PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceSerco sommé de cesser la surveillance par reconnaissance faciale de ses employés

Serco sommé de cesser la surveillance par reconnaissance faciale de ses employés

Serco sommé de cesser la surveillance par reconnaissance faciale de son personnel

La société britannique Serco, spécialisée dans la fourniture de services aux gouvernements, a été ordonnée de cesser d’utiliser la reconnaissance faciale pour surveiller son personnel. Cette décision a été prise suite à une série d’inquiétudes en matière de confidentialité et des droits des employés.

Les détails du contexte

Récemment, Serco a été critiqué pour ses méthodes de surveillance du personnel, qui comprenaient l’utilisation de la reconnaissance faciale. Des préoccupations ont été soulevées concernant l’atteinte à l’intimité des travailleurs et la manière dont les données ainsi recueillies étaient stockées et utilisées.

La décision

Suite à ces préoccupations, Serco a été ordonné de cesser immédiatement l’utilisation de la reconnaissance faciale pour surveiller son personnel. On ne sait pas encore si Serco prévoit de contester la décision, ou comment ils comptent modifier leurs méthodes de surveillance à l’avenir.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Apple augmente le prix d'Apple TV+

Les implications

Cette affaire souligne une fois de plus le débat en cours sur l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale et son potentiel d’atteinte à l’intimité et aux libertés civiles. De plus, elle soulève des questions sur la responsabilité des entreprises quant à l’utilisation de ces technologies et la nécessité d’une réglementation plus stricte.

Le point de vue des experts

Des experts en cybersécurité et en droit du travail ont salué la décision, estimant que c’est un pas dans la bonne direction pour protéger les droits des employés à la vie privée. Cependant, ils préviennent que d’autres entreprises pourraient utiliser des technologies similaires en l’absence de lois claires et strictes réglementant leur utilisation.

En conclusion, l’ordre donné à Serco de cesser la surveillance de son personnel par reconnaissance faciale est une étape importante dans le débat sur la vie privée et la technologie. Il reflète l’importance de l’équilibre entre la nécessité pour les entreprises de surveiller leur personnel pour des raisons de sécurité et le droit des employés à la vie privée. Cette question restera probablement à l’avant-garde des débats sur la technologie et la vie privée dans les années à venir.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'accord de l'Ethiopie avec la région rebelle provoque une dispute avec la Somalie

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles