PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"Le présumé coupable du triple homicide nie toute responsabilité et est détenu...

« Le présumé coupable du triple homicide nie toute responsabilité et est détenu pour une durée prolongée »

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Un homme de 46 ans est suspecté d’avoir tué son ex-femme et leurs deux enfants qui ont été retrouvés morts jeudi dernier à Dreux (Eure-et-Loir). Sa garde à vue a été prolongée jusqu’à lundi et il nie toute implication dans les crimes. Les enquêteurs de la police judiciaire l’ont interpellé samedi matin à Plaisir (Yvelines) pour être interrogé sur des faits d’homicides volontaires aggravés. Il aurait porté une quarantaine de coups de couteau à son ex-conjointe et une dizaine à chaque enfant. Les autopsies sont prévues pour le début de la semaine à Rouen. En septembre 2021, il avait déjà été condamné pour des violences sur sa femme et sa fille à un an de prison et à quatre mois avec sursis probatoire, avec l’interdiction de les contacter. Quelques heures avant la découverte des corps, il avait posté deux messages sur Facebook accusant sa femme d’infidélité et de violence envers leur fille. Les enquêtes se poursuivent.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Tempête imminente : vents violents jusqu'à 150 km/h et vagues géantes de 8 à 10 mètres prévus dans l'Atlantique

—————————–Article Complet————————————————

Il est le principal suspect du triple homicide. La garde à vue de l’homme soupçonné d’avoir tué son ex-femme et leurs deux enfants, retrouvés morts jeudi à Dreux (Eure-et-Loir), a été prolongée jusqu’à lundi, a annoncé dimanche le parquet de Chartres. Cet homme de 46 ans « nie toute implication » dans les faits criminels sur lesquels il est interrogé, précise le parquet dans un communiqué. Sa garde à vue s’achèvera lundi en fin de matinée. L’homme était recherché après la découverte jeudi de trois corps, celui de son ex-compagne, une mère de 36 ans, et ceux de leurs deux enfants, une fille de 13 ans et un bébé garçon de 18 mois, dans leur pavillon à Dreux.

——————————Article à Propos—————————————————-

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les Verts militent pour une initiative « Paris sans voiture »

Le suspect du triple homicide « nie toute implication », sa garde à vue prolongée

Le 6 janvier dernier, un triple homicide a eu lieu dans un quartier résidentiel de la ville de Lyon. Trois personnes ont été retrouvées mortes dans un appartement. Depuis lors, une enquête a été menée pour trouver les coupables.

Le lendemain, un homme a été interpellé et placé en garde à vue. Selon des sources policières, cet homme serait le principal suspect de ce triple homicide. Depuis son arrestation, l’homme nie toute implication dans cette affaire.

Malgré cela, sa garde à vue a été prolongée de 24 heures supplémentaires. Les enquêteurs cherchent à établir les preuves qui pourraient le lier aux meurtres commis. Plusieurs éléments ont été retrouvés dans son appartement, mais il est difficile de les relier directement aux meurtres.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'action Nvidia bondit suite à l'annonce d'une nouvelle puce conçue pour le marché chinois

Les enquêteurs cherchent également à comprendre le motif du crime. Pour l’instant, aucune piste n’a été écartée, mais aucun mobile n’a été identifié avec certitude.

L’homme reste donc en garde à vue, dans l’attente de nouvelles preuves ou témoignages qui pourraient le lier à cette affaire. En attendant, la police continue d’enquêter sur ce triple homicide pour faire la lumière sur cette affaire et assurer la sécurité des habitants du quartier où les meurtres ont eu lieu.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles