PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"Pour alléger la charge des médecins, le droit à l'arrêt maladie "auto-déclaré"...

« Pour alléger la charge des médecins, le droit à l’arrêt maladie « auto-déclaré » entrera en vigueur dès lundi »

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Portugal : Obtention d’arrêts de travail en ligne pour soulager le système de santé

À partir de ce lundi, 5 juillet, les travailleurs portugais peuvent obtenir des arrêts de travail d’une durée maximale de trois jours sans avoir à se rendre chez un médecin. Ils pourront faire une déclaration de maladie en ligne ou par téléphone. Cette mesure vise à désengorger les centres de santé publics et faciliter l’obtention d’une autorisation d’absence pour les travailleurs souffrants. Les médecins de famille dans ces centres de santé ne seront plus les seuls autorisés à émettre des arrêts maladie. Le service national de santé (SNS) propose cette avancée pour les travailleurs portugais âgés de plus de 16 ans; une manière également d’améliorer les conditions de travail des salariés. Les salariés pourront justifier leur absence auprès de leur employeur grâce à une simple déclaration sur l’honneur.

Le ministère de la Santé estime que cette nouvelle mesure soulagera la charge de travail des médecins de famille impliqués dans la délivrance de certificats d’incapacité de travail. Il permettra également d’optimiser la gestion des consultations médicales pour que des patients qui nécessitent des soins plus urgents ne restent pas en attente de rendez-vous. La nouvelle mesure est gratuite pour l’Etat et l’employeur, puisque la durée maximale de l’arrêt correspond au délai de carence pendant lequel le salarié n’est pas rémunéré par la Sécurité sociale.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les scénaristes de la WGA et les studios parviennent à un accord provisoire pour mettre fin à la grève.

Cette évolution s’inscrit dans une série de mesures « pour un travail digne » adoptées en février par le Parlement portugais, comprenant des dispositions telles qu’un élargissement des situations permettant le télétravail ou encore une augmentation des indemnités de licenciement.

Les arrêts de travail en ligne ont été testés pendant la pandémie de Covid-19. Les résultats ont conduit à la mise en place de l’autodéclaration de maladie en ligne comme base permanente pour les arrêts maladie de trois jours maximum, sans visite chez le médecin.

—————————–Article Complet————————————————

C’est une avancée importante au Portugal, où il est désormais possible d’obtenir un arrêt de travail jusqu’à trois jours en faisant une simple « autodéclaration » de maladie par internet ou téléphone, ce qui va contribuer à désengorger le service national de santé. Cette mesure ne coûtant rien à l’état ou à l’employeur, elle vise notamment à améliorer les conditions de travail des salariés, avec d’autres mesures adoptées plus tôt cette année. Les salariés pourront ainsi justifier leur absence auprès de leur employeur grâce à une simple déclaration sur l’honneur sur le site du service national de santé. Le but est de faciliter la vie des usagers et d’alléger le travail des médecins de famille dans les centres de santé publics.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Apple fait face à un marché des smartphones faible. Ces analystes recommandent tout de même d'acheter des actions.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le gouvernement français a décidé d’adopter dès ce lundi une mesure a priori phénoménale pour soulager les médecins en France. Il s’agit du droit à l’arrêt maladie « auto-déclaré », une mesure qui permet aux salariés de s’arrêter en cas de maladies légères, sans avoir à passer par la case visite chez le médecin. Cette mesure est destinée à libérer les professionnels de la santé, déjà très sollicités en raison de la pandémie de Covid-19.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a confirmé la mise en place de cette mesure qui permet aux salariés, en cas de maladies légères, de s’arrêter de travailler pour une durée de quatre jours, sans avoir à passer par un médecin. La mesure concerne les pathologies bénignes comme une gastro-entérite, un rhume, une grippe ou une bronchite. Cette mesure est une première en France, même si un système similaire existe déjà dans d’autres pays européens.

Le principe est simple : les salariés qui ressentent les premiers symptômes de maladie se déclarent eux-mêmes malades sur le site Ameli.fr ainsi que sur celui de leur employeur. Ils peuvent ainsi s’arrêter immédiatement, sans consulter un médecin. Cette mesure est mise en place pour soulager les médecins, déjà surchargés en raison de la pandémie de Covid-19.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Twitter se réinvente : Elon Musk suscite des interrogations avec un nouveau nom et un nouveau logo

Cependant, cette mesure suscite des interrogations quant à sa pertinence et son efficacité. En effet, la durée de quatre jours ne suffit peut-être pas pour une guérison complète, et les salariés pourraient reprendre le travail avant leur plein rétablissement, mettant ainsi d’autres collègues en danger. Cette mesure pourrait également donner lieu à des abus, certains salariés se servant de cela pour s’arrêter dès qu’ils sont fatigués ou qu’ils trouvent le travail trop pénible.

Le gouvernement français a toutefois précisé que cette mesure est temporaire, valable jusqu’au 31 décembre 2021, et qu’elle sera évaluée en continu pour en mesurer l’efficacité. Le ministre de la Santé Olivier Véran promet que la mise en place de cette mesure ne mettra pas en danger la santé des salariés, et que des contrôles seront effectués pour éviter les abus.

En conclusion, cette mesure n’est pas la solution miracle pour soulager les médecins en France, mais elle pourrait être un premier pas vers la mise en place de mesures plus efficaces pour gérer les maladies légères, tout en soulageant la pression sur les professionnels de la santé en ces temps difficiles.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles