PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentAmazon retarde le changement de règle pour les vendeurs britanniques afin d'éviter...

Amazon retarde le changement de règle pour les vendeurs britanniques afin d’éviter l’effondrement des activités

Amazon, le géant mondial de la vente en ligne, a partiellement cédé suite à une controverse sur de nouvelles règles qui auraient affecté des milliers de vendeurs sur sa place de marché au Royaume-Uni et en Europe continentale.

Initialement, l’entreprise avait annoncé qu’elle conserverait les recettes des ventes pendant plus d’une semaine, plutôt que de créditer immédiatement les comptes des vendeurs après une vente. Cette décision a suscité l’indignation des petites entreprises, craignant qu’elle ne les force à mettre la clé sous la porte. Cependant, suite à une pression croissante et à un examen attentif, Amazon a maintenant annoncé qu’il différerait le changement de règle pendant plusieurs mois pour certains vendeurs.

L’impact sur les petites entreprises

La nouvelle politique annoncée par Amazon aurait demandé aux vendeurs d’attendre une semaine après la livraison d’un article pour recevoir le paiement, les fonds n’arrivant sur leur compte bancaire que trois jours plus tard. Ce retard de paiement a suscité de graves inquiétudes parmi les petites entreprises, dont beaucoup dépendent d’un flux de trésorerie constant pour maintenir leurs activités. Certains vendeurs ont même exprimé la crainte que leurs entreprises ne s’effondrent en raison de l’attente prolongée pour recevoir les recettes de leurs ventes.

Selon Amazon, il y a environ 225 000 petites et moyennes entreprises qui vendent sur sa place de marché en Europe, dont environ 15 %, soit environ 33 750, pourraient être potentiellement affectées par le changement de règle. Pour certains vendeurs, cela signifiait que des milliers de livres seraient retenues, perturbant leur flux de trésorerie et entravant leur capacité à couvrir leurs dépenses et à développer leurs activités.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'université de Stanford va restituer la "totalité" des dons de FTX

Réaction et intervention gouvernementale

L’annonce du changement de règle a provoqué une indignation croissante parmi les vendeurs concernés, entraînant une réaction du public et des appels à ce qu’Amazon reconsidère sa décision. La situation a encore empiré lorsque l’on a révélé qu’un ministre du gouvernement britannique avait écrit à Amazon, demandant des éclaircissements sur la manière dont l’entreprise prévoyait de soutenir les petits vendeurs affectés par les nouvelles règles.

Dans une lettre adressée à John Boumphrey, le responsable des activités d’Amazon au Royaume-Uni, Kevin Hollinrake, membre du Parlement, a exprimé ses préoccupations, déclarant : « Je vous serais reconnaissant si vous pouviez expliquer comment Amazon prévoit d’aider à atténuer l’impact de ce changement sur ses vendeurs, car c’est une période difficile pour de nombreuses petites entreprises qui ont déjà du mal avec des problèmes de trésorerie. »

L’intervention du gouvernement britannique a indiqué la gravité de la situation et souligné l’importance des plateformes comme Amazon pour soutenir les petites entreprises et les aider à accéder aux marchés mondiaux. Selon la lettre du ministre des petites entreprises, les moyens de subsistance de ces entreprises ne devraient pas être compromis par l’approche d’Amazon.

Concession partielle d’Amazon

Face à la pression croissante et aux préoccupations soulevées par les vendeurs et le gouvernement britannique, Amazon a annoncé qu’il différerait la mise en œuvre du changement de règle pour certains vendeurs. La date de transition pour ces vendeurs a été prolongée jusqu’au 31 janvier 2024, leur offrant un soulagement temporaire des perturbations de trésorerie causées par la nouvelle politique.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La confiance des entreprises chute en juin

Si cette concession été considérée comme une petite victoire pour les vendeurs concernés, certains ont exprimé leur insatisfaction, soulignant qu’elle ne faisait que repousser les défis auxquels ils seraient confrontés jusqu’en janvier 2024. De nombreux vendeurs ont demandé des éclaircissements supplémentaires à Amazon, cherchant à savoir pourquoi un tel changement de politique était jugé nécessaire.

La situation avec Amazon n’est pas un incident isolé. Une autre place de marché en ligne, Etsy, a été confrontée à une réaction similaire lorsqu’elle a introduit une politique qui retenait une part importante des gains des vendeurs pendant une période prolongée. Cette politique, mise en œuvre fin mai, permettait à Etsy de retenir jusqu’à 75 % des gains de certains vendeurs pendant au moins 45 jours.

En réponse à la protestation des vendeurs, qui ont boycotté la plateforme, Etsy a été contrainte de reconsidérer sa position. L’entreprise a annoncé qu’elle réduirait le montant retenu aux vendeurs, le niveau de réserve le plus courant étant attendu à 30 %. Cet incident souligne les préoccupations croissantes des vendeurs en ligne concernant les pratiques financières des grandes plateformes de commerce électronique.

L’avenir des vendeurs sur Amazon

Le report du changement de règle pour certains vendeurs sur Amazon offre un soulagement temporaire, mais soulève également des questions quant aux implications à long terme pour les entreprises opérant sur la plateforme. Les vendeurs doivent évaluer attentivement leur dépendance à l’égard d’Amazon et envisager de diversifier leurs canaux de vente pour atténuer les risques potentiels liés aux changements de politique.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les dirigeants du BRICS discuteront de la guerre russe en Ukraine lors du sommet d'août

Alors qu’Amazon affirme que la nouvelle politique vise à garantir des fonds suffisants pour couvrir les retours de produits ou les réclamations des clients, il est essentiel que les vendeurs aient des plans de contingence pour protéger leurs entreprises. Cela peut impliquer d’explorer d’autres plateformes, de construire une base de clients directs ou d’investir dans des stratégies marketing pour générer du trafic vers leurs propres sites de commerce électronique.

La récente controverse entourant le changement de règle d’Amazon et son report ultérieur met en évidence les défis auxquels sont confrontées les petites entreprises opérant sur les grandes plateformes de commerce électronique. Si la concession partielle d’Amazon offre un soulagement temporaire pour certains vendeurs, elle souligne également la nécessité pour les vendeurs de prendre des mesures proactives pour protéger leurs entreprises. La diversification et la planification de contingence sont essentielles pour assurer une durabilité et une résilience à long terme face aux changements de politique et aux perturbations potentielles.

Alors que le paysage du commerce électronique continue d’évoluer, les vendeurs doivent rester informés, s’adapter aux changements et explorer des opportunités au-delà d’une seule plateforme. En faisant cela, ils peuvent atténuer les risques et maintenir le contrôle sur leurs entreprises, assurant ainsi leur croissance et leur succès continu.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles