PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentNouvelle baisse des prix de l'immobilier en décembre, la plus mauvaise depuis...

Nouvelle baisse des prix de l’immobilier en décembre, la plus mauvaise depuis 2008

Les prix de l’immobilier ont enregistré leur « pire série » depuis 2008 après une quatrième baisse mensuelle consécutive en décembre, selon une mesure étroitement surveillée.

L’indice du prêteur hypothécaire Nationwide montre un fort ralentissement du taux annuel de croissance des prix – à 2,8% ce mois-ci après les 4,4% enregistrés en novembre.

Les prix ont baissé de 0,1 % en décembre par rapport à novembre.

La baisse est beaucoup plus faible que celle de 0,7 % attendue par les analystes interrogés par Reuters.

Elle a marqué le retour d’un certain calme après le plongeon observé à la suite du mini-budget chaotique de septembre qui a vu les coûts d’emprunt monter en flèche et de nombreux prêteurs hypothécaires, dont Nationwide, suspendre temporairement les prêts.

Dans le même temps, la Banque d’Angleterre a augmenté son taux pour lutter contre l’inflation liée à l’énergie – qui n’a jamais été aussi élevée depuis 40 ans – dans une série de hausses qui ont augmenté les remboursements des prêts immobiliers pour ceux qui ont un taux variable standard ou un taux de base.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Berkshire Hathaway : Couverture en direct de l'assemblée annuelle des actionnaires

« Alors que les conditions du marché financier se sont stabilisées, les taux hypothécaires mettent plus de temps à se normaliser et l’activité sur le marché du logement a montré peu de signes de reprise », a déclaré Robert Gardner, économiste en chef de Nationwide.

« Il sera difficile pour le marché de retrouver son élan à court terme, car les vents contraires de l’économie se renforcent, les revenus réels devant continuer à baisser et le marché du travail devant largement s’affaiblir avec la contraction de l’économie.

« La faiblesse récente des demandes de prêts hypothécaires peut, en partie, représenter un ralentissement saisonnier précoce.

« Avec le contexte chaotique et les taux hypothécaires élevés de ces derniers mois, il ne serait pas surprenant que les acheteurs potentiels aient choisi d’attendre la nouvelle année pour voir comment les taux hypothécaires évoluent avant de décider de se lancer sur le marché.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les actions s'approchent d'une opportunité parfaite d'achat à la baisse alors que le S&P 500 est confronté à la déroute du mois d'août, selon Fundstrat.

« Les taux d’intérêt à long terme, qui sous-tendent la tarification des prêts hypothécaires, sont revenus aux niveaux qui prévalaient avant le mini-budget.

« Si cette tendance se maintient, elle devrait se répercuter sur les taux hypothécaires et contribuer à améliorer l’accessibilité financière des acheteurs potentiels, tout comme les taux solides de croissance des revenus (actuellement de 7 % dans le secteur privé), surtout s’ils sont associés à une croissance faible ou négative des prix des logements. »

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles