PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLes solides gains obligataires masquent les risques de douleur sur le marché...

Les solides gains obligataires masquent les risques de douleur sur le marché à venir.

(Bloomberg) — L’année des obligations est en danger de heurter un mur.

La plupart des lectures de Bloomberg

Les marchés mondiaux de crédit ont conclu leur deuxième trimestre consécutif gagnant alors que les acheteurs affluaient, pariant que les États-Unis pourraient maîtriser l’inflation tout en évitant un atterrissage difficile. Les meilleurs gains du premier trimestre depuis 2019 suivent la pire année jamais enregistrée pour les obligations de haute qualité, et le reste de 2023 semble de plus en plus difficile.

La crise qui a renversé Silicon Valley Bank et Credit Suisse Group AG a suscité des inquiétudes quant à la stabilité de l’économie mondiale, alors que les probabilités de récession augmentent alors que l’inflation reste obstinément élevée. Pendant ce temps, une politique monétaire plus stricte ajoute de la pression sur les entreprises les plus risquées en augmentant le coût de l’emprunt.

« Les hausses de taux les plus rapides jamais enregistrées sont destinées à provoquer des perturbations et des déplacements », a déclaré David Knutson, responsable de la gestion de produits de revenus fixes aux États-Unis chez Schroders. « Le marché n’est pas encore sûr de savoir qui restera sans chaise lorsque la musique s’arrêtera. »

Même les entreprises de haute qualité auront du mal si les ménages, préoccupés par l’avenir, réduisent leurs dépenses. Cela pourrait créer une réaction en chaîne négative pour le crédit, a déclaré Knutson.

« Il y a beaucoup de complaisance quant aux risques liés au resserrement financier », a déclaré Gordon Shannon, gestionnaire de portefeuille chez TwentyFour Asset Management. « Les banques augmentant les normes de prêt, prêtant moins, prêtant à des taux plus élevés et exigeant plus de sécurité – tout cela se traduit par un sérieux désavantage pour l’économie réelle. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Quand et sur quelle chaîne regarder le match France-Italie de la Coupe du Monde de Rugby 2023 ?

La bonne nouvelle est que la plupart des entreprises de qualité d’investissement sont toujours considérées comme étant dans une position relativement forte avec des niveaux de trésorerie élevés pour les soutenir en cas de ralentissement. Certaines pourraient bien tomber en catégorie spéculative – mais pas au même rythme que pendant la pandémie – mais les caractéristiques de durée plus élevées des obligations de qualité d’investissement signifient que les investisseurs en bénéficieront si le cycle de hausse des taux se met en pause ou se retourne.

« Compte tenu de la combinaison d’une volatilité encore élevée et d’une probable baisse des taux et d’un aplatissement de la courbe pour le reste de l’année, notre préférence va à l’investissement de qualité en Asie », a déclaré Todd Schubert, responsable de la recherche sur les obligations chez Bank of Singapore.

Mais la pression s’accentue sur les entreprises spéculatives, contraintes de lever des fonds à des taux d’intérêt plus élevés, alors que les bénéfices ralentissent. La prime que les entreprises les moins bien notées doivent payer pour émettre de nouvelles dettes par rapport aux obligations de haute qualité a augmenté en mars.

« Nous voyons déjà des signes sous la surface des niveaux de détresse qui augmentent sur le marché du crédit », a déclaré Amanda Lynam, responsable de la recherche en crédit macro chez BlackRock, dans une interview de Bloomberg TV jeudi. « Le marché signale qu’il y a maintenant une certaine préoccupation, qui est largement concentrée à l’extrémité de basse qualité du spectre. »

Pour en savoir plus sur la dette en difficulté, écoutez le podcast Credit Edge

BlackRock est prudente quant aux entreprises des secteurs de la vente au détail, des restaurants et des soins de santé qui ont des coûts variables élevés et un pouvoir de fixation des prix limité, a déclaré Lynam. Le tas d’obligations et de prêts en difficulté dans les Amériques, quant à lui, est élevé et les entreprises déposent leur bilan au rythme le plus rapide depuis 2009.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les contrats à terme des actions américaines augmentent après l'accord sur les dépenses : Résumé des marchés

Ailleurs:

  • Malgré les paroles apaisantes des régulateurs bancaires et des politiciens, l’écriture controversée de la dette risquée de Credit Suisse a eu de forts effets d’ondulation sur le marché de 256 milliards de dollars supplémentaire de niveau 1. Les rendements sont restés proches des niveaux records, suscitant des inquiétudes croissantes selon lesquelles les banques ne rachèteront plus ces titres, laissant les investisseurs bloqués avec la dette.

  • JPMorgan Chase & Co., Goldman Sachs Group Inc. et Barclays Plc figurent parmi les grandes banques qui cherchent à commencer à négocier des prêts de crédit privé alors qu’elles cherchent un point d’entrée sur le marché lucratif du prêt direct. Si cela réussit, le mouvement pourrait finir par remodeler le marché largement axé sur l’achat et la conservation.

  • La société immobilière allemande Aroundtown SA a lancé une offre de rachat d’obligations à rabais – et a suspendu son dividende – alors que les actions de l’entreprise oscillent violemment en raison des préoccupations des investisseurs quant à l’impact de la hausse des taux d’intérêt sur les sociétés immobilières européennes hautement endettées. Elle cherche à racheter jusqu’à 400 millions d’euros (434 millions de dollars) de ses obligations pour 71 à 83 cents, un prix qui reflète généralement un crédit en détresse.

  • Dans un revirement radical, le développeur chinois soutenu par l’État, Sino-Ocean Group, a payé le coupon d’une obligation perpétuelle en dollars après une décision antérieure de différer le paiement a envoyé ses obligations hors cote chuter à des niveaux de détresse. Les obligations ont enregistré des gains records en réponse, propulsant le marché obligataire à haut rendement de la Chine.

  • Sunac China Holdings Ltd., autrefois l’un des cinq plus grands développeurs du pays, a détaillé un plan de restructuration de la dette 10 mois après un défaut. Les détenteurs recevront une nouvelle dette qui arrivera à échéance dans deux à neuf ans, tout en étant en mesure de convertir cette dette en actions d’entités cotées.

  • Des dirigeants du groupe Adani ont rencontré des investisseurs américains dans le cadre de plans pour commercialiser des obligations placées de manière privée pour certaines de ses entreprises. Les réunions faisaient partie d’une tournée mondiale qui a atteint des villes américaines telles que New York, Boston, Los Angeles et San Francisco, alors qu’Adani cherche à rassurer les investisseurs internationaux que les finances de l’empire allant des ports à l’énergie sont sous contrôle.

  • Vedanta Resources Ltd étudie ses options, notamment la vente d’une participation minoritaire dans Vedanta Ltd dans le but de réduire le lourd fardeau de la dette de son empire des affaires de matières premières. Il doit régler près de 2 milliards de dollars d’obligations en 2024 – dont la moitié est due en janvier.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les prix des maisons au Royaume-Uni dépassent les 350 000 £, la demande dépassant l'offre.

— Avec l’aide d’Alice Huang, Catherine Bosley, Bruce Douglas et Diana Li.

La plupart des lectures de Bloomberg Businessweek

©2023 Bloomberg L.P.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles