Le président du Zimbabwe avertit que les banques pourraient se voir retirer leur licence.

0
1
Zimbabwe’s president warns banks could be stripped of licenses

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a déclaré que les banques et les entreprises impliquées dans la manipulation de la monnaie locale et les augmentations injustifiées des prix des biens et des services pourraient perdre leurs licences d’exploitation, selon un rapport d’un média d’État.

Le gouvernement a identifié les entités responsables, a déclaré le Sunday Mail citant le président. L’administration est en train d’élaborer des méthodes pour traiter avec ces banques et entreprises, et les plans seront annoncés en temps voulu.

“Ces acteurs économiques n’agissent pas seuls, ils sont envoyés par des pays étrangers hostiles au Zimbabwe pour affaiblir notre monnaie locale”, a déclaré Mnangagwa à ses partisans lors d’un rassemblement politique, selon le journal.

La monnaie locale s’échange officiellement à 155,14 dollars zimbabwéens pour un dollar américain, mais elle se négocie facilement à 350 dollars zimbabwéens dans les rues de Harare.

Le dollar zimbabwéen s’est affaibli de 24 % au premier trimestre, tandis que sur le marché noir, il s’est déprécié d’environ 20 %. L’inflation annuelle a atteint 72,7% en mars

“Nous avons un défi dans notre économie, notamment autour des prix et des taux de change”, a déclaré le président. “Nous élaborons une solution, nous nous rapprochons maintenant des entreprises qui sont à l’origine de ce à quoi nous avons assisté ces derniers temps.”

© 2022 Bloomberg

Retour à l’accueil Worldnet