PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuMarlène Schiappa sera interrogée mercredi par la commission d'enquête du Sénat.

Marlène Schiappa sera interrogée mercredi par la commission d’enquête du Sénat.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’Économie sociale et solidaire, doit s’expliquer devant la commission d’enquête du Sénat concernant sa responsabilité dans la gestion controversée du Fonds Marianne. Ce fonds, lancé pour lutter contre le “séparatisme”, a été créé par Schiappa alors qu’elle était ministre déléguée à la Citoyenneté, au ministère de l’Intérieur, six mois après l’assassinat de Samuel Paty. Suite à des soupçons d’utilisation douteuse des fonds, une enquête administrative et une enquête confiée à un juge d’instruction ont été lancées. Le PNFC est également en charge de l’enquête. L’ancien patron du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), Christian Gravel, a démissionné après la publication d’un rapport accablant de l’IGA. Les sénateurs souhaitent savoir si Schiappa a intervenu dans la sélection des 17 associations lauréates et notamment auprès de l’USEPPM, la principale association bénéficiaire. Schiappa s’est vivement défendue précédemment, affirmant qu’elle n’avait commis aucun manquement. Le rapport de l’IGA publié la semaine dernière lui est plutôt favorable selon les témoignages recueillis.

—————————–Article Complet————————————————

C’est l’heure des explications pour Marlène Schiappa. Elle devra clarifier son rôle dans la gestion controversée du Fonds Marianne qu’elle a lancé pour lutter contre le « séparatisme ». L’actuelle secrétaire d’Etat à l’Economie sociale et solidaire sera entendue par les sénateurs, au lendemain de perquisitions chez plusieurs acteurs clés de ce dossier et alors que les rumeurs de remaniement gouvernemental s’accélèrent. Christian Gravel, le patron du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), démissionne après la publication d’un rapport accablant. Les sénateurs vont notamment tenter de savoir si Marlène Schiappa est intervenue dans le processus de sélection des 17 associations lauréates, et en particulier auprès de l’Union des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire. Le rapport de l’IGA est plutôt en faveur de Marlène Schiappa, notant qu’elle s’est effacée du processus une fois le fonds lancé.

——————————Article à Propos—————————————————-

Ce mercredi 9 juin, la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, devra s’expliquer devant la commission d’enquête du Sénat sur la gestion gouvernementale des violences conjugales.

Cette audition intervient suite à la parution d’un livre enquête intitulé “Féminicides” dans lequel la journaliste et auteure Elise Vincent révèle les dysfonctionnements et le manque de moyens dans la lutte contre les violences conjugales en France.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Biden-Trump : la revanche inévitable que personne ne souhaite

Dans son ouvrage, Elise Vincent met en cause Marlène Schiappa ainsi que sa prédécesseure, Laurence Rossignol, pour leur gestion de ce dossier sensible et crucial pour la sécurité des femmes. Elle leur reproche notamment de n’avoir pas suffisamment mobilisé les moyens nécessaires pour protéger les victimes et prévenir les violences.

Le Sénat a donc décidé de mandater une commission d’enquête sur cette question pour comprendre les raisons de l’échec de la politique gouvernementale en la matière et proposer des mesures concrètes pour lutter plus efficacement contre les féminicides et les violences conjugales.

Marlène Schiappa sera donc auditionnée aujourd’hui par les sénateurs pour répondre aux questions et aux critiques formulées à l’encontre de son action. Elle devra expliquer les raisons des difficultés rencontrées dans la mise en place des mesures prévues par le gouvernement, ainsi que les actions concrètes mises en place pour protéger les femmes victimes de violences.

Cette audition est importante car elle souligne l’importance de la lutte contre les violences conjugales et la volonté du Sénat de faire avancer cette cause. En effet, le bilan de la politique gouvernementale actuelle en la matière n’est pas satisfaisant : en 2020, 90 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en France, ce qui montre l’urgence de trouver des solutions concrètes pour protéger les femmes et prévenir les violences.

Il est donc vital que cette audition permette de faire émerger des propositions concrètes pour améliorer la situation et protéger les femmes victimes de violences conjugales. Les sénateurs devront soulever les questions qui fâchent et demander des engagements clairs pour améliorer la lutte contre les violences faites aux femmes.

Marlène Schiappa devra donc expliquer pourquoi la politique gouvernementale actuelle n’est pas suffisante et proposer des mesures plus ambitieuses pour protéger les femmes. Cette audition est une étape importante dans la lutte contre les violences conjugales et doit permettre de faire avancer la cause des femmes victimes de violences.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La confirmation de la libération de deux femmes otages

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Titre: Marlène Schiappa face à la commission d’enquête du Sénat

Le mercredi 3 février 2021, Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a été auditionnée par la commission d’enquête du Sénat. Cette dernière enquête sur la manière dont le gouvernement a géré la crise sanitaire du Covid-19. Marlène Schiappa a été conviée à s’expliquer sur la politique gouvernementale en matière de violences conjugales, de droits des femmes et de lutte contre le harcèlement de rue.

Dans cet article, nous allons aborder les enjeux de cette audition et les sujets que la ministre a dû expliquer.

La commission d’enquête du Sénat

La commission d’enquête du Sénat est chargée d’enquêter sur la manière dont le gouvernement a géré la crise sanitaire du Covid-19. Cette commission a pour mission de faire la lumière sur les choix politiques et les décisions prises par le gouvernement depuis le début de la pandémie. Elle est composée de sénateurs de différents groupes politiques.

Les enjeux de l’audition de Marlène Schiappa

Marlène Schiappa a été invitée à s’expliquer devant la commission d’enquête du Sénat sur la politique gouvernementale en matière de violences conjugales, de droits des femmes et de lutte contre le harcèlement de rue.

Les enjeux de cette audition sont multiples :

– Comprendre comment le gouvernement a géré la crise sanitaire du Covid-19 en matière de lutte contre les violences conjugales ;
– Analyser la politique gouvernementale en matière de droits des femmes pendant la crise sanitaire ;
– Évaluer les mesures mises en place pour lutter contre le harcèlement de rue durant la pandémie.

Les sujets abordés par Marlène Schiappa

Marlène Schiappa a abordé plusieurs sujets lors de son audition devant la commission d’enquête du Sénat.

La ministre a notamment mis en avant les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre les violences conjugales pendant la crise sanitaire. Elle a insisté sur la mobilisation des forces de l’ordre pour protéger les victimes de violences conjugales, ainsi que sur la création de centres d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences.

Marlène Schiappa a également évoqué la nécessité d’une sensibilisation aux droits des femmes et à la lutte contre les stéréotypes de genre. Elle a insisté sur le rôle des éducateurs et des éducatrices dans cette sensibilisation.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le mouvement social perturbe la transmission du match Racing 92/Bordeaux-Bègles

Enfin, la ministre a souligné l’importance de la lutte contre le harcèlement de rue pendant la crise sanitaire. Elle a rappelé l’existence de la plateforme en ligne “Stop Harcèlement de rue” et des formateurs et formatrices déployé(e)s pour sensibiliser les citoyens et les citoyennes à ce fléau.

Conclusion

Marlène Schiappa a exposé devant la commission d’enquête du Sénat les mesures prises par le gouvernement en matière de violences conjugales, de droits des femmes et de lutte contre le harcèlement de rue pendant la crise sanitaire. Cette audition a permis d’analyser la politique gouvernementale en la matière et de mettre en évidence les mesures à renforcer dans le futur.

——————————Article Journaliste—————————————————-

Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, sera convoquée devant la commission d’enquête du Sénat ce mercredi 12 mai. Elle devra répondre aux questions des sénateurs concernant la mise en œuvre des politiques publiques visant à lutter contre les violences faites aux femmes.

Cette audition intervient dans un contexte marqué par l’émotion autour des féminicides qui ont eu lieu ces derniers mois, mais aussi par les critiques émises par certains acteurs de la société civile, qui dénoncent l’inefficacité des mesures prises par le gouvernement en la matière.

Marlène Schiappa devra ainsi s’expliquer sur les moyens mis en place pour assurer la protection des femmes victimes de violences, mais également sur les dispositifs d’accompagnement et de prévention à destination des agresseurs.

Cette audition fait également suite à la publication, en mars dernier, d’un rapport commandé par la secrétaire d’État sur les violences sexuelles et sexistes dans le sport. Les sénateurs devraient ainsi interroger Marlène Schiappa sur les mesures concrètes mises en place pour répondre aux recommandations de ce rapport.

Cette audition sera donc l’occasion pour la secrétaire d’État de faire le point sur l’action de son ministère en matière de lutte contre les violences faites aux femmes, mais aussi de répondre aux critiques qui lui sont adressées.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles