PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"Je me suis comporté comme un imbécile" : Dix personnes accusées de...

« Je me suis comporté comme un imbécile » : Dix personnes accusées de cyberintimidation envers un influenceur

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Dix jeunes comparaissent devant la 17ème chambre du tribunal judiciaire de Paris pour avoir cyberharcelé et menacé Benjamin Ledig, un influenceur qui a publié une vidéo polémique dans une église. Trois d’entre eux sont également poursuivis pour des injures homophobes proférées sur les réseaux sociaux. Les prévenus affichent un comportement calme et contrit, bien différent des messages haineux qu’ils ont publiés sur les réseaux sociaux début 2022. Certains de ces jeunes ont à peine 18 ans et se retrouvent confrontés à la justice pour la première fois.

En février 2022, Benjamin Ledig crée la polémique en publiant sur TikTok une vidéo qui le montre twerker dans une église parisienne avec un ami. La vidéo devient virale et crée un buzz important sur les réseaux sociaux. Depuis lors, Benjamin Ledig affirme être victime d’un cyberharcèlement très violent. Devant le juge, il explique qu’il a reçu des menaces quotidiennes et qu’il vit dans la crainte d’être frappé ou injurié.

Au tribunal, les prévenus tentent de minimiser la portée de leurs propos. Certains expliquent avoir réagi sous le coup de l’émotion, déconnectés du monde lorsqu’ils ont publié leur message. D’autres prévenus éprouvent des sentiments de regrets et ont présenté des excuses au plaignant. Les avocats de la défense soulignent que leurs clients n’ont envoyé qu’un seul message et qu’ils ne s’adressaient pas directement à Benjamin Ledig. Ils tentent de démontrer que leurs clients ne sont pas coupables de harcèlement au sens de la loi.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les allègements fiscaux accordés aux personnes non domiciliées sont réexaminés par le Trésor afin d'accroître les recettes.

La procureure réclame une peine d’avertissement, avec quatre mois de prison avec sursis pour sept prévenus et six mois de prison avec sursis pour les trois autres qui sont accusés d’avoir proféré des insultes homophobes. Elle demande également qu’ils suivent un stage de citoyenneté. La décision sera rendue le 13 septembre prochain.

—————————–Article Complet————————————————

Au tribunal judiciaire de Paris, dix jeunes comparaissent pour avoir cyberharcelé et menacé l’influenceur Benjamin Ledig sur les réseaux sociaux après la publication d’une vidéo controversée dans une église. Certains ont à peine 18 ans et ont affaire à la justice pour la première fois. Trois d’entre eux sont également poursuivis pour des injures homophobes proférées sur les réseaux sociaux. Benjamin Ledig décrit sa douleur et sa peur d’être frappé ou insulté. Certains prévenus minimisent la gravité de leurs propos. La procureure requiert « une peine d’avertissement » et un stage de citoyenneté. Les avocats de la défense tentent de démontrer que leurs clients ne sont pas coupables de harcèlement au sens de la loi. La décision sera rendue le 13 septembre prochain.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La France et les Pays-Bas dans un groupe favorable

——————————Article à Propos—————————————————-

Dix personnes ont été jugées pour avoir participé au cyberharcèlement d’un influenceur français. Ce genre de cas est malheureusement devenu fréquent ces dernières années, ce qui montre que le harcèlement en ligne est un problème sérieux.

L’influenceur en question a partagé sa story Instagram, où il expliquait avoir été harcelé par ces personnes pendant plusieurs années. Le groupe aurait créé de faux comptes pour suivre l’influenceur et l’insulter en ligne. L’influenceur a également reçu des menaces de mort et des commentaires injurieux sur ses photos.

Le juge a déclaré que les dix personnes avaient commis des actes de harcèlement en ligne et qu’elles devaient être condamnées à des peines d’emprisonnement allant jusqu’à deux ans et à des amendes allant jusqu’à 30 000 euros.

L’influenceur a déclaré qu’il avait été fortement affecté par le harcèlement en ligne, et que cela avait eu un impact sur sa vie professionnelle et personnelle. Il a également déclaré qu’il avait eu des pensées suicidaires à cause de l’harcèlement constant.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Des manifestations violentes conduisent à de nombreux blessés après des affrontements avec les forces de l'ordre.

Le harcèlement en ligne est un problème qui touche des millions de personnes dans le monde entier, et il est important que les gouvernements et les plateformes de médias sociaux prennent des mesures pour y remédier. Les entreprises de médias sociaux doivent mettre en place des mesures de sécurité pour protéger les utilisateurs contre les abus en ligne et pour lutter contre les faux comptes.

Si vous êtes victime de harcèlement en ligne, il est important de ne pas rester silencieux. Il est important de parler à quelqu’un et de signaler les abus à la plateforme de médias sociaux concernée. Les gens doivent également se rappeler que les actions en ligne ont des conséquences réelles et qu’il est important d’être respectueux en ligne.

Enfin, les dix personnes jugées doivent se rendre compte de la gravité de leurs actes. Ils ont harcelé quelqu’un, ce qui a eu un impact sur sa vie. Il est temps que les gens prennent la responsabilité de leurs actions et qu’ils réalisent que le harcèlement en ligne n’est pas acceptable.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles