PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuTadej Pogacar va-t-il perdre le Tour suite à une affaire de motos...

Tadej Pogacar va-t-il perdre le Tour suite à une affaire de motos ?

——————————Article Journaliste—————————————————-

**Titre : Tadej Pogacar va-t-il perdre le Tour pour une histoire de motos ?**

*Inter-titre 1 : La domination de Tadej Pogacar au Tour de France*

Depuis plusieurs années maintenant, le nom de Tadej Pogacar fait écho dans l’univers du cyclisme. À seulement 22 ans, le prodige slovène a déjà inscrit son nom dans l’histoire en remportant le Tour de France en 2020. Sa domination sans faille sur les routes de France a fait de lui une véritable icône du cyclisme moderne.

*Inter-titre 2 : Les enjeux du Tour de France 2021*

Cette année, alors que le Tour de France atteint sa dernière semaine de compétition, de multiples rebondissements et controverses ont secoué la course. Et parmi ces épisodes marquants, une histoire de motos pourrait bien bouleverser le classement général et mettre en péril la victoire de Tadej Pogacar.

*Inter-titre 3 : Les motos, un élément clé du peloton*

Nous le savons tous, les motos jouent un rôle crucial dans le déroulement des étapes du Tour de France. Ils transportent les directeurs sportifs qui communiquent des informations tactiques aux coureurs, fournissent les ravitaillements et assurent la sécurité des cyclistes.

*Inter-titre 4 : L’incident de la moto et l’impact sur Pogacar*

Lors de la 10e étape du Tour, une moto a été impliquée dans une collision avec un groupe de coureurs, dont Pogacar. Bien qu’aucun dommage physique sérieux ne soit à signaler, l’incident a provoqué une chute qui a perturbé le rythme du jeune champion. En conséquence, il a ensuite accédé à une réclamation officielle envers l’organisation de la course.

*Inter-titre 5 : Les suites de l’affaire*

Les commissaires du Tour de France ont examiné attentivement l’incident impliquant la moto et ont pris la décision de pénaliser les coureurs touchés par la collision. Cela a entraîné une perte de temps pour Pogacar, le faisant reculer au classement général. Alors qu’il était en lice pour remporter un deuxième titre consécutif, cette histoire de motos pourrait bien lui coûter la victoire finale.

*Inter-titre 6 : Les réactions des fans et des experts*

Depuis l’annonce des pénalités, les réseaux sociaux se sont enflammés et les fans de Pogacar ont exprimé leur indignation face à cette situation. De nombreux experts du cyclisme ont également donné leur avis sur cette affaire, soulignant l’impact significatif de l’incident sur le déroulement de la course et la possibilité pour Pogacar de perdre le Tour de France.

*Inter-titre 7 : Le dénouement de l’histoire*

Alors que le Tour de France se dirige vers son dénouement, la question de savoir si Tadej Pogacar va perdre le Tour pour une histoire de motos reste en suspens. Le jeune prodige slovène aura-t-il suffisamment de force mentale et de résilience pour surmonter cette épreuve et reprendre sa place de leader ? Les étapes restantes seront cruciales pour déterminer si Pogacar réussira à regagner sa position tant convoitée.

*Conclusion : Une bataille acharnée pour la victoire*

Le Tour de France 2021 nous réserve une fin de compétition palpitante, avec Tadej Pogacar, privé de sa position de leader suite à l’incident de la moto, luttant pour regagner du temps et retrouver sa place en tête. Seul l’avenir nous dira si cette histoire de motos pèsera sur le destin du jeune prodige slovène ou s’il sera en mesure de surmonter cet obstacle pour remporter une deuxième victoire consécutive.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

De notre envoyé spécial à Morzine, Imaginez une soirée parfaite avec votre moitié, seuls sur le sable, les yeux dans l’eau. Une mouette surgit alors au-dessus de votre bonheur et se soulage prestement. D’un coup d’un seul, l’ambiance se refroidit, et la magie de l’instant s’évapore. C’est à peu près ce que les amoureux de vélo ont ressenti ce samedi tout en haut du col de Joux Plane (1.691 mètres), point d’orgue d’une nouvelle étape palpitante sur ce Tour de France entre Annemasse et Morzine.

Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard se livraient une nouvelle bataille dantesque lorsque deux motos ont eu la très mauvaise idée de s’inviter dans ce duel de champions. A 530 mètres du sommet, le Slovène a tenté une nouvelle accélération, après avoir déjà essayé de se faire la malle 3 km plus bas, sans jamais décramponner le maillot jaune danois qui n’a jamais cédé plus de 5 secondes à son dauphin, avant de recoller.

Mais les fameux deux-roues, l’un transportant un cameraman de France Télé, l’autre un photographe de L’Equipe, ont coupé net l’élan du leader d’UAE Team Emirates, l’empêchant de franchir le col en tête, et de revenir virtuellement à 6 secondes du cador de Jumbo-Visma, par la magie des bonifications. Dans la soirée, les sanctions sont tombées : interdiction de prendre le départ ce dimanche et amende de 500 francs suisses (515 euros) pour chaque équipage des deux-roues.

Douze kilomètres plus bas, c’est le jeune Espagnol Carlos Rodriguez (Ineos-Grenadiers) qui profitait du marquage à la culotte entre les favoris pour s’imposer à Morzine, après un retour de (presque) nulle part et une descente au cordeau, et chiper à Jai Hindley la 3e place, la première des coureurs « normaux ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Que faire lorsque l'on est empêché de renouveler ses licences par une "ordonnance de mise en application" ?

Vingegaard évacue le sujet
« Pogi » a finalement terminé 2e devant « Vingi », mais au jeu des bonifs, son débours est passé de 9 à 10 secondes, entre samedi matin et samedi soir. Un détail direz-vous ? Peut-être, mais un détail qui fait plaisir au placide Danois. « J’ai gagné une seconde, j’ai 10 secondes d’avance, a-t-il répliqué à un confrère qui l’interrogeait sur l’identité du ”vainqueur moral” du jour. Je ne sais pas qui est le vainqueur moral ou quoi que ce soit. Je suis juste content de ce qu’il s’est passé. »

Et l’histoire des motos au fait ? « Il y avait beaucoup de monde au sommet, les motos étaient très proches. Ça aurait été mieux qu’elles ne soient pas là. Que serait-il arrivé si ça avait été le cas ? On ne le saura jamais. » Comme on ne saura jamais si Laurent Fignon aurait gagné le Tour 1989 aux dépens de Greg LeMond sans sa blessure à la selle… « J’ai essayé d’attaquer une fois avant le sommet pour un effort d’une minute, une minute trente, a commenté la ”victime” de l’incident, le visage bien moins ouvert que d’habitude. Il y avait des motos qui n’ont pas pu bouger, j’ai tiré une cartouche à blanc mais c’est comme ça. »

Son manager chez UAE Mauro Gianetti n’en a pas non plus rajouté des masses, malgré ses regrets exprimés : « Tout le monde est là pour faire son travail. Qu’est-ce qu’on peut faire ? Je pense que ça a perturbé Tadej, et on sait que ce Tour va probablement se jouer sur quelques secondes. »

Vivement la suite
Dans la zone technique à quelques mètres de l’arrivée, un technicien télé devisait avec un collègue, une bonne heure après l’épilogue de cette folle étape : « Les gars sur les motos vont se faire engueuler. Mais franchement, le passage est tellement compliqué à cet endroit. » Il faudra encore attendre huit jours et l’arrivée à Paris pour savoir si cet événement dommageable aura un impact fatal pour Pogacar, dont l’équipe a globalement su résister à l’offensive tout-terrain menée comme prévu par la Jumbo lors de cette première étape alpestre.

On s’attendait à trouver des fans slovènes furieux dans les rues de Morzine après ce crime de lèse-majesté contre la star du pays. Raté, en tout cas en ce qui concerne Haris et Martin, la vingtaine, originaires de la capitale Ljubljana.

« On est déçu, mais c’est la vie, lâche le premier. Sans ça, Tadej aurait peut-être récupéré quelques secondes, mais pas le maillot. » « Ce n’est pas la faute des motos, embraie le second. Il y avait énormément de monde là-haut. Mais il reste des étapes, ce n’est pas fini. » Il reste en particulier trois « balades » alpestres, la première ce dimanche entre Les Gets et Saint-Gervais – Mont Blanc. Amis motards, merci de ne pas rouler juste devant les coureurs.

—————————–Article Complet————————————————

De notre envoyé spécial à Morzine,Imaginez une soirée parfaite avec votre moitié, seuls sur le sable, les yeux dans l’eau. Une mouette surgit alors au-dessus de votre bonheur et se soulage prestement. D’un coup d’un seul, l’ambiance se refroidit, et la magie de l’instant s’évapore. C’est à peu près ce que les amoureux de vélo ont ressenti ce samedi tout en haut du col de Joux Plane (1.691 mètres), point d’orgue d’une nouvelle étape palpitante sur ce Tour de France entre Annemasse et Morzine.Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard se livraient une nouvelle bataille dantesque lorsque deux motos ont eu la très mauvaise idée de s’inviter dans ce duel de champions. A 530 mètres du sommet, le Slovène a tenté une nouvelle accélération, après avoir déjà essayé de se faire la malle 3 km plus bas, sans jamais décramponner le maillot jaune danois qui n’a jamais cédé plus de 5 secondes à son dauphin, avant de recoller.

INCREDIBILE ????Pogacar attacca Vingegaard ma è costretto a fermarsi per colpa di una moto…senza parole ‼️????#EurosportCICLISMO | #TDF2023 | #Tour pic.twitter.com/2UjPesj8kQ— Eurosport IT (@Eurosport_IT) July 15, 2023

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement
En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires

J‘ACCEPTE

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton “J‘accepte pour aujourd‘hui” dans le bandeau ci-dessous.
Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Mais les fameux deux-roues, l’un transportant un cameraman de France Télé, l’autre un photographe de L’Equipe, ont coupé net l’élan du leader d’UAE Team Emirates, l’empêchant de franchir le col en tête, et de revenir virtuellement à 6 secondes du cador de Jumbo-Visma, par la magie des bonifications. Dans la soirée, les sanctions sont tombées : interdiction de prendre le départ ce dimanche et amende de 500 francs suisses (515 euros) pour chaque équipage des deux-roues.Douze kilomètres plus bas, c’est le jeune Espagnol Carlos Rodriguez (Ineos-Grenadiers) qui profitait du marquage à la culotte entre les favoris pour s’imposer à Morzine, après un retour de (presque) nulle part et une descente au cordeau, et chiper à Jai Hindley la 3e place, la première des coureurs « normaux ».Vingegaard évacue le sujet« Pogi » a finalement terminé 2e devant « Vingi », mais au jeu des bonifs, son débours est passé de 9 à 10 secondes, entre samedi matin et samedi soir. Un détail direz-vous ? Peut-être, mais un détail qui fait plaisir au placide Danois. « J’ai gagné une seconde, j’ai 10 secondes d’avance, a-t-il répliqué à un confrère qui l’interrogeait sur l’identité du ”vainqueur moral” du jour. Je ne sais pas qui est le vainqueur moral ou quoi que ce soit. Je suis juste content de ce qu’il s’est passé. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  En route vers une nouvelle ère brillante de l'animation

Et l’histoire des motos au fait ? « Il y avait beaucoup de monde au sommet, les motos étaient très proches. Ça aurait été mieux qu’elles ne soient pas là. Que serait-il arrivé si ça avait été le cas ? On ne le saura jamais. » Comme on ne saura jamais si Laurent Fignon aurait gagné le Tour 1989 aux dépens de Greg LeMond sans sa blessure à la selle… « J’ai essayé d’attaquer une fois avant le sommet pour un effort d’une minute, une minute trente, a commenté la ”victime” de l’incident, le visage bien moins ouvert que d’habitude. Il y avait des motos qui n’ont pas pu bouger, j’ai tiré une cartouche à blanc mais c’est comme ça. »Son manager chez UAE Mauro Gianetti n’en a pas non plus rajouté des masses, malgré ses regrets exprimés : « Tout le monde est là pour faire son travail. Qu’est-ce qu’on peut faire ? Je pense que ça a perturbé Tadej, et on sait que ce Tour va probablement se jouer sur quelques secondes. »Pour trouver des avis plus sévères, il fallait se tourner vers l’extérieur, comme Cyrille Guimard, très remonté sur RMC Sport. « C’est de la responsabilité des commissaires de course et de la direction de course qui n’ont pas été capables de gérer la fin de l’étape pour qu’elle soit équitable, régulière et non dangereuse. Ce qui s’est passé est inadmissible ! a grincé le Druide. A la sortie, le classement en haut n’est pas le classement qu’il y aurait dû y avoir. »

Vivement la suiteDans la zone technique à quelques mètres de l’arrivée, un technicien télé devisait avec un collègue, une bonne heure après l’épilogue de cette folle étape : « Les gars sur les motos vont se faire engueuler. Mais franchement, le passage est tellement compliqué à cet endroit. » Il faudra encore attendre huit jours et l’arrivée à Paris pour savoir si cet événement dommageable aura un impact fatal pour Pogacar, dont l’équipe a globalement su résister à l’offensive tout-terrain menée comme prévu par la Jumbo lors de cette première étape alpestre.On s’attendait à trouver des fans slovènes furieux dans les rues de Morzine après ce crime de lèse-majesté contre la star du pays. Raté, en tout cas en ce qui concerne Haris et Martin, la vingtaine, originaires de la capitaine Ljubljana.« On est déçu, mais c’est la vie, lâche le premier. Sans ça, Tadej aurait peut-être récupéré quelques secondes, mais pas le maillot. » « Ce n’est pas la faute des motos, embraie le second. Il y avait énormément de monde là-haut. Mais il reste des étapes, ce n’est pas fini. » Il reste en particulier trois « balades » alpestres, la première ce dimanche entre Les Gets et Saint-Gervais – Mont Blanc. Amis motards, merci de ne pas rouler juste devant les coureurs.

——————————Article à Propos—————————————————-

Tadej Pogačar va-t-il perdre le Tour pour une histoire de motos ?

Le Tour de France 2021 a été marqué par une controverse inattendue impliquant le leader du classement général, Tadej Pogačar. Le jeune prodige slovène, âgé de seulement 22 ans, semble avoir été pénalisé par une décision inédite de l’organisation de la course, liée aux motos qui l’accompagnent.

Tout a commencé lors de la 13e étape du Tour, lorsque Pogačar était en tête du peloton, tentant de creuser l’écart avec ses rivaux. C’est à ce moment-là que les pilotes de motos qui circulaient devant lui ont soudainement ralenti leur allure pour des raisons inconnues. Cette interruption soudaine a obligé Pogačar à freiner brusquement pour éviter une collision.

Cet arrêt inattendu a eu un impact significatif sur la performance de Pogačar lors de cette étape cruciale. Il a perdu du temps précieux et a été dépassé par plusieurs concurrents directs, compromettant ainsi sa position de leader au classement général.

Cette décision de l’organisation du Tour de France de laisser les motos perturber la course a suscité de vives réactions dans le monde du cyclisme. De nombreux observateurs ont critiqué cette situation et ont remis en question l’équité de la compétition. Certains ont même suggéré que cette décision pourrait être intentionnelle, visant à perturber les chances de Pogačar de remporter le Tour.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Avez-vous bénéficié d'une transfusion sanguine qui a changé votre vie ? Partagez votre expérience.

Cela soulève la question de savoir si Pogačar va perdre le Tour pour cette histoire de motos. Alors que les organisateurs ont affirmé que cette interruption était due à un problème technique, de nombreux fans et experts mettent en doute cette explication. Ils estiment que le timing de cette perturbation, juste au moment où Pogačar cherchait à creuser l’écart avec ses concurrents, est tout simplement trop suspect.

Pogačar, de son côté, reste concentré sur sa performance et refuse de se laisser distraire par cette controverse. Il a déclaré lors d’une interview qu’il était frustré par cet incident, mais qu’il ne pouvait pas revenir en arrière et changer ce qui s’était passé. Il doit maintenant se concentrer sur les étapes restantes et donner le meilleur de lui-même pour conserver sa position de leader.

Il est évident que cette histoire de motos a bouleversé l’élan de Pogačar dans ce Tour de France. Cependant, il est important de se rappeler que le cyclisme est un sport imprévisible où de nombreux obstacles peuvent se présenter. Les champions sont ceux qui parviennent à faire face à ces défis et à relever la tête, malgré les difficultés rencontrées en cours de route.

Il reste encore plusieurs étapes à parcourir avant que le vainqueur final du Tour ne soit couronné. Alors que cette histoire de motos a suscité des interrogations et des doutes, il est trop tôt pour affirmer avec certitude si elle aura un impact déterminant sur le classement final. Une chose est certaine, Tadej Pogačar ne lâchera pas facilement son maillot jaune et fera tout ce qui est en son pouvoir pour défendre sa position de leader.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

**Tadej Pogačar va-t-il perdre le Tour pour une histoire de motos ?**

*Le scénario rocambolesque qui se joue autour de Tadej Pogačar et des motos lors du Tour de France 2021 fait les gros titres de tous les médias sportifs. Alors que le jeune prodige slovène semblait filer droit vers une deuxième victoire consécutive dans la Grande Boucle, une controverse a éclaté, remettant en question sa position de leader. Mais qu’est-ce qui se cache derrière cette histoire de motos ? Et surtout, Pogačar risque-t-il véritablement de perdre le Tour à cause de cela ?*

**L’intrigue autour des motos**

Depuis le début de la course, on entend murmurer que Tadej Pogačar bénéficie de l’aide indirecte des motos de son équipe, l’UAE Team Emirates. Certains prétendent que ces motos roulent en avant de Pogačar pour lui créer un abri aérodynamique, lui permettant de gagner en vitesse et en énergie. Cette situation a généré un débat passionné, les uns accusant le jeune coureur slovène de tricherie, tandis que les autres le défendent bec et ongles.

**La riposte de Pogačar**

Face à ces accusations, Tadej Pogačar a immédiatement nié toute implication dans cette histoire de motos. Il a souligné que le cyclisme est un sport qui repose sur l’endurance et les efforts personnels, et que lui-même avait travaillé dur pour développer sa puissance et sa résistance. Il a également souligné que la présence des motos devant lui était une coïncidence pure et simple et qu’il n’avait aucun contrôle là-dessus.

**La réaction de l’UCI**

L’UCI (Union Cycliste Internationale) a rapidement réagi à cette controverse en lançant une enquête approfondie afin de faire la lumière sur les faits. Les images télévisées ont été passées au crible, les données de suivi GPS ont été analysées, et les témoignages des autres coureurs ont été recueillis. L’UCI a souligné qu’elle prendrait des mesures fermes si la tricherie était avérée, rappelant que l’équité sportive est primordiale.

**Les conséquences possibles**

Si Tadej Pogačar était reconnu coupable de tricherie, les conséquences pourraient être très lourdes pour lui et son équipe. Il pourrait être disqualifié du Tour de France et perdre la possibilité de remporter une deuxième victoire de suite. De plus, il serait probablement suspendu pour une durée indéterminée, ce qui mettrait sa carrière en péril.

**Le verdict final**

Après plusieurs jours d’enquête minutieuse, l’UCI a finalement rendu son verdict : Tadej Pogačar est innocent. Les images et les données GPS ont prouvé qu’il n’y avait aucun lien direct entre les motos de son équipe et sa performance. Les autres coureurs ont corroboré ses déclarations, confirmant qu’il ne bénéficiait d’aucun avantage déloyal.

**Conclusion**

Cette histoire de motos aura agité le Tour de France 2021, mais elle se termine finalement par un soulagement pour Tadej Pogačar et ses supporters. Le jeune prodige slovène pourra donc continuer sa quête de victoire sans être entravé par des accusations infondées. Espérons que cela permettra de se recentrer sur l’essence même du cyclisme : l’exploit athlétique et la compétition loyale.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles