PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuCroissance économique attendue en France pour le deuxième trimestre : une légère...

Croissance économique attendue en France pour le deuxième trimestre : une légère augmentation en vue

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La Banque de France a indiqué que l’activité économique française devrait continuer de progresser légèrement au deuxième trimestre alors que les prix amorcent un relâchement dans l’industrie pour la première fois depuis la crise du Covid. Entre avril et juin, le produit intérieur brut (PIB) serait en légère hausse par rapport au premier trimestre, où il avait augmenté de 0,2%. Cette croissance est due à la progression de l’activité dans les trois grands secteurs : industrie, services et bâtiment. Les industriels estiment que les prix sont en baisse pour les matières premières et se stabilisent pour les produits finis. La Banque de France estime que l’inflation est « en train de passer son pic » et devrait reculer à 4 % fin 2023 puis revenir aux alentours de 2 % d’ici fin 2024 ou 2025, sous l’effet également des remontées de taux d’intérêt décidées par la Banque centrale européenne. Afin de les pousser à répercuter plus rapidement les baisses de certaines matières premières, le ministère de l’Économie réunit jeudi les poids lourds de la distribution. Une embellie pointe également sur le front des approvisionnements, qui avaient été fortement perturbés par la crise du Covid. La Banque de France estime que le gros des difficultés est derrière eux.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Donald Trump inculpé pour mauvaise manipulation de documents classifiés

—————————–Article Complet————————————————

L’activité économique en France devrait continuer à progresser légèrement au deuxième trimestre, accompagnée d’un relâchement des prix dans l’industrie pour la première fois depuis la crise du Covid-19, selon la Banque de France. Les prix des matières premières connaissent une baisse tandis que les prix des produits finis se stabilisent, d’après une enquête de conjoncture auprès d’environ 8 500 entreprises. La Banque de France prévoit une croissance du PIB de 0,6% sur l’ensemble de l’année, inférieure à celle prévue par le gouvernement (1%) et beaucoup moins élevée que les 2,6% atteints en 2022. Malgré l’inflation élevée, les dirigeants de la Banque de France estiment que l’inflation passe son pic et devrait reculer à 4% fin 2023 puis atteindre environ 2% d’ici fin 2024 ou 2025, sous l’effet des remontées de taux d’intérêt décidées par la Banque centrale européenne.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Antoine Dupont, un modèle pour tous selon Thierry Henry... Restez à jour avec nous lors de l'actualité de mardi

——————————Article à Propos—————————————————-

Selon les dernières prévisions économiques publiées par l’Insee, l’activité économique en France devrait connaître une légère hausse au cours du deuxième trimestre de cette année.

Cette bonne nouvelle est due en grande partie à la reprise économique que connaît le pays depuis la fin de l’année 2020. En effet, après une année de crise sanitaire et économique marquée par la pandémie de Covid-19, l’économie française semble enfin sur le point de repartir.

Selon les derniers chiffres publiés par l’Insee, la croissance économique en France devrait atteindre 6% en 2021, soit la plus forte hausse depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette croissance est alimentée par la reprise de la consommation des ménages, la hausse des investissements des entreprises et le soutien de l’État.

Au deuxième trimestre de cette année, l’activité économique en France devrait donc continuer de bénéficier de cette dynamique positive. Les prévisions de l’Insee prévoient une hausse de 0,4% du PIB pour ce trimestre, après une croissance de 0,4% également au premier trimestre.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Amandine Henry blessée au mollet et contrainte de déclarer forfait

Cette croissance devrait être soutenue par la reprise de la production industrielle, en particulier dans les secteurs de l’automobile et de la construction. Les exportations devraient également contribuer à cette hausse de l’activité économique, grâce notamment à la reprise de l’économie mondiale.

En outre, l’activité des services devrait également connaître une légère croissance, portée par la reprise de la consommation des ménages et par la mise en place progressive des mesures de déconfinement.

Malgré cette bonne nouvelle, il convient toutefois de rester prudent en raison des incertitudes qui pèsent encore sur la situation économique mondiale, en particulier en raison de la persistance de la pandémie de Covid-19 dans certaines parties du monde.

Néanmoins, ces prévisions économiques positives devraient rassurer les investisseurs et participer à restaurer la confiance dans l’économie française. Une bonne nouvelle donc pour l’Hexagone qui espère sortir de cette crise plus fort que jamais.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles