Peut-on rouler à l’Ethanol E85 sans boîtier, sans kit, sans FLEXFUEL et sans reprogrammation moteur ?

0
97
E85 Ethanol

La flambée du prix du baril sur le marché mondial a une répercussion directe sur les prix à la pompe. Face à l’envolée des tarifs du carburant, l’essence a franchi la barre symbolique des 2 € le litre. Certains automobilistes sont tentés de se rabattre sur le E85, miraculeusement épargné.

Le superéthanol se vend actuellement aux alentours de 0,9 € le litre. Problème, il n’est adapté en principe que pour les véhicules récents. Les autres voitures peuvent l’utiliser, moyennant l’utilisation d’un boîtier assez onéreux. Peut-on se passer de ce dispositif et faire son plein au superéthanol ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Lire aussi : Deere, Hershey et d’autres actions à acheter pour lutter contre l’inflation alimentaire

Rouler à l’éthanol sans boitier, y a t il un risque ?

Le superéthanol, solution à la pollution et au choc pétrolier ?

Le superéthanol est un type de carburant alternatif composé de 65 à 85 % d’éthanol (d’où son acronyme E85) et de 15 à 35 % d’essence sans plomb. L’éthanol est obtenu à partir des végétaux riches en saccharose (canne à sucre, betterave), en amidon (maïs, blé, colza) mélangés aux résidus organiques.

S’il permet de limiter le recours aux énergies fossiles, il pourrait aggraver la crise alimentaire dans la mesure où son utilisation entre en concurrence avec la consommation humaine. Alors que son usage est plus ancien dans des pays comme le Brésil ou les États-Unis, il n’a été introduit en France qu’à partir de 2007.

Ce carburant est plébiscité pour son faible impact environnemental grâce à un dosage réduit en essence. La réduction des rejets en CO2 et la combustion de substances végétales réputée moins polluante, le classe comme une alternative plus saine aux carburants classiques.

Cependant, cette thèse ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique. En effet, certains composés propres à la combustion de l’E85, comme le formaldéhyde et l’acétaldéhyde auraient une incidence directe sur la pollution urbaine. Ils seraient à l’origine de l’augmentation des cas d’asthme, de cancers de poumon et des allergies respiratoires.

Lire aussi : Le Premier ministre exhorte les fêtards du Nouvel An à se soumettre à des tests de débit latéral pour détecter l’Omicron, dans un contexte de pénurie générale.

Avec quel voiture rouler à l’éthanol sans kit, sans boitier, sans reprogrammation et sans modifications?

Avantage de l’éthanol E85

Un des atouts majeurs de l’utilisation du superéthanol réside dans la production d’un carburant moins tributaire du cours mondial du pétrole. Ainsi, la France en exploitant son potentiel agricole a pu se hisser en quelques années parmi les plus grands producteurs d’éthanol.

Selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’autonomie énergétique est en passe d’être une réalité : 83 % des matériaux utilisés pour fabriquer l’E85 étaient d’origine française et 99,6 % d’origine européenne en 2019. Avec une production estimée à 0,9 milliard de litres en 2018, la France se classe au 10è rang mondial. Elle reste cependant éloignée des États-Unis, leader mondial dont la production est d’environ 61 milliards de litres.

La nécessité de limiter la dépendance extérieure en énergie est la raison stratégique qui pousse les États à promouvoir l’usage de l’E85. En France les stations-services ont commencé à le  commercialiser en 2007 parallèlement à la sortie des véhicules à injection électronique. À l’usage marginal des premières années a succédé un recours de plus en plus populaire. Aujourd’hui 30 % des stations-services le proposent à leurs clients.

L’argument du coût est imparable. Son prix à la pompe l’année dernière tournait autour de 0.7 € le litre. Il se vend aujourd’hui en moyenne à 0.92 €. Une hausse mesurée qui est loin de la flambée actuelle du coût de l’essence. L’E85 est au minimum deux fois moins cher que l’essence.

Lire aussi :  Meilleures pratiques de référencement pour l’hôtellerie en 2022 et au-delà

Essence VS Superéthanol : la preuve par le plein

Selon qu’on conduise une voiture qui carbure à l’ethanol ou non, la différence sur le pouvoir d’achat est particulièrement édifiante. À la date du 15 Mars 2022, si on prend en compte un réservoir d’une capacité de 50 litres, le plein revient à 102,3 € pour le SP95-E5, 99,35 € pour le SP95-E10 contre seulement 46 € pour le E85. Dans ces conditions, pour l’automobiliste il n’y a pas match.

Lire aussi : L’obésité pourrait être guérie sans régime ni exercice physique en désactivant “l’hormone de la faim”, selon un essai radical.

Avec ou sans boîtier ?

Officiellement, le superéthanol n’est compatible qu’avec les moteurs flex-fuel. Il s’agit des moteurs à injection électronique qui disposent des matériaux compatibles ainsi que du démarrage à froid. Ce sont soit des véhicules de série ou ceux dont la date de sortie est ultérieure à 2007.

Les autres voitures sont également adaptables à l’E85 à condition d’installer un boîtier électronique via un professionnel agréé. Cette installation résoud le problème de la compatibilité du moteur aux normes de l’E85.

Cependant, son coût élevé a de quoi refroidir plus d’un. Coût de l’installation comprise, il faut compter entre 700 et 2000 € selon les voitures. Même si certaines collectivités locales subventionnent la charge jusqu’à 50 % du coût total, la pilule a du mal à passer.

Lire aussi : La nouvelle pilule miracle mise au point par des scientifiques britanniques pourrait venir à bout de la grippe et du rhume.

Rouler sans boîtier est-il sans risque pour votre véhicule ?

Si vous conduisez une voiture dont la sortie est ultérieure à 2007, vous n’avez pas de souci à vous faire. Les moteurs récents sont conçus pour rouler au superéthanol sans aucun risque.

Quant aux véhicules plus anciens, l’installation des boîtiers est loin d’être généralisée : seulement 135000 voitures sont actuellement équipées d’un boîtier E85 en France. Entre 2020 et 2021 il n’y a eu que 30000 nouvelles immatriculations. Dans le même temps, la consommation du superéthanol a bondi de 33 %.

Ces chiffres traduisent son usage massif dans les véhicules en dehors du cadre conventionnel. Si la compatibilité du carburant posait problème, les garages seraient littéralement pris d’assaut. Des milliers de pannes auraient été signalées, c’est loin d’être le cas aujourd’hui.

Lire aussi : Les crises cardiaques chutent après la Saint-Valentin “grâce au sexe, au chocolat et à la romance”.

La surconsommation en question

Le SP95 contient plus d’énergie que l’E85, la différence est d’environ 3,5 kWh/litre en faveur de l’essence. L’E85 a un surcoût de consommation entre 15 et 40 %. Le constat est plus frappant lorsqu’il s’agit d’une voiture sans boîtier.

L’utilisation en dehors du cadre conventionnel se signale par un voyant orange sur le tableau de bord. Au volant, vous constaterez que la voiture n’a pas les mêmes réponses en termes de puissance. Par contre, le moteur ne risque pas de couler. En effet, bien que pauvre en énergie, le superéthanol dégage un indice d’octane suffisamment élevé pour assurer le tournage du moteur.

Lire aussi : Pour la première fois, le THS sera “vendu sans ordonnance” pour donner un coup de fouet aux femmes ménopausées.

Attention au contrôle technique et à la garantie constructeur !

Le voyant orange du tableau de bord étant un motif d’ajournement au contrôle technique, anticiper les jours précédents l’examen pour consommer entièrement l’E85 avant de remettre l’essence normal. Le voyant disparu, on met toutes les chances de son côté pour réussir l’examen.

Autre problème, derrière le signal, peut se cacher une panne plus grave sous-jacente. L’automobiliste persuadé qu’il s’agit du signal dû au carburant pourrait ne pas réagir. À tort. L’éthanol s’enflamme plus difficilement par temps froid.

En dessous de 10°C, il est courant que le démarrage mette du temps avant de répondre ou connaisse quelques ratés. C’est sans préjudice sur le moteur une fois chauffé.

Enfin si le véhicule est sous garantie, le fait de rouler au superéthanol peut offrir un alibi légitime à l’assureur de refuser de vous couvrir en cas de panne.

Lire aussi : Thérapie de couple : à quoi faut il s’attendre?

Conclusion

Oui il est tout à fait possible de rouler à l’éthanol E85 sans boitier ou kit mais de préférence sur des petites motorisations de type 1.2 essence, 1.6 essence ou moins. Plus le moteur de votre véhicule sera gros, plus il sera difficile de démarrer à froid sans kit éthanol ou reprogrammation. Donc à vous de décider.