FinanceGagner de l'argentPas de changement dans les objectifs d'achat BEE ou de localisation, dit...

Pas de changement dans les objectifs d’achat BEE ou de localisation, dit Godongwana

Le gouvernement n’a pas l’intention de supprimer les critères d’autonomisation économique des Noirs (BEE) ou de localisation dans sa politique de marchés publics, et a rejeté les récents rapports des médias indiquant le contraire.

Le ministre des finances, Enoch Godongwana, a déclaré avec insistance mardi que le gouvernement ne s’écarte pas de ses cadres de transformation, de reconstruction et de développement.

Tout ce qui s’est passé, c’est la publication de la nouvelle réglementation sur les marchés publics préférentiels de 2022.

Cette décision était conforme à un arrêt de la Cour constitutionnelle rendu plus tôt cette année, selon lequel le ministre n’avait pas le pouvoir de prendre des règlements créant un mécanisme de préférence pour l’ensemble du système des marchés publics.

Lire :

Le pouvoir appartient aux organes de l’Etat

Le tribunal a estimé qu’en vertu de la loi-cadre sur la politique d’approvisionnement préférentiel, le pouvoir de créer un système de préférence appartient à chaque organe de l’État, et non au ministre. Selon ce jugement, le contenu du système de préférence n’est pas valable. Chaque organe de l’État doit créer son propre cadre d’approvisionnement en fonction de ses besoins en matière de prestation de services.

Les nouvelles réglementations publiées au journal officiel le 4 novembre resteront en vigueur jusqu’à ce que le nouveau projet de loi sur les marchés publics, qui sera soumis au Parlement l’année prochaine, soit promulgué pour donner au ministre le pouvoir de fixer le cadre des marchés publics.

La saga a commencé en 2018 lorsque Sakeliga (anciennement Afribusiness) a introduit une demande devant la haute cour pour que les règlements de 2017 soient déclarés invalides et annulés, au motif que le ministre avait agi en dehors de son mandat.

La demande a été rejetée et est passée devant la Cour suprême d’appel (qui a donné raison à Sakeliga) et finalement devant la Cour constitutionnelle. Le Trésor national a depuis rédigé de nouveaux règlements qui ont été publiés au journal officiel.

Lire aussi :   Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis se rend en Ukraine en signe de soutien

Lors d’un point de presse visant à clarifier la politique d’achat du gouvernement, Ismail Momoniat, directeur général par intérim du Trésor national, a déclaré que les achats sont très contestés car “tout le monde” veut poursuivre le gouvernement en justice.

Il dit qu’il y a un danger de “se noyer dans la légalisation” en ce qui concerne les marchés publics, car le cadre est défini en termes de Loi sur la gestion des finances publiques, ou la Loi sur la gestion des finances municipales, ou la Loi sur les marchés publics préférentiels.

Cependant, le gouvernement n’a en aucun cas modifié le cadre politique en termes de BEE ou ses objectifs en termes de Programme de reconstruction et de développement.

“Les règlements sont publiés en fonction de l’ordonnance du tribunal, car les règlements de 2017 tombent en janvier de l’année prochaine.”

Objet du nouveau règlement

Le Trésor indique dans un communiqué que l’objectif principal des règlements de 2022 est de se conformer à la Constitution sur l’acquisition de biens et de services par les organes de l’État, de se conformer à la loi-cadre de 2000 sur la politique d’acquisition préférentielle et de se conformer au jugement de la Cour constitutionnelle de février 2022 sur les règlements de 2017.

Selon le Trésor, les règlements de 2022 sont un ” bouche-trou ” pendant qu’il finalise le projet de loi.

D’ici là, un organe de l’État doit stipuler dans ses documents d’appel d’offres le système de points de préférence applicable tel qu’envisagé dans les règlements.

Godongwana dit que cela “peut inclure la passation de contrats avec des personnes, ou des catégories de personnes, historiquement désavantagées par une discrimination injuste fondée sur la race, le sexe et le handicap”, y compris la mise en œuvre des programmes du Programme de reconstruction et de développement.

Lire aussi :   Préparez-vous à la hausse des petites capitalisations, dit BofA. Voici deux petites valeurs à considérer comme des " achats forts ".

Actuellement, les départements d’État, les municipalités et les entreprises publiques appliquent les règlements de 2017 jusqu’à ce que les règlements de 2022 prennent effet le 16 janvier 2023.

Retour à l’accueil Worldnet

Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles

%d blogueurs aiment cette page :