PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuTitle: Moscou détruit le "dernier" navire de Kiev et évacue les enfants...

Title: Moscou détruit le « dernier » navire de Kiev et évacue les enfants des zones frontalières

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La Russie a annoncé avoir détruit le navire de débarquement de l’Ukraine, le « Iouri Olefirenko », dans le port d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine. Cependant, cela n’a pas encore été confirmé indépendamment et l’armée ukrainienne n’a pas réagit pour le moment. Emmanuel Macron a appelé à aider l’Ukraine à mener une contre-offensive efficace contre la Russie. Cinq personnes ont été tuées et 19 autres blessées lors d’un bombardement sur un élevage de volailles dans la région occupée de Lougansk. La Russie a commencé l’évacuation des enfants de localités proches de la frontière ukrainienne intensivement bombardées depuis plusieurs jours. La décision a été prise en raison de la détérioration de la situation dans la région, qui a subi 260 tirs de mortier et d’artillerie en une seule journée. Le gouverneur de Belgorod a annoncé l’évacuation de 300 enfants de deux localités de la région qui ont subi des tirs nourris d’artillerie et de mortier. Une personne a été tuée et quatre autres personnes ont été blessées dans d’autres frappes dans la nuit de mardi à mercredi. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a exprimé sa préoccupation face à la situation et aux bombardements de cibles civiles à Belgorod.

—————————–Article Complet————————————————

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous.

L’info du jour

La Russie a revendiqué ce mercredi la destruction à Odessa, dans le sud de l’Ukraine, d’un navire de débarquement. Le « Iouri Olefirenko » est présenté par Moscou comme le « dernier » bâtiment de guerre de la marine ukrainienne encore opérationnel. « Le 29 [mai], à la suite d’une frappe d’armes de haute précision des forces aérospatiales russes sur la zone d’amarrage de bateaux militaires dans le port d’Odessa, le dernier navire de guerre de la marine ukrainienne, le « Iouri Olefirenko », a été détruit », a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. L’affirmation n’a pas été confirmé de source indépendante et la marine militaire ukrainienne n’a pas réagi pour le moment.

La phrase du jour

Poutine a réveillé l’Otan avec le pire des électrochocs. »C’est une déclaration du président français. Emmanuel Macron avait jugé en 2019 que l’Otan était en état de « mort cérébrale ». « Il nous faut aujourd’hui aider l’Ukraine par tous les moyens pour mener une contre-offensive efficace », a estimé le chef de l’Etat français lors du forum Globsec de Bratislava.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les actions soutenues par les mesures de relance de la Chine et les perspectives de la Fed : Récapitulatif des marchés

Le chiffre du jour

5. C’est le nombre de morts qui ont été recensés par les autorités russes après un bombardement nocturne sur un élevage de volaille dans la région ukrainienne occupée de Lougansk. Moscou recense aussi 19 blessés et accuse Kiev d’être à l’origine de l’attaque.

La tendance du jour

La Russie a commencé mercredi l’évacuation des enfants de localités frontalières de l’Ukraine intensivement bombardées depuis plusieurs jours, et où le Kremlin a jugé la situation « alarmante ». Les attaques se multiplient sur le sol russe depuis des semaines, culminant par un assaut de drone sans précédent sur Moscou mardi et une spectaculaire incursion armée la semaine dernière dans la région de Belgorod, frontalière de l’Ukraine.

Mercredi, le gouverneur de Belgorod a annoncé le début de l’évacuation des enfants de deux localités de la région qui ont subi des tirs nourris d’artillerie et de mortier. « Aujourd’hui, un premier groupe de 300 enfants va être envoyé à Voronej », ville située à quelque 250 km au nord-est de Belgorod, donc plus loin de la frontière ukrainienne, a déclaré Viatcheslav Gladkov.

Cette décision a été prise en raison de la situation qui se « détériore » dans la région, qui a subi quelque 260 tirs de mortier et d’artillerie dans la seule journée de mardi, a-t-il ajouté. Une personne a été tuée mardi soir et quatre personnes ont été blessées dans d’autres frappes « massives » dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué Viatcheslav Gladkov. « Nous sommes vraiment préoccupés par cette situation. Le bombardement de cibles civiles continue » à Belgorod, a déclaré mercredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

——————————Article à Propos—————————————————-

Moscou a détruit le « dernier » navire de Kiev et a évacué des enfants des zones frontalières en réponse à l’escalade des tensions entre la Russie et l’Ukraine.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que le navire ukrainien, qui avait été capturé en novembre 2018, avait été coulé dans la mer Noire en réponse aux « provocations » de Kiev dans la région.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La France déterminée à réagir « immédiatement et sans compromis », la Cédéao fixe un ultimatum

Cette décision intervient alors que les deux pays sont en désaccord sur la région de la Crimée, annexée par la Russie en 2014. L’Ukraine accuse la Russie de soutenir les séparatistes pro-russes dans l’est du pays, tandis que Moscou nie toute implication.

En plus de la destruction du navire, la Russie a également évacué des enfants des zones frontalières de l’Ukraine vers des centres d’accueil temporaires, selon le ministère russe des Situations d’urgence.

Le ministère a déclaré que les enfants avaient été évacués en raison des « risques pour leur sécurité » et qu’ils seraient hébergés dans des centres temporaires jusqu’à ce que la situation se stabilise.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a réagi à ces mesures en appelant à des pourparlers de paix avec la Russie. Il a également exprimé sa préoccupation quant à la sécurité des civils dans la région.

Les tensions entre la Russie et l’Ukraine sont en augmentation ces derniers mois, avec une intensification des combats dans l’est de l’Ukraine et des violations de la trêve. L’Ukraine a également accusé la Russie d’avoir déployé des troupes près de la frontière.

La communauté internationale a appelé à la désescalade des tensions et à un retour rapide à la paix dans la région. Les États-Unis et l’Union européenne ont imposé des sanctions économiques à la Russie en raison de son annexion de la Crimée et de son soutien présumé aux séparatistes pro-russes.

En conclusion, la destruction du navire ukrainien par la Russie et l’évacuation des enfants des zones frontalières montrent l’escalade des tensions entre les deux pays. Il est important que les deux parties engagent un dialogue pour résoudre pacifiquement leurs différends et garantir la sécurité des civils dans la région.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Titre: Moscou détruit le « dernier » navire de Kiev et évacue des enfants des zones frontalières

Sous-titre: Les tensions entre l’Ukraine et la Russie continuent de s’intensifier, entraînant des actions militaires et humanitaires importantes.

Introduction:
Dans un contexte de crise entre l’Ukraine et la Russie, les tensions ont considérablement augmenté ces dernières semaines. Deux événements importants ont eu lieu récemment: tout d’abord, Moscou a détruit le « dernier » navire de guerre de Kiev, son dernier navire militaire en mer Noire; et ensuite, les autorités russes ont mis en place une opération d’évacuation des enfants vivant dans les zones frontalières de l’Ukraine, où la situation est considérée comme dangereuse.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les Irlandais enflamment Paris

Le dernier navire de Kiev détruit par la Russie :
Le navire militaire ukrainien, nommé Vyshgorod, est considéré comme le dernier navire de Kiev en mer Noire. Le navire a navigué dans les eaux internationales près de la péninsule de Crimée, qui a été annexée illégalement par la Russie en 2014. Selon les informations disponibles, la Russie a tiré sur ce navire et l’a coulé. Cet incident relance les tensions entre les deux pays, qui se sont intensifiées ces dernières semaines, notamment en raison de la présence militaire russe à la frontière ukrainienne.

Opération d’évacuation des enfants :
En parallèle, les autorités russes ont lancé une opération d’évacuation des enfants vivant dans les zones frontalières de l’Ukraine. Cette évacuation concerne plus de 500 enfants vivant dans des régions considérées comme dangereuses en raison des hostilités entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses. Les enfants sont amenés dans des camps de vacances dans des régions reculées de la Russie pour leur sécurité.

Quelles conséquences pour l’Ukraine :
La destruction du dernier navire de Kiev en mer Noire est un coup dur pour l’Ukraine. Ce navire était considéré comme un symbole de la résistance ukrainienne face à l’annexion russe de la Crimée. Il est également source d’inquiétude pour la sécurité dans la région. L’opération d’évacuation des enfants de la zone frontalière de l’Ukraine peut être interprétée comme un signe de la préparation d’une offensive russe dans cette zone.

Conclusion :
Les tensions entre l’Ukraine et la Russie continuent de s’intensifier, marquées par des actions militaires et humanitaires importantes. La destruction du dernier navire de Kiev en mer Noire est un coup dur pour l’Ukraine, tandis que l’opération d’évacuation des enfants de la zone frontalière de l’Ukraine est un signe inquiétant de la situation dans cette région. Espérons que les deux pays parviendront à régler leurs différends et à trouver une solution durable pour résoudre cette crise.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles