ActuLe Medef se déclare "ouvert à la discussion sur l'emploi des seniors"...

Le Medef se déclare “ouvert à la discussion sur l’emploi des seniors” lors de sa rencontre avec Elisabeth Borne

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le Medef et la CPME, deux des principales organisations patronales françaises, ont rencontré la Première ministre Élisabeth Borne pour discuter des sujets post-réforme des retraites sur lesquels ils sont prêts à négocier. Le Medef est disposé à discuter de l’emploi des seniors, des salaires élevés des cadres seniors et de la dégressivité des allocations-chômage. En revanche, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a affirmé ne pas être ouvert à une révision des ordonnances travail et considère cela comme une ligne rouge. La CPME a remis sur la table sa proposition d’exonérer de cotisations assurance-chômage les seniors à partir de 57 ans. Les deux organisations patronales entendent également limiter la possibilité d’ouvrir un compte épargne-temps dans toutes les entreprises à la prise des jours épargnés juste avant la retraite, et non tout au long de la vie professionnelle. François Asselin, patron de la CPME, a souligné qu’il avait trouvé Élisabeth Borne à l’écoute et désireuse de trouver les sujets susceptibles d’être négociés entre partenaires sociaux.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Trump devant les tribunaux : Procès civil pour fraudes avant les primaires de 2024 à New York

—————————–Article Complet————————————————

Lundi, les organisations patronales, le Medef et la CPME, ont rencontré la Première ministre française Elisabeth Borne pour discuter des sujets post-réforme des retraites. Le Medef est prêt à discuter de l’emploi des seniors, des salaires élevés des cadres seniors et de la dégressivité des allocations-chômage, mais ne veut pas revisiter les ordonnances travail ou des retraites. La CPME a proposé d’exonérer de cotisations d’assurance-chômage les seniors à partir de 57 ans et de limiter les comptes épargne-temps. Les deux organisations patronales veulent également limiter l’ouverture d’un compte épargne-temps dans toutes les entreprises. François Asselin, patron de la CPME, a souligné que la Première ministre était « à l’écoute » pour trouver des sujets susceptibles d’être négociés entre partenaires sociaux.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le Medef, l’organisation patronale française, a récemment annoncé qu’elle était prête à discuter de l’emploi des seniors. Cette déclaration a été faite à l’issue d’une rencontre avec la ministre du Travail, Elisabeth Borne. Cette nouvelle a été accueillie favorablement par les syndicats et les organisations de défense des droits des travailleurs.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Lorient : Revivez le match égalisé (0-0) entre Parisiens et Merlus pour la première de Luis Enrique

Le chômage des seniors est l’un des défis majeurs de l’économie française. Selon les dernières statistiques, le taux de chômage des plus de 50 ans est deux fois plus élevé que le taux de chômage moyen en France. Cette situation est particulièrement préoccupante car la population française vieillit rapidement et la proportion de seniors sur le marché du travail va augmenter dans les années à venir.

Face à ce défi, le gouvernement français a mis en place plusieurs mesures pour encourager l’emploi des seniors. Parmi celles-ci, on peut citer les incitations financières pour les entreprises qui embauchent des seniors, la possibilité de prolonger le temps de travail au-delà de l’âge de la retraite, et la mise en place de formations spécifiques pour les travailleurs âgés.

Malgré ces efforts, l’emploi des seniors reste un sujet de préoccupation majeur pour les syndicats et les organisations de défense des travailleurs. C’est pourquoi la déclaration du Medef est accueillie favorablement. Le Medef représente près de 750 000 entreprises en France et est l’une des organisations les plus influentes en matière de politique économique et de relations sociales.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le Bureau de la concurrence poursuit Cineplex pour des frais présumés abusifs pour les billets en ligne.

En déclarant qu’elle était prête à discuter de l’emploi des seniors, le Medef montre qu’elle est consciente de l’importance de ce problème et qu’elle est prête à agir pour y remédier. Cette déclaration a été saluée par les syndicats, qui ont appelé à un dialogue constructif entre les partenaires sociaux pour trouver des solutions concrètes au problème de l’emploi des seniors.

En résumé, la déclaration du Medef est une étape importante dans la lutte contre le chômage des seniors en France. Elle montre que les employeurs sont conscients de la nécessité de prendre des mesures pour remédier à ce problème et qu’ils sont prêts à travailler avec les partenaires sociaux pour trouver des solutions concrètes. Espérons que cette déclaration marque le début d’un dialogue constructif et d’actions concrètes pour améliorer l’emploi des seniors en France.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles