PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLa Grèce porte secours à 80 migrants coincés sur une rivière frontalière...

La Grèce porte secours à 80 migrants coincés sur une rivière frontalière avec la Turquie

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La Grèce a annoncé qu’elle allait secourir un groupe de plusieurs dizaines de migrants bloqués depuis six jours sur un îlot du fleuve Evros, frontière naturelle entre la Turquie et la Grèce. Les autorités grecques n’ont pas réussi à convaincre la Turquie de reprendre les migrants. Les migrants yazidis, majoritairement des réfugiés irakiens, bloqués sur l’îlot ont besoin de soins, selon une vidéo envoyée aux médias. Des milliers de migrants, essentiellement venant de Syrie, d’Afghanistan et du Pakistan, sont entrés en Grèce ces dernières années depuis la Turquie, dans l’espoir de rejoindre l’Europe occidentale. Les patrouilles de garde-frontières en mer Égée les dissuadant de plus en plus de tenter de rejoindre les îles grecques, davantage de migrants essaient désormais de franchir le fleuve Evros qui constitue la frontière naturelle entre la Turquie et la Grèce.

Le gouvernement conservateur sortant a décidé de prolonger une clôture métallique de 5 mètres de haut déjà construite sur 38 kilomètres le long du fleuve, qui devrait couvrir 100 km de berge d’ici à 2026. Le cabinet du Premier ministre grec par intérim a appelé le gouvernement turc à coordonner les efforts pour « empêcher les franchissements illégaux » de la frontière. Les petits îlots du fleuve Evros, à cheval sur la frontière entre la Turquie et la Grèce, sont utilisés par les migrants pour passer la frontière. Le faible niveau du fleuve Evros ces derniers jours a favorisé le passage illégal de migrants. Vendredi, la Turquie a arrêté plus de 1 000 migrants, affirmant qu’elle avait abattu un drone grec qui surveillait la frontière. Les migrants ont été interceptés dans la région frontalière d’Edirne. La Turquie a décidé de reprendre le contrôle de territoires en Syrie, au nord d’Alep. Cette décision a été critiquée par le gouvernement syrien qui a qualifié cela d’occupation. En effet, selon lui, la Turquie vise à établir une zone tampon pour séparer les groupes rebelles de la frontière turque.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Opération massive contre la traite des êtres humains : plus de 200 arrestations et 1.400 victimes identifiées

—————————–Article Complet————————————————

La Grèce va secourir un groupe de migrants bloqués sur un îlot du fleuve Evros frontalier avec la Turquie, faute d’avoir obtenu qu’ils soient repris par ce pays. Des milliers de migrants sont entrés en Grèce depuis la Turquie ces dernières années dans l’espoir de rejoindre l’Europe occidentale. Les patrouilles de garde-frontières en mer Égée les dissuadant de plus en plus de tenter de rejoindre les îles grecques, davantage de migrants essaient désormais de franchir le fleuve Evros qui constitue la frontière naturelle entre la Turquie et la Grèce. Le gouvernement conservateur sortant a décidé de prolonger une clôture métallique de 5 mètres de haut déjà construite le long du fleuve.

——————————Article à Propos—————————————————-

La Grèce a annoncé qu’elle allait secourir 80 migrants bloqués sur un fleuve frontalier avec la Turquie. Cette décision a été saluée par les associations humanitaires qui sont très préoccupées par la situation de ces personnes.

Les migrants en question étaient bloqués depuis plusieurs jours sur des îles du fleuve Evros, qui marque la frontière entre la Grèce et la Turquie. Ils tentaient de rejoindre l’Europe en traversant la frontière terrestre, mais ils ont été interceptés par les autorités grecques et placés en détention dans un camp de rétention.

La situation dans le camp était très préoccupante, les migrants ne disposaient pas d’eau potable et de nourriture en quantité suffisante. Les températures étaient très basses, ce qui a aggravé la situation.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Une inflation de 2,5 % signifie que les hausses de taux d'intérêt de la Banque du Canada devraient cesser

Après avoir reçu l’alerte des associations humanitaires, les autorités grecques ont décidé d’intervenir. Elles ont mobilisé des équipes de secours pour évacuer les migrants et les transporter vers des centres d’accueil.

Cette décision de la Grèce a été saluée par les associations humanitaires qui appellent les autres pays européens à prendre leurs responsabilités face à la crise migratoire. Depuis plusieurs années, la Grèce est en première ligne face à l’afflux de migrants qui tentent de rejoindre l’Europe. Elle a déjà accueilli des milliers de personnes et doit faire face à de multiples défis pour leur permettre une intégration réussie.

La crise migratoire est un véritable défi pour l’ensemble de l’Europe. Les Etats doivent travailler ensemble pour trouver des solutions durables et humaines pour accueillir les migrants. La décision de la Grèce de secourir les 80 migrants bloqués sur le fleuve Evros est un exemple à suivre pour les autres pays européens.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Titre : La Grèce mobilise des efforts pour sauver 80 migrants bloqués sur un fleuve frontalier avec la Turquie

La Grèce a récemment pris des mesures pour aider un groupe de migrants qui traversait un fleuve frontalier entre la Turquie et la Grèce. Les migrants, environ 80 personnes, se sont retrouvés bloqués sur une petite île après avoir été chassés par les forces turques. La Grèce avait été informée de leur situation par les gardes-frontières turcs et a rapidement déployé des ressources pour les aider.

Voici les points clés de la situation :

1. Les migrants ont été chassés par les forces turques : Les 80 migrants, majoritairement des réfugiés syriens, ont été chassés de leur campement dans une forêt par les forces turques le 19 mars 2021. Ils ont ensuite traversé un fleuve frontalier pour atteindre la Grèce.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Déception pour la course, la superstar de l'ultra-trail Kilian Jornet renonce finalement en raison d'une blessure

2. Les gardes-frontières turcs ont alerté la Grèce : Après avoir traversé le fleuve, les migrants se sont retrouvés bloqués sur une petite île au milieu du fleuve. Les gardes-frontières turcs ont alerté la Grèce de la situation à travers un contact direct.

3. La Grèce a déployé les ressources nécessaires : En réponse, la Grèce a déployé des navires de patrouille, des hélicoptères et des équipes de sauvetage pour aider les migrants. L’armée grecque a également aidé en transportant des tentes et en fournissant de la nourriture, des médicaments et des soins médicaux.

4. La Turquie a critiqué l’implication de la Grèce : Malgré son aide, la Grèce a été critiquée par le gouvernement turc pour avoir agi sans autorisation et pour avoir prétendument violé les frontières turques. La Grèce a répondu en disant qu’elle avait agi en conformité avec le droit international et qu’elle avait été en contact avec les gardes-frontières turcs tout au long de l’opération.

5. Les migrants ont été emmenés dans un centre de réception : Les migrants ont finalement été emmenés dans un centre de réception sur le continent grec pour être examinés et enregistrés. Les autorités grecques ont déclaré qu’elles travaillaient avec les autorités européennes pour déterminer les futures destinations des migrants.

En conclusion, la Grèce a déployé des ressources importantes pour aider les migrants bloqués sur le fleuve frontalier avec la Turquie. Cette situation met en lumière la crise humanitaire en cours dans la région et les difficultés pour les migrants qui cherchent refuge en Europe.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles