Quels sont les symptômes d’une appendicite chez l’enfant ?

0
198
Quels sont les symptômes d'une appendicite chez l'enfant ?

Les enfants sont des personnes qui sont encore en bas âge, leur organisme n’est pas suffisamment développé encore pour faire face à certaines maladies. Les enfants connaissent souvent des soucis de santé relatifs à leur catégorie d’âge, mais aussi, des pathologies qui peuvent tout aussi bien toucher les personnes adultes.

L’appendicite de l’enfant est un cas qui fait souvent une apparition dans le milieu hospitalier. Dans cet article, nous allons nous intéresser à ce sujet, ses symptômes, mais aussi les différents procédés thérapeutiques qui permettent de soulager ou carrément de guérir cette maladie.

Qu’est-ce qu’est l’appendicite chez l’enfant ?

L’appendicite de manière générale correspond à une inflammation d’une partie d’un corps humain, qu’on appelle l’appendice vermiforme. Cet état inflammatoire engendre des douleurs qui sont très vives et difficiles à supporter. L’appendicite représente dans un grand nombre de cas, une urgence médicale qu’il convient de traiter au plus vite.

L’appendicite chez l’enfant présente la même définition que chez l’adulte, avec bien évidemment des particularités spécifiques au patient de cette tranche d’âge. L’appendicite est généralement le résultat d’une accumulation de matières fécales, engendrant par la suite, une prolifération de bactéries sur l’appendice, ce qui crée cet état inflammatoire aigu.

Appendicite chez l’enfant : quels sont les symptômes ?

L’appendicite est une maladie qui peut être très contraignante et douloureuse. Elle se développe parfois, de manière très silencieuse, le patient n’a alors pas conscience de sa maladie. Mais lorsque l’appendicite se déclenche, les premiers symptômes arrivent très rapidement.

Dans la liste suivante, nous allons donner les principaux signes spécifiques de la maladie de l’appendicite chez l’enfant. Ces signes permettent de reconnaître l’inflammation au tout début de son déclenchement, ce qui permet une prise en charge rapide du malade avant l’aggravation de son cas. Ces symptômes sont :

  • Forte douleur abdominale. En effet, lorsque le médecin palpe l’abdomen de l’enfant, en particulier, la partie moyenne, ce dernier ressent immédiatement une douleur intense, c’est souvent le principal signe d’une inflammation de l’appendice ;
  • Des nausées et des vomissements, l’enfant vit alors des épisodes de vomissements à répétition et souffre de plusieurs nausées et vertiges ;
  • Un problème de constipation chronique, la constipation accompagne généralement l’inflammation de l’appendice, elle se manifeste par une incapacité à détecter correctement.

L’appendicite est aussi une maladie infantile, elle peut apparaître chez l’enfant dès l’âge de deux ans, elle s’accompagne en plus des douleurs, des nausées, et de la constipation d’une forte augmentation de température corporelle et d’une fièvre.

Comment peut-on traiter les symptômes dune appendicite chez l’enfant ?

La première chose à faire lorsqu’on a en face de soi un enfant atteint d’une appendicite, est de réduire la vive douleur qu’il ressent. Pour pouvoir ensuite prescrire le traitement adéquat au cas de ce malade.

Il existe pour traiter l’appendicite chez l’enfant deux procédés thérapeutiques. Le premier, concerne un traitement médicamenteux à base d’antibiotiques introduits sous une forme intraveineuse, cette voie permet aux agents actifs, d’agir immédiatement sur le foyer enflammé.

Dans les cas les plus graves et qui nécessitent une prise en charge urgente. Le procédé thérapeutique est prescrit sous forme d’une intervention chirurgicale. L’Appendicectomie, est le nom de cette intervention qui consiste à retirer de façon radicale, cet organe du corps de l’enfant. Cette opération est souvent sans gravité, elle ne dure que quelques dizaines de minutes, et permet une éradication compléte de la maladie.

Enfin, il faut savoir que l’appendice n’est pas quelque chose à prendre à la légère, en particulier, quand le malade n’est encore qu’un enfant. Les examens médicaux ainsi qu’une exploration par échographie permettent de détecter l’inflammation au tout début de son apparition.