PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentUn député présente un nouveau projet de loi pour réformer les régimes...

Un député présente un nouveau projet de loi pour réformer les régimes d’actionnariat salarié

Le député travailliste Sir George Howarth a obtenu un temps de parole au Parlement pour présenter un projet de loi visant à réformer les plans d’actionnariat salarié au Royaume-Uni.

Son projet de loi sur la règle des dix minutes appelle à un certain nombre de changements spécifiques aux règles actuelles, notamment l’introduction d’un « nouveau plan d’actionnariat salarié permettant un accès préférentiel aux travailleurs à faibles revenus », et demande que la période de détention des plans d’incitation à l’actionnariat (SIP) soit réduite de cinq à trois ans. Le projet de loi prévoit également « d’exiger des entreprises qu’elles incluent dans leurs rapports annuels des déclarations sur le type de plans d’actionnariat salarié mis en œuvre et le niveau d’adhésion des salariés ».

Suite à l’introduction du projet de loi à la Chambre des Communes, David Mortimer, responsable des affaires extérieures, a déclaré : « Il est formidable de constater le soutien croissant du Parlement à la réforme des plans d’actionnariat salarié. Les arguments en faveur de la mise à jour et de la modernisation des régimes d’actionnariat salarié sont plus forts que jamais pour aider les salariés à renforcer leur résistance financière en période de difficultés économiques. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'action de Warner Bros. Discovery plonge, le géant des médias est "confronté à trois problèmes différents".

Le site projet de loi a été soutenu par un groupe de 12 députés, issus de l’ensemble de l’échiquier politique, dont le président de la commission 1922, Sir Graham Brady, l’ancien secrétaire d’État au commerce et à l’industrie et ministre des affaires étrangères, Dame Margaret Beckett MP et le partisan de longue date de la réforme de l’ESO, le député conservateur Jonathan Djanogly.

Présentation du projet de loi à la Chambre des communes, Sir George Howarth a fait valoir qu’il était maintenant temps de réduire la période de détention du SIP, en disant : « Le SIP et le SAYE ont été introduits respectivement il y a 22 et 42 ans. Dans l’intervalle, les pratiques en matière d’emploi ont subi d’importants changements… la durée du temps qu’un employé passe dans une entreprise a nettement diminué. En effet, les jeunes sont souvent encouragés à changer d’emploi plus fréquemment pour assurer leur avancement professionnel… si on ne les actualise pas, ils pourraient devenir de plus en plus obsolètes. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Faire fructifier la richesse : Les bonnes habitudes financières prennent du temps à se mettre en place et à s'épanouir

Sir George a suggéré l’idée d’un nouveau plan d’actions pour les personnes travaillant dans la gig economy, en disant qu’une « disposition du projet de loi créerait un nouveau plan qui ne dépend pas de cotisations mensuelles régulières et qui est accessible à ceux qui ont des formes de travail moins régulières. »

Le député travailliste a également appelé le Trésor à mener une consultation dans le but de moderniser l’actionnariat salarié – ce que ProShare a demandé. David Mortimer s’est fait l’écho des appels de Howarth pour une révision des plans d’ESO sous la direction du gouvernement, ajoutant : « L’un des avantages les plus importants des plans d’actionnariat salarié, en particulier dans le contexte de la crise du coût de la vie, est l’amélioration de la résilience financière des participants au plan. Notre enquête annuelle, publiée en août, a établi que la valeur moyenne pondérée des avoirs d’un participant à un plan d’actionnariat salarié s’élève à 10 294 £. Les plans d’actionnariat salarié et l’actionnariat peuvent donc clairement jouer un rôle essentiel dans le renforcement de la résilience financière des employés en ces temps difficiles. C’est donc le moment idéal pour le nouveau Chancelier d’explorer le rôle que les plans d’actionnariat salarié peuvent jouer pour soutenir les gens pendant ce qui sera, nous le savons, une période très difficile pour les finances des ménages, en consultant des experts et le secteur et en présentant des propositions dirigées par le Trésor pour réformer ces plans. »

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles