PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuUn comité bipartisan va examiner la réforme des institutions

Un comité bipartisan va examiner la réforme des institutions

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, lance un groupe de travail transpartisan sur la réforme des institutions. Les travaux se concentreront sur le fonctionnement des mandats. Le groupe examinera notamment l’éventualité d’un rétablissement du cumul de mandats, la limitation des mandats consécutifs et l’instauration de fonctionnaires désignés au milieu de la législature. La présidente soutient également l’introduction d’une dose de proportionnelle aux élections législatives et propose de revoir le fonctionnement du référendum. Emmanuel Macron avait déjà rouvert le dossier de la réforme des institutions début février en recevant successivement François Hollande et Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Toutes les révisions de la Constitution présentées par l’exécutif doivent être adoptées dans les mêmes termes par les deux chambres du Parlement et obtenir une majorité de trois cinquièmes des parlementaires. Le président avait échoué à faire aboutir une réforme de la Constitution durant son premier quinquennat en raison de l’opposition du Sénat majoritairement à droite.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Des plans ont été élaborés pour un "verrouillage de deux semaines et l'interdiction des mélanges en intérieur".

—————————–Article Complet————————————————

La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, lance un groupe de travail transpartisan dans deux semaines pour réfléchir à plusieurs thèmes autour de la réforme des institutions. Les travaux auront pour horizon la fin du mois de juin. Le groupe transpartisan se penchera notamment sur la question d’un rétablissement du cumul des mandats et la présidente de l’Assemblée se dit favorable à l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives. Elle plaide également pour repenser le fonctionnement du référendum. Durant son premier quinquennat, le président avait échoué à faire aboutir une réforme des institutions qui prévoyait une dose de proportionnelle, la réduction du nombre de parlementaires et la limitation de leur mandat à trois consécutifs.

——————————Article à Propos—————————————————-

Un groupe transpartisan composé de 60 personnalités politiques, syndicales et associatives a été lancé pour réfléchir à la réforme des institutions. Cette initiative, qui s’appelle « La République Nous Appartient », veut proposer des solutions pour répondre à la crise démocratique que traverse la France.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les chances d'une grève pendant les fêtes de Noël s'amenuisent

Les membres de ce groupe veulent ouvrir un débat national sur la refonte des institutions, pour répondre aux attentes des citoyens qui ont perdu confiance en la politique. Ils souhaitent donc proposer des mesures pour renforcer la participation citoyenne, la transparence et l’éthique en politique.

Le groupe souhaite également réfléchir à l’organisation du pouvoir, en se posant des questions telles que l’équilibre entre l’exécutif et le législatif, ou encore la gestion des collectivités territoriales. Il veut également étudier la réforme du système électoral, notamment la question de l’introduction d’une dose de proportionnelle.

Pour ces personnalités, l’urgence est là : il est nécessaire de redonner la parole aux citoyens et de redonner du sens à la démocratie. Ils considèrent que la crise des « gilets jaunes » l’a bien montré : les citoyens ne se sentent pas assez entendus par les politiques, et ne croient plus à la capacité des institutions à répondre à leurs attentes.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le signe astrologique le plus ouvert d'esprit dans la langue française

Le groupe compte travailler pendant 6 mois, avant de présenter ses propositions. Il veut être le porte-voix d’un mouvement populaire qui veut changer les choses. Les personnalités politiques de droite, de gauche et du centre qui le composent sont convaincues qu’il est possible de trouver des solutions transpartisanes, pour répondre aux défis qui se posent à notre société.

« La République Nous Appartient » est un exemple concret de l’engagement citoyen en politique, à travers des méthodes de concertation, d’ouverture à tous et d’écoute. Ce groupe veut renouveler la démocratie en s’appuyant sur les citoyens, et non pas sur les seuls politiques. Cette initiative montre que d’autres manières d’exercer la politique sont possibles, et méritent d’être encouragées et soutenues.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles