Mon fils a passé Noël à l’hôpital après une réaction rare au coronavirus

0
4
Mon fils a passé Noël à l'hôpital après une réaction rare au coronavirus

Un garçon s’est retrouvé avec un énorme « œil de Covid » enflé, suite à une complication rare due à un coronavirus, et a dû passer le jour de Noël à l’hôpital.

Zac Morey, neuf ans, et les cinq autres membres de sa famille ont été testés positifs au virus quelques jours avant Noël, mais n’ont présenté que des symptômes légers.

3

Malgré un Noël inattendu à l’hôpital, les infirmières et sa mère Angela ont fait en sorte que Zac puisse ouvrir tous ses cadeaux.
Zac a eu une réaction allergique très rare au Covid-19, sans aucun autre symptôme.

3

Zac a eu une réaction allergique très rare à Covid-19, sans autre symptôme.
Maman Angela et Zac, neuf ans

3

Maman Angela et Zac, neuf ans

Bien que toute la famille se soit résignée à passer un Noël tranquille en isolement après le diagnostic, les règles d’isolement ont changé soudainement, ce qui signifie qu’ils seront sortis à temps pour Noël – mais quelque chose ne va toujours pas avec Zac.

L’enfant de neuf ans s’est plaint à sa mère, Angela, qu’il ne toussait pas et n’avait pas de température, mais qu’il avait mal aux yeux, sans que la famille soit sûre que cela soit lié à Covid.

Une série d’études extrêmement positives montrent qu’Omicron est plus doux que les autres souches, le premier rapport officiel britannique révélant que le risque d’hospitalisation est de 50 à 70 % inférieur à celui de Delta.

Les vaccins de rappel Covid protègent contre Omicron et offrent la meilleure chance de survivre à la pandémie, ont répété les responsables de la santé.

La campagne « The Sun’s Jabs Army » permet de distribuer les vaccins supplémentaires indispensables aux Britanniques afin d’éviter la mise en place de nouvelles restrictions.

Après une consultation à distance avec son médecin généraliste, ils ont été dirigés vers le Bristol Eye Hospital, où les médecins leur ont prescrit des antibiotiques et leur ont demandé de revenir si cela ne s’améliorait pas.

La mère de cinq enfants a déclaré : « Les médecins ont dit qu’il s’agissait d’une réaction allergique au virus, que c’était très rare et que cela arrivait surtout aux enfants. C’est une complication rare du Covid. »

La veille de Noël, en l’absence d’amélioration, elle a dû ramener Zac à l’hôpital, où son œil gonflé, désormais énorme, l’a obligé à passer le jour de Noël à l’attention des médecins.

Zac a été diagnostiqué avec une cellulite périorbitaire, une infection de la paupière ou de la peau autour de l’œil.

Angela a ajouté que Zac ne souffrait pas et que, même si elle ne pouvait pas passer la nuit sur place en raison des règles relatives au coronavirus, étant donné qu’elle n’avait contracté le virus que récemment, elle était autorisée à lui rendre visite dans la journée pendant que les infirmières le gâtaient.

Le matin de Noël, craignant qu’il ne se réveille sans cadeaux, Angela se précipite à l’hôpital avec un paquet de cadeaux.

Mais elle l’a trouvé sur son lit, entouré de cadeaux offerts par l’association caritative de l’hôpital, l’Association des Amis de l’Hôpital. Grand Appel.

Elle a dit : « Ils l’avaient décoré et lui avaient donné des pyjamas et des Lego, et il pouvait se détendre en regardant des films à la télé.

« Je pense qu’il a trouvé cela assez intéressant, d’être à l’hôpital pour la première fois – il n’avait pas peur du tout, il était juste intrigué par tout cela. »

Les médecins ont envisagé d’opérer Zac pour drainer le liquide de son œil, mais le lendemain de Noël, les antibiotiques avaient commencé à faire effet et le gonflement avait diminué, et il est sorti de l’hôpital ce jour-là avec des médicaments à prendre à la maison.

Plus tôt cette année, un étude sur les symptômes oculaires liés à Covid a été trouvée : « Les patients infectés par Covid peuvent présenter des symptômes de conjonctivite aiguë, notamment une rougeur oculaire, une irritation oculaire, une douleur oculaire, une sensation de corps étranger, un larmoiement, un écoulement mucoïde, un gonflement des paupières, une congestion et un chémosis. »

Specsavers conseille également sur son site web : « Le coronavirus peut provoquer une conjonctivite, mais c’est assez rare – elle survient chez environ 1 à 3 % des personnes touchées et figure sur la liste des symptômes les moins fréquents de l’Organisation mondiale de la santé.

« La conjonctivite associée à Covid-19 a tendance à se produire dans les derniers stades de la maladie, parallèlement à des symptômes plus courants tels qu’une toux et une fièvre continues. »

Je n’ai pas vu mon nouveau-né pendant dix semaines après avoir attrapé le Covid alors que j’étais enceinte de 33 semaines et j’ai fini dans le coma.

Lien d’inspiration