Le nouveau parti d’opposition zimbabwéen remporte la majorité des élections partielles

0
1
Image: Bloomberg

Un nouveau parti d’opposition zimbabwéen a remporté la majorité des sièges lors du premier scrutin organisé dans le pays depuis le début de la pandémie de coronavirus, indiquant qu’il faudra compter avec lui lors des élections générales de l’année prochaine.

La Coalition des citoyens pour le changement a remporté 19 des 28 sièges parlementaires et 75 des 120 sièges de conseil qui étaient en jeu le 26 mars. Dirigé par Nelson Chamisa, le parti a été créé il y a deux mois après une scission au sein du principal parti d’opposition, le Mouvement pour le changement démocratique.

Le MDC, désormais dirigé par Douglas Mwonzora, qui a remporté une bataille judiciaire contre Chamisa pour conserver le nom du parti, son siège et son financement public, a déclenché les élections partielles en rappelant les législateurs et les conseillers loyaux à Chamisa. Il n’a pas réussi à remporter un seul siège.

“Nous avertissons la nation et le monde que nous sommes le prochain gouvernement en attente”, a déclaré Chamisa aux journalistes dans la capitale, Harare, lundi.

Le Zimbabwe est dirigé par l’Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique depuis que la nation d’Afrique australe a obtenu son indépendance en 1980. Il s’est maintenu au pouvoir grâce à une série d’élections entachées de violence et d’irrégularités.

© 2022 Bloomberg

Retour à l’accueil Worldnet