PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLes augmentations des infections nosocomiales dans les hôpitaux français avec l'impact du...

Les augmentations des infections nosocomiales dans les hôpitaux français avec l’impact du Covid-19.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Une enquête menée par Santé publique France révèle qu’un patient hospitalisé sur dix-huit en France est touché par au moins une infection nosocomiale. La proportion de patients infectés a augmenté de 14,7% entre 2017 et 2022, la moitié de cette hausse étant due au Covid. L’enquête a été menée auprès de 1 155 établissements de santé entre le 15 mai et le 30 juin 2022. Les patients hospitalisés en 2022 présentaient des risques accrus de complications infectieuses en raison de profils plus vulnérables ou de l’usage de dispositifs de soin invasifs. Les infections nosocomiales restent davantage constatées dans les services de réanimation (près d’un patient infecté sur quatre) qui soignent des patients plus vulnérables et exposés à des dispositifs invasifs. Les infections urinaires, liées à une intervention chirurgicale, les pneumonies et les bactériémies sont les principales manifestations du fléau. Le contexte du Covid a pu modifier les priorités, avec un effort moindre sur l’usage mesuré des antibiotiques. L’enquête souligne qu’environ un patient hospitalisé sur six reçoit un traitement antibiotique, une proportion en hausse de 7,5% par rapport à 2017. Les autorités sanitaires estiment que le nombre de décès liés à des infections nosocomiales est d’environ 4 200 chaque année en France. Les résultats de l’enquête incitent Santé publique France à poursuivre les actions de prévention en ciblant les infections les plus fréquentes et en renforçant les actions pour le bon usage des antibiotiques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les propriétaires de petites entreprises LGBTQ ont du mal à trouver un financement.

—————————–Article Complet————————————————

Un patient sur dix-huit hospitalisés en France est touché par une infection nosocomiale, responsable de 4 000 morts par an. La proportion de patients infectés a augmenté de 14,7% entre 2017 et 2022, en partie liée à la crise sanitaire du COVID, mais reste dans la moyenne européenne. Les infections nosocomiales restent davantage constatées dans les services de réanimation, et les infections urinaires, les pneumonies et les bactériémies sont les principales manifestations de ce fléau. Près d’un patient sur six reçoit un traitement antibiotique, une proportion en hausse de 7,5% par rapport à 2017. Ces résultats incitent à poursuivre les actions de prévention et renforcer les actions pour le bon usage des antibiotiques.

——————————Article à Propos—————————————————-

Les infections nosocomiales s’avèrent être une menace constante dans les hôpitaux français et ont été un problème majeur même avant la pandémie de Covid-19. Cependant, la situation s’est considérablement détériorée ces derniers mois avec l’augmentation des cas d’infections nosocomiales dans les hôpitaux français, en raison de l’effet Covid.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Responsabilité de l'UE dans la crise des migrants : le désert tunisien témoigne

Les infections nosocomiales sont des infections contractées dans une installation de soins de santé et se produisent généralement chez les patients hospitalisés. Les germes qui causent ces infections peuvent être transmis à travers des équipements médicaux, des équipements de soins, des milieux infectés ou des soignants.

Malheureusement, la pandémie de Covid-19 a créé de nouvelles situations qui favorisent la propagation des infections nosocomiales dans les hôpitaux. Les équipements médicaux tels que les machines de ventilation, les masques et autres équipements de protection individuelle ont une forte utilisation en raison de la pandémie, ce qui a malheureusement augmenté les risques d’infection. De plus, les protocoles de distanciation sociale ainsi que les mesures de nettoyage régulières ont été perturbés en raison de l’augmentation du nombre de patients atteints de COVID-19. Tout cela a mis en place les conditions idéales pour la propagation des infections nosocomiales.

Selon une enquête menée par Santé Publique France, les infections nosocomiales ont augmenté de 8,9% en 2020 par rapport à l’année précédente. L’étude a également révélé que les infections nosocomiales à la bactérie multirésistante aux antibiotiques ont augmenté de 15% en 2020 dans les hôpitaux français.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'aéroport d'Ahmedabad enregistre les travaux de réfection de la moquette les plus rapides ! 3,5 km de piste refaite en 75 jours

Face à cette situation, les hôpitaux français ont pris des mesures pour prévenir la propagation des infections nosocomiales. Les protocoles de nettoyage ont été renforcés, les protocoles de distanciation sociale ont été remis en place et les patients ont été placés dans des zones spécifiques pour réduire le risque de propagation.

L’effet Covid a clairement eu un impact sur la propagation des infections nosocomiales dans les hôpitaux français. Cependant, il est impératif de prendre des mesures pour prévenir la propagation de ces infections et protéger les patients et le personnel médical dans les hôpitaux français. Prévenir la propagation des infections nosocomiales permettra de garantir que les personnes atteintes de Covid-19 et d’autres maladies puissent recevoir les soins dont elles ont besoin sans être exposées à d’autres risques d’infection.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles