PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLes titulaires de licence de télévision conformes se font gifler par la...

Les titulaires de licence de télévision conformes se font gifler par la SABC

Dans un coup dur pour les détenteurs actuels de licence TV, la SABC exclut les personnes ayant renouvelé leur licence avant le 1er septembre 2023 de participer à un concours de téléspectateurs avec un prix d’une valeur de 300 000 Rands.

Le concours vise à inciter les gens à renouveler et à payer leur licence TV.

ADVERTISEMENT

CONTINUE READING BELOW

Un téléspectateur ayant une licence TV entièrement payée, qui souhaite rester anonyme, était très contrarié de ne pas être éligible pour participer au concours.

“J’ai toujours été un citoyen respectueux de la loi et j’ai toujours payé ma licence TV en début d’année.

“Être exclu de ce concours n’est évidemment pas juste et n’a pas de sens, mais cela correspond à la manière dont ces institutions [étatiques] sont gérées”, a-t-il déclaré.

Wayne Duvenage, PDG de l’Organisation Undoing Tax Abuse (Outa), a déclaré mercredi que la SABC se “tirait une balle dans le pied” en excluant les détenteurs de licence TV existants du concours.

“Ce n’est pas une stratégie intelligente”, a-t-il déclaré.

Projets en cours

Mmoni Seapolelo, directrice exécutive intérimaire du groupe SABC : Affaires corporatives et marketing, a déclaré que l’objectif du dernier concours de licences TV est d’augmenter les ventes et la notoriété de la marque auprès des nouveaux/potentiels et des clients renouvelant leur licence.

“Il s’agit du premier concours de ce genre pour les licences TV, et des projets sont en cours qui profiteront aux détenteurs de licences conformes” , a-t-elle déclaré.

Conformément aux règles du concours, seuls les téléspectateurs de plus de 18 ans qui n’ont pas encore payé ou renouvelé leur licence TV ou les personnes souhaitant s’inscrire pour une nouvelle licence TV peuvent participer. Ces téléspectateurs doivent payer leur licence entre le 1er septembre 2023 et le 1er décembre 2023 pour participer au concours.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Boris Johnson insiste sur le fait que les fêtes de Noël peuvent avoir lieu alors que les ministres disent le contraire.

Lire/écouter : La SABC en difficulté financière se dirige-t-elle vers un renflouement ?

Cependant, un communiqué de presse de la SABC indique une date de clôture différente pour le concours. Il déclare que le concours, lancé le 1er septembre 2023, se clôture le 15 décembre 2023.

Le prix principal du concours est un voyage entièrement payé pour deux personnes d’une valeur de 300 000 Rands pour assister soit à un match de Bundesliga en Allemagne, soit au plus grand festival d’arts et de musique du monde, Coachella, à Palm Springs, en Californie, aux États-Unis.

Les téléspectateurs pourront également être éligibles à des prix hebdomadaires, comprenant des ensembles électroniques, des appareils, des cartes prépayées et des données.

Le communiqué de presse de la SABC déclare : “Ce concours destiné aux téléspectateurs vise à susciter l’excitation et à encourager le renouvellement des licences TV ou l’achat de nouvelles licences, tout en offrant aux clients ‘valorisés’ une chance de remporter ces prix inoubliables.”

Problèmes de recouvrement

La SABC rencontre depuis de nombreuses années des problèmes avec le recouvrement des frais de licence TV et, en 2021, a proposé de remplacer la licence TV par une nouvelle taxe d’habitation que les municipalités collecteraient.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les actions d'Amazon grimpent suite à de solides bénéfices au deuxième trimestre

On pense qu’elle a abandonné cette proposition.

En réponse à plusieurs questions envoyées par courrier électronique à la SABC par Moneyweb, Mmoni Seapolelo a souligné le problème de recouvrement des frais de licence TV auquel est confrontée la SABC.

ADVERTISEMENT

CONTINUE READING BELOW

Lire : La SABC souhaite une “taxe d’habitation” pour financer la radiodiffusion publique

Elle a déclaré que les frais de licence TV sont prélevés annuellement et que les recouvrements sont effectués chaque mois auprès des détenteurs de licences.

Seapolelo a déclaré que 19,4% des licences TV enregistrées dans la base de données de la SABC au cours de l’exercice 2022/23 étaient entièrement payées ou en cours de paiement.

Cela signifie que la SABC avait un taux d’évasion des frais de licence TV de 80,6% sur cette période.

“Dans les circonstances où le taux de conformité dans notre base de données serait de 100%, les revenus potentiels s’élèveraient à 2,9 milliards de Rands.

“Cependant, les revenus perçus auprès des détenteurs de licences enregistrées sont inférieurs à 1 milliard de Rands.

“Les frais de licence TV sont perçus pour permettre à la SABC de remplir son mandat de diffuseur public. Le non-paiement des frais de licence place donc un énorme fardeau sur les finances de la société, entraînant des contraintes pour fournir du contenu captivant au pays”, a-t-elle déclaré.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Steph Korey s'efforce de combler l'écart de financement entre les sexes en soutenant les entreprises fondées par des femmes

Taux de défaut élevé

Duvenage a déclaré que l’incitation des gens à payer leur licence TV par le biais d’un concours n’est pas une mauvaise option car le taux de défaut est si élevé et, d’un point de vue de l’application, 300 000 Rands ne suffisent pas.

Il a déclaré que la SABC a besoin de fonds et essaie tout pour collecter les frais de licence TV, mais que le taux de défaut “ne cesse d’augmenter”.

“La réalité est que c’est une taxe qui entre dans cette catégorie de taxes irrationnelles qui coûtent trop cher à appliquer, et elle a échappé à tout contrôle à tel point qu’ils [SABC] ne peuvent pas la récupérer.

“Dans le passé, nous devions tous avoir une licence radio, une licence pour chien et une licence pour vélo. Ces taxes ont disparu car elles étaient tout simplement impossibles à gérer.

“Cela fait maintenant partie de cette catégorie, et la SABC doit en prendre conscience et cesser de se donner du mal, du temps et de l’argent pour la relancer.

“Je ne dis pas que les gens ne devraient pas payer leur licence TV. Je dis que la SABC doit trouver un nouveau modèle de financement”, a-t-il déclaré.

Lire :
La SABC ouvre les enchères pour une plateforme de streaming Internet
SA Post Office : Pourquoi l’État continue de verser de l’argent dans un “puits sans fond”

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles