrue a déjà permis d’interpeller des milliers de migrants tentant de franchir la frontière illégalement.

En parallèle, les autorités américaines ont décidé de construire un mur à la frontière mexicaine pour empêcher la circulation de personnes et de biens. Ce mur est déjà en construction dans certaines zones, mais fait toujours l’objet d’un bras de fer politique entre les partisans de Donald Trump et les opposants à cette mesure.

Enfin, les autorités ont également mis en place des centres de détention pour accueillir les migrants interpellés. Cependant, ces centres ont rapidement été critiqués pour leurs conditions de vie précaires et inhumaines.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Alerte rouge pour les incendies de forêt ce dimanche

Ces mesures ont suscité de vives réactions aux États-Unis et à travers le monde. Les partisans de la politique migratoire de Donald Trump applaudissent ces décisions, affirmant que cela est nécessaire pour protéger les frontières de leur pays et limiter l’afflux de migrants. Les opposants, quant à eux, pointent du doigt la violence exercée contre les migrants aux frontières, et dénoncent des pratiques inhumaines qui bafouent les droits humains fondamentaux.

En conclusion, l’afflux de migrants à la frontière mexicaine est un véritable enjeu pour les autorités américaines. Bien que les mesures prises pour freiner cet afflux aient permis d’interpeller de nombreux migrants, elles soulèvent également des préoccupations sur le respect des droits humains. À long terme, il est essentiel que ces mesures soient associées à une politique migratoire globale, qui favorise l’intégration et le respect de la dignité humaine.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles