PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"Paris a accompli des progrès positifs selon Téhéran après la libération de...

« Paris a accompli des progrès positifs selon Téhéran après la libération de deux détenus français »

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir Abdollahian, a salué les efforts de la France pour la libération de ses ressortissants détenus en Iran. Le ministre des Affaires étrangères a notamment évoqué les contacts continus avec son homologue française, Catherine Colonna. Les deux pays travaillent ensemble pour résoudre les malentendus et obtenir la libération des ressortissants français déjà emprisonnés en Iran. Les autorités françaises ont déjà fait des pas positifs, a souligné Amir Abdollahian, mais la poursuite de cette affaire dépend du pouvoir judiciaire iranien. Quatre autres ressortissants français sont actuellement détenus dans le pays. Hossein Amir Abdollahian n’a pas apporté de détails sur les accords qui ont permis la libération de deux Français récemment. Selon lui, le président Macron avait toutefois bien commencé avec le gouvernement en place en Iran avant le début du mouvement de contestation déclenché dans le pays en septembre dernier.

—————————–Article Complet————————————————

Une semaine après le retour en France de deux Français détenus en Iran, le ministre des Affaires étrangères iranien a salué les « pas positifs » de Paris et a déclaré avoir des contacts pour la libération des quatre autres ressortissants français qui restent détenus en Iran. Il a également mentionné des « accords » non détaillés avec Catherine Colonna, la ministre française des Affaires étrangères. Le ministre iranien a souligné que la poursuite de l’affaire des détenus français en Iran relevait du pouvoir judiciaire iranien. Cependant, il a salué les efforts des autorités françaises pour obtenir la libération des Français emprisonnés en Iran.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Gautam Adani ne figure plus parmi les 10 plus grandes fortunes du monde après le rapport Hindenburg.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le gouvernement iranien a salué les « pas positifs » du gouvernement français en réaction à la libération de deux détenus français, Roland Marchal et Fariba Adelkhah. Les deux universitaires avaient été arrêtés en Iran il y a près de deux ans, accusés d’espionnage et de participation à des activités contre la sécurité nationale.

Le président français Emmanuel Macron avait fortement plaidé pour leur libération, rencontrant même le Président iranien Hassan Rouhani en marge d’un sommet à New York en septembre dernier. Le ministère français des Affaires étrangères a également déclaré que « la France poursuivra ses efforts en faveur de tous les citoyens français injustement détenus à l’étranger. »

Cette libération est considérée comme une étape positive dans les relations entre la France et l’Iran, qui ont été tendues ces dernières années. En 2019, la France avait renforcé ses sanctions contre l’Iran, en réponse à sa participation à un programme de missiles balistiques. Les relations se sont également détériorées en raison des pressions américaines pour que les pays limitent leurs relations commerciales avec l’Iran.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Neymar condamné à une amende pour avoir refusé d'interrompre des travaux

Malgré ces tensions, les deux pays ont travaillé à maintenir des canaux de communication ouverts. En octobre dernier, les ministres des Affaires étrangères français et iranien ont tenu une réunion à Paris, dans le but de discuter des moyens de préserver l’accord sur le nucléaire iranien, également connu sous le nom de Plan d’action global commun.

La libération de Roland Marchal et Fariba Adelkhah est donc un signe encourageant de cette collaboration. Cela montre que même dans un contexte géopolitique difficile, des contacts bilatéraux réussissent à produire des résultats positifs. Cela donne également de l’espoir aux autres citoyens français qui sont toujours détenus sans raison en Iran.

Cependant, il est important de noter que ces libérations ne signifient pas nécessairement une normalisation complète des relations entre la France et l’Iran. Les deux pays ont encore des désaccords et des tensions, en particulier en ce qui concerne les politiques du Moyen-Orient. Néanmoins, cette libération est un pas important dans la bonne direction, et un signe que le dialogue et la diplomatie peuvent être efficaces pour résoudre des problèmes difficiles.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La France atteint la finale du Mondial U19 après une performance extraordinaire contre l'équipe des États-Unis.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles