PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentd'interdire la vente de pilules abortives. "Le jugement fatal pour la pilule...

d’interdire la vente de pilules abortives. “Le jugement fatal pour la pilule abortive: Le combat judiciaire pour interdire sa vente devant la Cour suprême”

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Aux États-Unis, la droite chrétienne mène une croisade contre l’avortement. Un juge fédéral a suspendu la mise sur le marché de la mifépristone (RU 486), une des deux pilules nécessaires pour les avortements médicamenteux, interdisant ainsi en pratique sa prescription dans tout le pays, incluant les États protégeant le droit à avorter. Cela affecte environ 500 000 femmes par an qui y ont recours. Cependant, le magistrat a donné à l’administration Biden une semaine pour faire appel de cette décision, ce qu’elle a immédiatement fait. Par ailleurs, un juge de l’État de Washington a ordonné à l’Agence américaine des médicaments (FDA) de continuer à prescrire la mifépristone. Face à ces décisions contradictoires, la Cour suprême devrait jouer les arbitres.
Le juge Matthew Kacsmaryk, connu pour ses vues ultraconservatrices anti-avortement avant sa nomination par Donald Trump, a validé la plupart des arguments figurant dans la plainte déposée en novembre par une coalition de médecins et d’organisations hostiles à l’avortement contre la FDA. Comme eux, il invoque des études sur les risques imputés à la pilule abortive, bien qu’ils soient jugés négligeables par la majorité de la communauté scientifique, et accuse également la FDA de ne pas avoir respecté ses procédures pour répondre à un objectif politique. Le gouvernement de Joe Biden devrait rapidement faire appel de cette décision, qui sera alors examinée en urgence par une cour d’appel située à la Nouvelle-Orléans, également connue pour son conservatisme. Le dossier devrait finalement aboutir devant la Cour suprême des États-Unis. Cette dernière avait supprimé en juin dernier le droit constitutionnel à interrompre sa grossesse, ce qui a rendu sa liberté à chaque État de légiférer en la matière et a entraîné l’interdiction des IVG dans une quinzaine d’États américains.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les nouveaux venus de la mode rapide utilisent les stratégies de Shein contre elle.

—————————–Article Complet————————————————

La mifépristone, nécessaire pour les avortements médicamenteux, a été suspendue par un juge fédéral américain, ce qui affecte les 500 000 femmes qui l’utilisent chaque année. Le juge a donné une semaine à l’administration de Biden pour faire appel de cette décision. Dans le même temps, un juge dans l’État de Washington a ordonné à l’Agence américaine du médicament de continuer à prescrire la mifépristone, créant ainsi une confusion juridique. La Cour suprême pourrait être appelée à jouer le rôle d’arbitre dans cette affaire. Le juge qui a suspendu l’autorisation de mise sur le marché de la mifépristone est connu pour ses vues ultra-conservatrices et valide la plupart des arguments de la coalition hostile à l’avortement. Le gouvernement de Biden devrait faire appel de cette décision, qui devrait finir devant la Cour suprême des États-Unis. Depuis l’été dernier, une quinzaine d’États ont interdit les IVG sur leur sol.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les investisseurs technologiques misent sur l'IA et délaissent les cryptomonnaies

——————————Article à Propos—————————————————-

Un juge de l’Oklahoma a récemment signé un arrêt qui pourrait mettre fin à l’utilisation de la pilule abortive en Amérique. Cette décision a amené les défenseurs du droit à l’avortement à se mobiliser dans un combat devant la Cour suprême.

La pilule abortive est un médicament utilisé pour mettre fin à une grossesse qui a débuté il y a moins de 10 semaines. Elle est utilisée dans le monde entier et est considérée comme un moyen sûr et efficace pour les femmes qui souhaitent mettre fin à leur grossesse.

Cependant, un juge de l’Oklahoma a décidé de signer un arrêt qui mettrait fin à l’utilisation de cette pilule dans l’État. Selon le juge, la pilule abortive était dangereuse et information trompeuse avait été fournie aux femmes qui l’utilisaient.

Cette décision a été vivement critiquée par les défenseurs des droits des femmes et les organisations de défense de l’avortement. Ils ont fait valoir que cette décision était basée sur des accusations injustes et que la pilule était sans danger pour les femmes qui l’utilisaient.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'Afrique fait face au plus grand défi de ce siècle alors que les fonds s'épuisent, selon le FMI.

Face à cette décision, les partisans de l’avortement ont décidé de se mobiliser et de porter cette affaire devant la Cour suprême. Ils estiment que cette décision porte atteinte aux droits des femmes de prendre des décisions concernant leur propre corps.

Ce combat devant la Cour suprême pourrait avoir des conséquences importantes pour les femmes de tout le pays. Si la décision du juge est maintenue, cela pourrait entraîner l’interdiction de la pilule abortive dans tout le pays.

Cependant, si les défenseurs de l’avortement remportent leur combat, cela pourrait renforcer les droits des femmes à prendre des décisions concernant leurs propres corps.

Dans tous les cas, cette décision met en évidence l’importance de la lutte pour les droits des femmes et de la défense de l’avortement. Il est crucial que les femmes aient accès à toutes les options qui leur permettent de prendre des décisions concernant leur propre corps, et que leurs droits soient protégés.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles