PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuRached Ghannouchi, leader de l'opposition Ennahdha, détenu à son domicile.

Rached Ghannouchi, leader de l’opposition Ennahdha, détenu à son domicile.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Rached Ghannouchi, le chef du mouvement Ennahdha en Tunisie a été arrêté par une force policière à son domicile à Tunis. Cette mesure contre l’opposant du Président Kais Saied a été dénoncée par la formation politique d’Ennahdha, qui réclame sa libération immédiate. Les autorités tunisiennes n’ont pas commenté cette arrestation, qui intervient après les propos tenus par Ghannouchi le weekend dernier, selon lesquels la Tunisie serait menacée d’une « guerre civile » si l’islam politique de son parti était éradiqué. L’arrestation de Ghannouchi a eu lieu lors de l’iftar, le repas de rupture de jeûne du ramadan et quelques heures avant la célébration par les fidèles de la nuit sacrée « du destin ».

—————————–Article Complet————————————————

Le chef du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été arrêté par la police tunisienne à son domicile à Tunis. Il était un opposant important au président Kais Saied et avait été le président du Parlement dissous lors du coup d’Etat de Saied. Ennahdha a appelé à sa libération immédiate et les autorités n’ont pas commenté cette arrestation. Ghannouchi avait récemment averti que l’éradication de l’islam politique pourrait conduire à une guerre civile en Tunisie. L’arrestation a eu lieu pendant le repas de rupture de jeûne du ramadan et juste avant la nuit sacrée « du destin ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le leader du mouvement républicain britannique arrêté... Regardez le couronnement du nouveau roi avec nous

——————————Article à Propos—————————————————-

Rached Ghannouchi, le chef du parti d’opposition Ennahdha, a été arrêté chez lui à Tunis le 8 juillet 2021. Cette arrestation a suscité des réactions mitigées parmi la population tunisienne et les acteurs politiques, certains la condamnant tandis que d’autres la saluaient comme une étape importante dans la lutte contre la corruption.

Ghannouchi, âgé de 80 ans, est une figure de proue de la politique tunisienne depuis des décennies. En tant que chef d’un parti islamiste modéré, il a remporté un grand nombre de sièges au Parlement tunisien lors des élections de 2019. Depuis sa victoire, il a été un critique sévère du gouvernement en place, notamment sur les questions économiques et sociales.

L’arrestation de Ghannouchi est survenue après que le président tunisien, Kais Saied, ait limogé le Premier ministre et suspendu le Parlement, invoquant des violations de la Constitution. Saied a également annoncé la mise en place d’une enquête sur les fraudes présumées commises par des responsables gouvernementaux en matière de corruption.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Sac à dos Pokémon, cahier de notes manga... Quels sont les fournitures scolaires les plus populaires parmi les élèves cette année ?

L’arrestation de Ghannouchi s’est produite dans ce contexte tendu, alors que les tensions politiques étaient à leur comble. Des manifestations ont eu lieu dans les rues de Tunis pour soutenir ou dénoncer cette arrestation.

Plusieurs personnalités politiques ont condamné l’arrestation de Ghannouchi, estimant qu’elle violait les libertés fondamentales et la démocratie. L’opposant de Ghannouchi, Nabil Karoui, a déclaré que « la Tunisie ne doit pas ressembler à d’autres pays autoritaires où les opposants sont arrêtés et emprisonnés sans raison valable ».

D’autres, cependant, considèrent que cette arrestation est une nécessité pour faire la lumière sur les affaires de corruption qui gangrènent le pays. Le journaliste tunisien, Zied El Heni, a tweeté : « Si Rached Ghannouchi est corrompu, il doit être jugé. Mais cela ne doit pas se faire au détriment des libertés fondamentales ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Michelle Yeoh, lauréate d'un Oscar, nommée au CIO pour un mandat de quatre ans

L’arrestation de Ghannouchi est un événement majeur dans la politique tunisienne. Elle intervient dans un contexte de crise économique, sociale et politique qui dure depuis plusieurs années. La tension est montée d’un cran depuis les événements de janvier 2021, lorsque de violentes manifestations ont eu lieu à travers le pays pour protester contre la situation économique et la gestion de la pandémie.

Il est maintenant essentiel que les autorités tunisiennes respectent les droits et les libertés fondamentaux, tout en poursuivant leurs efforts pour lutter contre la corruption et construire une société plus équitable et plus juste. La Tunisie est à un tournant de son histoire, et il est important que toutes les parties prenantes travaillent ensemble pour garantir que le pays poursuive son chemin vers la démocratie et la prospérité.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles