PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentStellantis et LG Energy se disputent avec le Canada au sujet d'une...

Stellantis et LG Energy se disputent avec le Canada au sujet d’une usine de batteries pour véhicules électriques.

Contenu de l’article

(Bloomberg) – Le constructeur automobile Stellantis NV a déclaré qu’il commencerait à mettre en œuvre des «plans de contingence» avec son partenaire sud-coréen pour la production de batteries de véhicules électriques alors qu’ils négocient avec le Canada pour plus d’aide financière pour construire une nouvelle usine.

Contenu de l’article

Stellantis et LG Energy Solution Ltd. ont déclaré l’année dernière qu’ils investiraient plus de 4 milliards de dollars dans une installation de fabrication de batteries à Windsor, en Ontario, de l’autre côté de la frontière de Detroit. Mais le gouvernement du Premier ministre Justin Trudeau n’a pas respecté ses promesses, a déclaré un porte-parole de Stellantis dans un communiqué vendredi soir.

Contenu de l’article

«À ce jour, le gouvernement canadien n’a pas respecté ce qui avait été convenu, Stellantis et LG Energy Solution commenceront donc immédiatement à mettre en œuvre leurs plans de contingence», a déclaré le communiqué. La société n’a pas donné de détails.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Victoire de Jean-Baptiste Andrea pour son roman "Veiller sur elle" : le prix lui revient.

Trudeau a promis une aide financière pour rendre les usines de fabrication canadiennes compétitives avec celles des États-Unis après l’adoption de la loi sur la réduction de l’inflation l’été dernier, et son gouvernement a offert un énorme package financier à Volkswagen AG, d’une valeur de 13 milliards de dollars canadiens (9,6 milliards de dollars), pour une usine de batteries dans le sud de l’Ontario située à environ deux heures de Detroit.

Contenu de l’article

Stellantis et LG ont annoncé leur projet à Windsor des mois avant que le président Joe Biden ne signe cette loi, qui offre des incitatifs généreux pour certains types de fabrication, notamment les véhicules électriques.

Un responsable du bureau du ministre de l’Industrie canadien François-Philippe Champagne a déclaré que les négociations se poursuivent.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Revue de DZING - l'application idéale pour gérer votre argent

«L’industrie automobile est cruciale pour l’économie canadienne et pour les centaines de milliers de travailleurs canadiens de ce secteur. C’est pourquoi le ministre Champagne a travaillé sans relâche pour assurer l’avenir de l’industrie automobile du Canada», a déclaré la porte-parole Laurie Bouchard dans un communiqué envoyé par e-mail.«Nous continuons à négocier de bonne foi avec nos partenaires. Notre priorité absolue est d’obtenir le meilleur accord possible pour les Canadiens».

Unifor, le syndicat représentant les travailleurs de l’usine d’assemblage de Stellantis à Windsor, est également impliqué dans les négociations, a déclaré un porte-parole du syndicat.

—Avec l’aide de Laura Dhillon Kane.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles