PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuQue deviendront les orques de Marineland d'Antibes ? Le parc examine des...

Que deviendront les orques de Marineland d’Antibes ? Le parc examine des options de relocalisation.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

L’association OneVoice affirme que Marineland envisage d’envoyer ses quatre orques dans un delphinarium au Japon lors de sa prochaine fermeture annuelle. Bien que la direction n’ait ni confirmé ni infirmé cette information, elle est susceptible d’être obligée de trouver une solution, car une loi interdira la captivité des cétacés dans les années à venir, sauf dans des cas spécifiques. OneVoice demande l’abandon de ce projet et le placement des orques dans un sanctuaire pour leur donner une nouvelle vie, et affirme avoir mis au point un protocole pour les préparer à cette nouvelle vie en six mois. Alors que Marineland étudie les options pour le bien-être et la santé des orques, OneVoice craint que l’État abandonne les orques, la loi prévoyant que l’interdiction de détenir des cétacés entre en vigueur fin 2026.

—————————–Article Complet————————————————

OneVoice affirme que Marineland prévoit d’envoyer ses quatre orques dans un delphinarium au Japon, malgré que la direction ne confirme ni n’infirme cette information. La loi visant à lutter contre la maltraitance animale interdira la captivité des cétacés dans quelques années, sauf pour les programmes scientifiques, obligeant Marineland à étudier des options pour les orques. OneVoice demande que les orques soient envoyées dans un sanctuaire plutôt que dans un autre parc au Japon. Ils ont mis au point un protocole avec le Whale Sanctuary Project pour préparer les orques à leur nouvelle vie. OneVoice craint que l’État abandonne les orques et ne respecte pas sa promesse de mettre fin à la captivité des cétacés d’ici à 2030. La loi prévoit une interdiction de la détention de cétacés fin 2026.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Triomphe français à Ostersund : Braisaz et Jeanmonnot portent haut le relais mixte

——————————Article à Propos—————————————————-

Les orques du Marineland d’Antibes sont peut-être transférées au Japon. Cette nouvelle, qui a été annoncée par le parc lui-même, a suscité de nombreuses réactions de la part des défenseurs des animaux.

Le Marineland d’Antibes est un parc marin situé dans le sud de la France, qui abrite plusieurs espèces d’animaux marins, dont des orques. Ce parc a été critiqué à plusieurs reprises par les défenseurs des animaux, qui considèrent que la captivité des orques est une forme de cruauté animale.

Selon le parc, les orques qui y résident pourraient être transférées au Japon, où elles seraient accueillies dans un parc marin appartenant à une entreprise japonaise. Cette annonce a été faite dans un communiqué de presse, dans lequel le Marineland d’Antibes indique qu’il « étudie plusieurs possibilités de relocalisation » pour les orques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les conditions actuelles du marché favorisent les produits d'investissement structurés

Cette nouvelle a provoqué une vague d’indignation chez les défenseurs des animaux, qui voient dans cette annonce une nouvelle preuve de la cruauté de la captivité des orques. Selon eux, les orques sont des animaux extrêmement intelligents et sociaux, qui souffrent énormément lorsqu’ils sont maintenus en captivité.

Il convient également de souligner que les parcs marins japonais ont eux aussi été critiqués pour le traitement réservé aux orques et aux autres animaux marins qu’ils hébergent. En 2019, un parc marin japonais avait été fermé à la suite de la mort de plusieurs orques et dauphins.

Le Marineland d’Antibes n’a pas précisé pour le moment les raisons qui le poussent à envisager le transfert des orques au Japon, ni les conditions dans lesquelles ces animaux seraient transportés. Le parc a toutefois indiqué qu’il travaillait en étroite collaboration avec des experts en la matière pour garantir le bien-être des orques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La neutralisation des forces armées du Hamas et le rapatriement des Israéliens enlevés

Il est important de souligner que les orques sont des animaux sauvages, qui ne devraient pas être maintenus en captivité. Même dans les parcs marins les plus sophistiqués, les orques sont confrontées à des conditions de vie qui sont très éloignées de leur environnement naturel. Ces animaux ont besoin de vastes espaces pour nager, de contacts sociaux et de nourriture adaptée à leur régime alimentaire.

En conclusion, la décision du Marineland d’Antibes d’envisager le transfert des orques au Japon est une nouvelle preuve de la cruauté de la captivité des animaux marins. Il est urgent que les parcs marins prennent conscience de cette problématique et mettent en place des solutions pour permettre aux orques et aux autres animaux marins de retrouver leur liberté.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles