PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentMicrosoft se rapproche de la finalisation du rachat d'Activision pour 69 milliards...

Microsoft se rapproche de la finalisation du rachat d’Activision pour 69 milliards de dollars, après que le tribunal a repoussé les autorités de régulation

Contenu de l’article

Une cour d’appel américaine a rejeté vendredi la demande des autorités de régulation fédérales d’empêcher Microsoft de conclure l’achat du fabricant de jeux vidéo Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars, ouvrant ainsi la voie à la plus grande acquisition de l’histoire de la technologie, après une bataille juridique sur la question de savoir si elle portera atteinte à la concurrence.

Publicité 2

Contenu de l’article

Dans une brève décision, un panel de trois juges de la 9e Cour d’appel du circuit des États-Unis a conclu qu’il n’y avait pas de raison d’émettre une ordonnance qui aurait empêché Microsoft de mener à bien son accord de près de 18 mois pour racheter le fabricant de jeux vidéo populaires tels que Call of Duty.

Contenu de l’article

Le fabricant de logiciels de Redmond (Washington) devra payer une indemnité de rupture de 3 milliards de dollars si l’accord n’est pas conclu d’ici mardi.

“Cela nous rapproche encore un peu plus de la ligne d’arrivée dans ce marathon d’examens réglementaires mondiaux”, a déclaré le président de Microsoft, Brad Smith, dans un communiqué.

L’appel interjeté par la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis constituait un ultime effort de la part des autorités antitrust pour stopper la fusion, après qu’un autre juge fédéral a statué en début de semaine contre la tentative de l’agence de la bloquer. La FTC cherchait à obtenir une injonction pour empêcher Microsoft de conclure l’opération dès ce week-end.

Contenu de l’article

Annonce 3

Contenu de l’article

La FTC a refusé de commenter la décision.

La décision précédente de la juge Jacqueline Scott Corley, publiée mardi, indiquait que la FTC n’avait pas démontré que l’accord causerait un préjudice substantiel. Elle s’est concentrée, en partie, sur les promesses et l’incitation économique de Microsoft à garder Call of Duty disponible sur les rivaux de sa propre console de jeu Xbox, tels que la PlayStation de Sony et la Switch de Nintendo.

Dans son appel, la FTC a soutenu que Corley avait commis des “erreurs fondamentales”.

“Cette affaire va bien au-delà d’un simple jeu vidéo et du matériel de console permettant d’y jouer”, a déclaré la FTC. “Il s’agit de l’avenir de l’industrie du jeu. L’enjeu est de savoir comment les futurs joueurs joueront et si les marchés émergents de l’abonnement et de l’informatique dématérialisée se calcifieront en jardins clos et concentrés ou évolueront vers des paysages ouverts et concurrentiels”.

Annonce 4

Contenu de l’article

Cette affaire a constitué un test difficile pour la FTC, dont la présidente, Lina Khan, nommée en 2021 par le président Joe Biden, a intensifié l’examen des pratiques commerciales de l’industrie technologique. La doctrine juridique en vigueur favorise les fusions entre entreprises qui ne se font pas directement concurrence.

Lina Khan a été critiquée par les républicains lors d’une audition jeudi à la Chambre des représentants pour le bilan de l’agence en matière d’application de la loi, un législateur californien se demandant si la FTC ne cherchait pas à perdre des combats contre les fusions dans le but de faire pression sur le Congrès pour qu’il mette à jour ses lois antitrust.

“Absolument pas”, a répondu M. Khan, tout en reconnaissant que “malheureusement, les choses ne vont pas toujours dans notre sens”.

Dans son appel, la FTC a déclaré que Mme Corley, elle-même nommée par M. Biden, avait appliqué une norme juridique erronée en demandant à ses avocats de prouver l’intégralité de leur dossier maintenant plutôt que lors d’un procès qui doit débuter en août devant le juge interne de la FTC.

Annonce 5

Contenu de l’article

Cependant, c’est la FTC qui a demandé à Corley une audience urgente sur sa requête visant à empêcher Microsoft et Activision Blizzard de se précipiter pour conclure l’accord. L’argument de l’agence était que si l’accord était conclu maintenant, il serait plus difficile d’annuler la fusion s’il s’avérait plus tard qu’elle violait les lois antitrust.

Dans sa réponse à l’appel, Microsoft a rétorqué qu’elle pourrait “facilement céder” Activision Blizzard plus tard si cela s’avérait nécessaire. La société a longtemps défendu l’accord comme étant bon pour les jeux.

L’accord se heurte encore à un obstacle au Royaume-Uni, bien qu’il semble désormais sur le point d’être surmonté.

Les autorités antitrust britanniques ont prolongé vendredi leur délai pour rendre une ordonnance finale sur le projet de fusion, ce qui leur a permis d’examiner le “mémoire détaillé et complexe” de Microsoft qui plaide sa cause.

Annonce 6

Contenu de l’article

L’autorité de la concurrence et des marchés (Competition and Markets Authority) avait rejeté l’accord, craignant qu’il n’étouffe la concurrence pour les titres de jeux populaires sur le marché en plein essor des jeux en nuage (cloud gaming).

Mais l’autorité de surveillance britannique semble avoir assoupli sa position après que M. Corley a contrecarré les efforts des régulateurs américains pour bloquer l’opération.

L’autorité a repoussé son délai initial de six semaines, au 29 août, afin de pouvoir examiner la réponse de Microsoft, qui détaille les “changements importants de circonstances et les raisons particulières” pour lesquelles les régulateurs ne devraient pas ordonner le rejet de l’opération.

___

Michael Liedtke, rédacteur technologique à l’AP, a contribué à cet article.

Contenu de l’article

Commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civilisé et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par courrier électronique : vous recevrez désormais un courrier électronique si vous recevez une réponse à votre commentaire, si une mise à jour est apportée à un fil de discussion que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos lignes directrices pour la communauté pour plus d’informations et pour savoir comment régler vos paramètres de messagerie.

Participez à la conversation

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles