PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentM. Biden signe le projet de loi sur la limite de la...

M. Biden signe le projet de loi sur la limite de la dette, évitant ainsi une « crise économique ».

Ce fut un dénouement résolument discret d’un drame de plusieurs mois qui a troublé les marchés financiers nationaux et internationaux et a provoqué l’inquiétude des retraités et des organisations de services sociaux… des plans d’urgence au cas où le pays ne serait pas en mesure de payer toutes ses factures.

Au lieu d’organiser une cérémonie publique avec les législateurs des deux partis – mettant en avant le bipartisme que M. Biden avait cité dans son discours d’investiture – le gouvernement a décidé d’organiser une cérémonie publique avec les législateurs des deux partis, mettant ainsi en avant le bipartisme. un discours dans le Bureau ovale vendredi soir – le président a signé la loi à huis clos, ce qui témoigne du délai serré dans lequel se trouvent les dirigeants du pays.

Le Département du Trésor avait prévenu que le pays commencerait à manquer de liquidités lundi, ce qui aurait provoqué une onde de choc dans les économies américaine et mondiale.

La Maison-Blanche a publié une photo du président signant la loi au Bureau de la Résolue. Dans une brève déclaration, M. Biden a remercié les chefs de file démocrates et républicains du Congrès pour leur partenariat, un message cordial qui contraste avec la rancœur qui a caractérisé initialement le débat sur la dette.

L’impasse a commencé lorsque les républicains ont refusé de relever la limite d’emprunt du pays à moins que les démocrates n’acceptent de réduire les dépenses. Finalement, la Maison Blanche a entamé des semaines de d’intenses négociations avec Président de la Chambre des représentants Kevin McCarthyR-Calif, pour parvenir à un accord.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les actions grimpent grâce à l'accord sur la dette et à des données plus souples sur l'inflation : Synthèse des marchés

Le accord final, adopté par la Chambre mercredi et le Sénat jeudi, suspend la limite de la dette jusqu’en 2025 – après la prochaine élection présidentielle – et restreint les dépenses publiques. Il donne aux législateurs des objectifs budgétaires pour les deux prochaines années dans l’espoir d’assurer la stabilité fiscale alors que la saison politique s’intensifie.

Le relèvement de la limite de la dette nationale, qui s’élève actuellement à 31 400 milliards de dollars, permettra au gouvernement d’emprunter pour payer les dettes déjà contractées.

Après l’adoption de la loi par le Congrès, Joe Biden a profité de l’occasion pour prononcer son premier discours depuis le Bureau ovale en tant que président, vendredi.

« Personne n’a obtenu tout ce qu’il voulait, mais le peuple américain a obtenu ce dont il avait besoin », a-t-il déclaré, soulignant le « compromis et le consensus » de l’accord. « Nous avons évité une crise économique et un effondrement de l’économie.

M. Biden a mis en avant les réalisations de son premier mandat dans le cadre de sa campagne de réélection, notamment le soutien à la fabrication de produits de haute technologie, les investissements dans les infrastructures et les incitations financières en faveur de la lutte contre le changement climatique. Il a également souligné les moyens mis en œuvre pour contrecarrer les efforts des républicains visant à réduire son programme et à obtenir des coupes budgétaires plus importantes.

« Nous réduisons les dépenses et les déficits en même temps », a déclaré M. Biden. « Nous protégeons des priorités importantes telles que la sécurité sociale, l’assurance-maladie, Medicaid, les anciens combattants et nos investissements transformationnels dans les infrastructures et l’énergie propre.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les investisseurs individuels s'accrochent dans une année folle pour les actions, tandis que les professionnels vendent.

Les remarques de M. Biden constituent les commentaires les plus détaillés du président démocrate sur le compromis qu’il a négocié avec son équipe. Il est resté silencieux pendant les négociations, une décision qui a frustré certains membres de son parti mais qui avait pour but de permettre aux deux parties de parvenir à un accord et aux législateurs de le voter sur son bureau.

M. Biden a félicité M. McCarthy et ses négociateurs d’avoir agi de bonne foi, ainsi que tous les chefs de file du Congrès d’avoir assuré l’adoption rapide de la loi. « Ils ont agi de manière responsable et ont fait passer le bien du pays avant la politique », a-t-il déclaré.

Outre les restrictions de dépenses, le projet de loi de 99 pages modifie certaines politiques, notamment en imposant de nouvelles obligations de travail aux Américains âgés bénéficiant d’une aide alimentaire et en donnant le feu vert à la construction d’un gazoduc dans les Appalaches, à laquelle de nombreux démocrates s’opposent. Certaines règles environnementales ont été modifiées afin de rationaliser les procédures d’approbation pour les projets d’infrastructure et d’énergie – une mesure souhaitée depuis longtemps par les modérés du Congrès.

Le Congressional Budget Office estime que la législation pourrait en fait élargir l’éligibilité totale à l’aide alimentaire fédéraleavec l’élimination des exigences en matière de travail pour les anciens combattants, les sans-abri et les jeunes qui quittent les familles d’accueil.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le Canada doit montrer la voie en expulsant la Russie de l'ONU.

La législation renforce également les fonds pour la défense et les anciens combattants, réduit certains nouveaux fonds pour l’Internal Revenue Service et rejette l’appel de M. Biden à supprimer les allègements fiscaux de l’ère Trump pour les sociétés et les riches afin d’aider à couvrir les déficits du pays. Toutefois, la Maison-Blanche a déclaré que les projets de l’IRS visant à renforcer l’application des lois fiscales pour les personnes à hauts revenus et les entreprises seraient maintenus.

L’accord impose une réduction automatique globale de 1 % des programmes de dépenses si le Congrès ne parvient pas à approuver ses projets de loi de finances annuels – une mesure destinée à pousser les législateurs des deux partis à parvenir à un consensus avant la fin de l’année fiscale en septembre.

Dans les deux chambres, les démocrates ont été plus nombreux que les républicains à soutenir la loi, mais les deux partis ont joué un rôle essentiel dans son adoption. Au Sénat, le résultat est de 63-36, dont 46 démocrates et indépendants et 17 républicains en faveur, 31 républicains, quatre démocrates et un indépendant qui s’associe aux démocrates s’y opposent.

Le vote à la Chambre est de 314-117.

___

Lisa Mascaro, correspondante de l’AP au Congrès, a contribué à ce rapport.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles