PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLes analystes déclarent que ces 2 actions sont leurs "coups de cœur"...

Les analystes déclarent que ces 2 actions sont leurs “coups de cœur” pour le reste de 2023.

Toute personne impliquée dans le jeu de l’investissement sait que tout repose sur la “sélection des actions”. Choisir la bonne action dans laquelle investir est essentiel pour garantir des rendements solides sur un investissement. Par conséquent, lorsque les professionnels de Wall Street considèrent qu’il s’agit d’un “meilleur choix”, les investisseurs devraient prendre note. En utilisant la plateforme TipRanks, nous avons recherché des détails sur deux actions qui ont récemment obtenu la désignation de “meilleur choix” de la part de certains analystes de la Street.

Alors, plongeons dans les détails et découvrons ce qui les rend si intéressantes. En utilisant une combinaison de données de marché, de rapports d’entreprise et de commentaires d’analystes, nous pouvons nous faire une idée de ce qui rend ces actions intéressantes pour le reste de 2023, et pourquoi elles sont classées comme Strong Buys par le consensus des analystes.

EyePoint Pharmaceuticals (EYPT)

Commençons par le secteur de la biotechnologie avec EyePoint Pharmaceuticals, une société de biopharmacie de petite capitalisation qui opère à la fois à des stades cliniques et commerciaux. La société développe activement un nouveau médicament pour le traitement de plusieurs affections oculaires, dispose d’un autre produit sur le marché et a récemment vendu un produit commercial réussi.

EyePoint dispose de deux plates-formes de délivrance de médicaments, Durasert et Verisome, qui permettent une administration injectable à long terme. Le premier, Durasert, est utilisé avec le candidat médicament EYP-1901, un traitement potentiel pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) humide et la rétinopathie diabétique non proliférative (RDNP). La deuxième plate-forme, Verisome, est utilisée avec le produit commercial DEXYCU, un médicament pour le traitement de l’inflammation postopératoire après des interventions oculaires. Les plates-formes permettent une administration sur une durée de plusieurs mois, plutôt que de jours ou d’heures.

Un examen plus approfondi du pipeline d’EyePoint révèle que le candidat EYP-1901 domine le programme de recherche de la société. Ce médicament fait l’objet de deux essais cliniques majeurs : l’essai DAVIO, qui se concentre sur le traitement de la DMLA, et l’essai PAVIA, qui vise la RDNP. Fin mars, EyePoint a achevé le recrutement de l’essai de phase 2 DAVIO, qui a été décrit comme “sursouscrit”. La publication des données de référence est prévue d’ici la fin du quatrième trimestre de 2023. Dans un communiqué de presse récent daté du 5 juin, EyePoint a annoncé la fin du recrutement de l’essai de phase 2 PAVIA sur l’EYP-1901 pour le traitement de la RDNP. L’essai visait à recruter 60 patients, mais en a finalement recruté 77. Les données de référence devraient être publiées au cours du deuxième trimestre de 2024.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le vaccin fabriqué en Gironde satisfait les exigences du ministère de l'agriculture.

Du côté commercial, le médicament actuel de la société est le DEXYCU, un traitement injectable unique contre l’inflammation pouvant survenir après des interventions oculaires. Le DEXYCU a connu une baisse significative de ses revenus au premier trimestre, ce qui a été attribué à la fin de la période de remboursement pass-through le 1er janvier de cette année. Néanmoins, la société s’engage activement dans des activités de commercialisation pour le médicament.

EyePoint a également annoncé les résultats d’un deuxième produit commercial au premier trimestre de 2023. Ce produit, le YUTIQ, représentait la majorité des revenus de la société, contribuant à hauteur d’environ 7,4 millions de dollars sur un total de 7,7 millions de dollars. Les revenus du YUTIQ ont connu une augmentation de 60 % d’une année sur l’autre. Après le trimestre, EyePoint a annoncé en mai qu’il avait vendu le YUTIQ à Alimera Sciences pour un total de 82,5 millions de dollars en espèces, ainsi que des redevances. La vente a permis à EyePoint de rembourser sa dette bancaire et de prolonger son horizon de trésorerie jusqu’en 2025.

L’histoire principale ici, cependant, concerne le pipeline de recherche, selon l’analyste de Cantor Jennifer Kim. Elle déclare à propos d’EyePoint : “Nous attirons l’attention sur EYPT comme l’un de nos meilleurs choix pour le second semestre 2023. Nous pensons que l’exécution continue de la direction et les récents développements cliniques et concurrentiels méritent une plus grande attention avant les principales publications à venir : 1) Les données de l’essai DAVIO 2 de phase 2 dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge humide (DMLA) en décembre 2023, et 2) les données de l’essai PAVIA 2 de phase 2 dans la rétinopathie diabétique non proliférative (RDNP) au cours du deuxième trimestre de 2024. Nous continuons à penser que la possibilité de ventes maximales pour l’EYP-1901 est sous-estimée et pensons que le rapport risque/récompense est favorable à l’approche des données de DAVIO 2.”

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les conditions météorologiques extrêmes amplifient les enjeux de l'investissement dans l'agriculture.

En quantifiant son point de vue, Kim attribue aux actions EYPT une recommandation Surpondérer (c’est-à-dire Acheter) et fixe son objectif de cours à 31 dollars, ce qui implique un potentiel de hausse de 240 % pour les 12 prochains mois. (Pour consulter le bilan de Kim, cliquez ici)

Dans l’ensemble, le fort potentiel de hausse de cette action a fait une impression sur la Street ; les 5 dernières analyses d’analystes sont toutes positives, pour une note de consensus Strong Buy. Le cours de négociation de l’action est de 9,11 dollars et l’objectif de cours moyen est de 27,80 dollars, ce qui implique un potentiel de hausse d’un an de 205 %. (Voir les perspectives des actions EYPT)

Cogent Biosciences (COGT)

Passons maintenant à Cogent Biosciences, une société de médecine de précision axée sur le traitement des maladies d’origine génétique. Il peut s’agir de maladies auto-immunes et d’autres maladies rares, voire de nombreux cancers dangereux. Typiquement, ces conditions présentent de grands besoins médicaux non satisfaits. Cogent travaille sur des solutions visant à améliorer la qualité de vie des patients en ciblant les mutations génétiques à l’origine des affections.

La focalisation de la société sur les causes génétiques des maladies est la clé de sa démarche – Cogent cherche à aller au-delà du simple traitement des symptômes et à effectuer une guérison. À cette fin, le pipeline de médicaments de la société comprend le bezuclastinib, un médicament de précision conçu pour cibler spécifiquement les mutations de l’exon 17 lorsqu’elles sont présentes dans la tyrosine kinase du récepteur KIT. Le récepteur KIT D816V peut être bloqué dans un état “activé”, provoquant la mastocytose systémique ou AdvSM. Il s’agit d’une affection dans laquelle les mastocytes s’accumulent dans les organes internes. Des mutations dans l’exon 17 ont également été impliquées dans les tumeurs stromales gastro-intestinales GIST. Le bezuclastinib est un inhibiteur puissant de l’activité du KIT et est hautement sélectif dans son activité. Le candidat médicament a montré, dans des essais de phase précoce, un fort potentiel dans le traitement des affections liées à l’exon 17.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Changement de génération : Les Zillennials exigent des changements dans les politiques de voyage des entreprises

Cogent mène actuellement plusieurs essais cliniques du bezuclastinib, en mettant particulièrement l’accent sur les deux essais les plus avancés. Le premier essai est l’essai de phase 2 APEX pour le traitement de l’AdvSM. La première partie de l’essai de phase 2 en cours a terminé le recrutement, et la deuxième partie a commencé le recrutement en avril avec un objectif de 65 patients. La société prévoit de publier des données de 30 patients dans la première partie de l’essai APEX au cours de la seconde moitié de 2023.

Le deuxième essai clinique avancé est l’essai de phase 3 PEAK dans le traitement des GIST. Les données publiées en juin ont montré un taux de contrôle de la maladie de 55 % chez les patients atteints de GIST fortement prétraités, et ont montré que le bezuclastinib en association avec le sunitinib était bien toléré avec un profil de sécurité acceptable. La société recrute maintenant activement des patients pour la deuxième partie de l’

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles