PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentUne illustration manquante de N.C. Wyeth apparait dans un magasin d'occasion

Une illustration manquante de N.C. Wyeth apparait dans un magasin d’occasion

Un voyage dans un magasin d’occasion en 2017 pourrait s’avérer décisif pour une femme du New Hampshire.

Il y a six ans, l’acheteuse inconnue cherchait des cadres à récupérer à Manchester et a trouvé un cadre plutôt basique entourant une peinture à l’huile. Cette peinture, il s’avère, était une œuvre perdue du grand artiste américain N.C. Wyeth – et elle est estimée à une fourchette de 150 000 à 250 000 dollars lors d’une prochaine vente aux enchères. (Bonhams Skinner la mettra aux enchères le 19 septembre.)

Ce n’est pas seulement les éléments « de la poubelle au trésor » qui rendent cette histoire unique, cependant. Si ce n’était pas pour un groupe Facebook, la peinture serait probablement restée cachée pendant de nombreuses années de plus.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Impression à la demande ou Dropshipping : Lequel est le plus rentable ?

Après avoir acheté l’œuvre d’art, la propriétaire a développé une affection pour celle-ci et l’a accrochée dans sa chambre plutôt que de se débarrasser de la peinture pour le cadre. Elle plaisantait sur le fait que c’était un véritable Wyeth et a fait une recherche Internet superficielle, mais n’a rien trouvé.

Puis, plus tôt cette année, elle a posté une photo sur le groupe Facebook « Des choses trouvées dans les murs » sur un coup de tête. Un utilisateur lui a suggéré de poster les images sur un groupe spécifique à Wyeth, où un expert a remarqué.

Ils se sont réunis environ un mois plus tard, où l’authenticité de la peinture a été confirmée.

La peinture, selon Lauren Lewis, l’experte qui l’a authentifiée, est « dans un état incroyable, surtout compte tenu du fait qu’elle était disparue depuis 80 ans. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  « La route des vacances en voiture électrique : une agréable et surprenante expérience »

N.C. Wyeth était l’un des peintres les plus connus d’Amérique au début du XXe siècle. Il était particulièrement connu pour ses illustrations de livres, et dans les années 1930, Little, Brown and Co. l’a engagé pour produire quatre peintures pour la publication de « Ramona » par Helen Hunt Jackson. Le livre racontait l’histoire d’une orpheline à moitié écossaise, à moitié amérindienne.

Wyeth a livré les peintures et la piste s’est perdue à partir de ce moment-là. Bonhams Skinner suppose que cette peinture « a probablement été offerte par les éditeurs de Little, Brown and Company à un éditeur ou à la succession de l’auteur. »

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles