PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentSelon une nouvelle étude soutenue par l'OMS, l'immunité "hybride" contre le COVID,...

Selon une nouvelle étude soutenue par l’OMS, l’immunité « hybride » contre le COVID, obtenue par la vaccination et l’infection, est supérieure à celle obtenue par l’infection seule.

L’immunité dite « hybride » – provenant de la vaccination et de l’infection – offre une meilleure protection contre les maladies graves et les hospitalisations liées au COVID que l’immunité provenant de l’infection seule, selon une étude de l’OMS. une nouvelle étude publiée dans The Lancet.

L’étude fournit aux responsables de la santé publique et aux décideurs politiques des recommandations sur les priorités des campagnes de vaccination et sur la fréquence potentielle des rappels à l’avenir.

L’Organisation mondiale de la santé, qui a collaboré à l’étude, s’est félicitée mercredi d’avoir « démontré les avantages de la vaccination même après que les gens ont eu le COVID-19 ».

Les personnes qui ont développé une immunité hybride avaient 95 % de chances en moins de tomber gravement malade à cause du COVID ou de devoir être hospitalisées un an plus tard, selon l’étude, qui a examiné les données de 26 autres études. Les personnes qui avaient été infectées auparavant mais qui n’avaient pas été vaccinées ont bénéficié d’une protection réduite contre la même maladie. Leur risque n’était inférieur que de 75 %, ont constaté les chercheurs.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Catherine Deneuve, Une Icône Inoubliable dans une Comédie Pleine d'Humour

Les personnes ayant bénéficié d’une immunité hybride après leurs deux premières injections de COVID étaient près de 42 % moins susceptibles d’être réinfectées par le COVID un an plus tard, et près de 47 % moins susceptibles six mois après leur première vaccination de rappel. Pour ceux qui avaient été infectés mais non vaccinés, la protection n’était que de 25% à 12 mois.

Comme les personnes présentant une immunité hybride ont le plus haut niveau de protection contre le COVID, en plus de la plus longue durée, elles pourraient être en mesure d’attendre six mois après l’infection ou la vaccination pour recevoir une dose de rappel, ont déclaré les auteurs.

Les décideurs peuvent utiliser les résultats de l’étude pour adapter les recommandations de vaccination à une région, suggère l’étude. Si les ressources sont rares dans une région où la plupart des personnes ont été infectées par le COVID et qu’il existe des priorités sanitaires concurrentes, les autorités peuvent choisir de se concentrer sur la vaccination des personnes à haut risque avec la série primaire de vaccins à deux doses uniquement.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Plus de 8 000 Britanniques ont dû être soignés à l'hôpital après avoir essayé de bricoler pendant le confinement.

Étant donné que l’immunité contre les maladies graves est encore forte un an plus tard, les auteurs ajoutent que les campagnes de vaccination de masse pourraient être organisées avant les poussées annuelles prévues, par exemple en hiver.

Ils ont toutefois mis en garde contre la création de directives nuancées sur les vaccins, qui seraient compliquées à comprendre et pourraient donc réduire l’adoption du vaccin.

Comme Omicron est très transmissible par rapport aux variantes précédentes de COVID, il a considérablement augmenté les taux d’infection et, par conséquent, une certaine mesure d’immunité, bien que déclinante, dans le monde entier, a déclaré l’OMS dans un communiqué de presse. communiqué de juin. En février 2021, peu après la montée d’Omicron, l’organisation mondiale de la santé publique estimait que 16 % de la population mondiale avait été infectée. En octobre de la même année, cette estimation est passée à 67 %.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Pourquoi l'action AMD est en hausse après les heures d'ouverture

Apprenez à naviguer et à renforcer la confiance dans votre entreprise avec The Trust Factor, une lettre d’information hebdomadaire qui examine ce dont les dirigeants ont besoin pour réussir. Inscrivez-vous ici.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles