PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLocation de biens immobiliers : Airbnb ou pas ?

Location de biens immobiliers : Airbnb ou pas ?

Parfois, l’idée même de se lancer dans certaines opportunités d’investissement est si décourageante que l’on y renonce complètement. L’immobilier locatif est souvent l’une de ces opportunités.

Il faut souvent beaucoup de préparation et de recherche, trouver les meilleurs endroits pour investir, organiser le financement de l’investissement, devoir éventuellement rénover et réparer les choses, déterminer ce qu’est un ROI (retour sur investissement) décent, et la liste est encore longue.

Aussi loin que je me souvienne, l’immobilier a toujours été présenté comme le meilleur investissement que l’on puisse faire. Il est d’ailleurs ironique que la première crise financière mondiale ait été provoquée par le marché du logement. Mais l’immobilier est-il toujours aussi lucratif ? Les opportunités sont-elles suffisantes pour en faire un investissement ?

Bienvenue dans ce nouvel épisode de “so you think you can invest”, qui pourrait être le nom d’un de mes futurs podcasts.

L’inflation et les taux d’intérêt élevés qui caractérisent actuellement les EPI (Expériences post-pandémiques) ont créé un paysage plutôt intéressant dans le domaine de l’immobilier.

D’un côté, des penthouses sont vendus pour 75 millions de rands, de l’autre, on conseille aux ménages à revenus moyens d’envisager de réduire leur taille et d’obtenir des prêts hypothécaires plus modestes. Comment comprendre le marché de l’immobilier avec des informations aussi contradictoires ? En outre, comment savoir s’il vaut la peine d’investir dans des biens locatifs à l’heure actuelle ?

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Cinq erreurs d'investissement que les riches ne commettent pas

De toute évidence, des magnats comme Grant Cardone et McDonald’s sont la preuve vivante que si l’on dispose d’une formule efficace, le secteur de la location peut être extrêmement lucratif. Mais par où commencer dans ce labyrinthe d’informations ? Dans mon article sur la tokenisation, j’ai évoqué les joies de la propriété fractionnée. Peut-être qu’une approche similaire peut permettre de découvrir les joies des revenus fractionnés ! Si tel est le cas, deux modèles distincts émergent dans le jeu de la location, le fractionnement de l’espace et celui du temps.

Le premier modèle semble simple à mettre en œuvre : il s’agit de subdiviser une propriété et de louer chaque partie individuellement. Cela fonctionne encore mieux si vous êtes en mesure d’aménager les espaces avec des équipements et des appareils individuels. Une location se transforme très vite en cinq ou même 10.

Lire : Est-ce que je calcule correctement le retour sur investissement de mon bien locatif ?

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Burger King est poursuivi en justice comme KFC et Starbucks (vous ne croirez pas pourquoi)

Le concept d’Airbnb, qui consiste à louer pour une durée aussi courte que nécessaire, a révolutionné non seulement la façon dont nous percevons les locations de vacances, mais aussi la façon dont les immeubles de rapport rapport rapportent à leurs propriétaires des loyers en général.

Mais tout a un coût. Et le coût de ces approches alternatives à la location est l’augmentation de l’administration et de la maintenance nécessaires. Il est déjà difficile d’évaluer un seul candidat, sans parler du fait de devoir le faire quotidiennement ou d’évaluer plusieurs candidats à la fois.

Pour ceux qui pensent que c’est beaucoup trop de travail, n’ayez crainte, il y a des options plus paresseuses. Par exemple, vous pouvez confier les responsabilités administratives liées à l’entretien de vos locations à un administrateur de biens, moyennant rémunération bien sûr.

Lire/écouter : Immobilier locatif ou actions cotées en bourse : Lequel peut vous rendre riche ?

Cela pourrait même inclure vos investissements Airbnb. Et si vous souhaitez une solution encore plus passive et un peu plus diversifiée, vous pouvez envisager d’investir dans des fonds d’investissement immobilier (REIT).

Les fonds d’investissement immobilier sont un moyen peu coûteux d’obtenir une exposition aux rendements locatifs. Des sociétés comme Emira offrent une exposition aux biens immobiliers par le biais d’un produit coté. Et le plus intéressant, c’est qu’elles doivent verser au moins 75 % de leurs bénéfices sous forme de distributions.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le Dow Jones recule en raison des craintes liées à la Fed et à la récession ; Tesla et les mégacaps atteignent des résistances

Ces sociétés offrent également un élément de résilience, peut-être en raison de la nature de l’actif sous-jacent.

Il suffit de regarder le retour que Rebosis tente de faire.

Quelle que soit l’option qui vous semble la plus attrayante, n’oubliez pas de garder votre conseiller fiscal à l’esprit lorsque vous examinez toutes ces options, car chacune d’entre elles a des conséquences différentes sur la manière dont le fisc sud-africain demande sa part du gâteau.

Le dernier point à retenir semble être qu’un risque plus élevé est synonyme d’une plus grande récompense, ou du moins c’est ce que Justin Bieber a été amené à croire avec son Bored Ape (singe ennuyé). Peut-être devrions-nous voir ce que cela a donné.

Lire/écouter :
Les biens immobiliers classés en Afrique du Sud sont toujours en difficulté
Les grands centres commerciaux sont mis en vente dans le cadre du sauvetage de Rebosis

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles