PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLes professionnels de santé non vaccinés seront réintégrés mi-mai, déclare François Braun.

Les professionnels de santé non vaccinés seront réintégrés mi-mai, déclare François Braun.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le ministre de la santé, François Braun, a annoncé que les soignants suspendus pour ne pas avoir un schéma vaccinal complet contre le Covid-19 vont pouvoir être réintégrés dans leur travail après presque deux ans de suspension. Une décision qui intervient après l’avis favorable de la Haute Autorité de santé (HAS) donné fin mars à la levée de l’obligation vaccinale contre le Covid pour les soignants et les autres professionnels concernés. Le ministre souhaite que la réintégration se fasse dans de bonnes conditions et a tenu compte de l’opinion de toutes les parties prenantes. La réintégration sera mise en œuvre grâce à un décret qui devrait être publié mi-mai. En effet, depuis la fin de l’été 2021, les soignants qui n’avaient pas un schéma vaccinal complet (deux, puis trois doses) ont été suspendus, sans rémunération. Cependant, le ministère estime que la proportion d’agents hospitaliers encore concernés est très marginale, autour de 0,3%. La question de leur réintégration était devenue un enjeu politique et a été inscrite à l’ordre du jour de la niche parlementaire du groupe communiste le 4 mai. Néanmoins, le ministre estime que les discussions sur ce projet devraient être retirées car les choses seront faites.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Rivian dépasse les prévisions de bénéfices et rehausse ses prévisions. L'action chute.

—————————–Article Complet————————————————

Après deux ans de suspension, les soignants non vaccinés contre le Covid-19 pourront reprendre leur travail grâce à un décret prévu mi-mai. Cette décision fait suite à l’avis favorable de la Haute Autorité de santé pour la levée de l’obligation vaccinale pour les soignants et autres professionnels concernés. Le ministre de la Santé, François Braun, a réuni toutes les parties prenantes pour garantir une réintégration dans de bonnes conditions. Les suspensions avaient été mises en place depuis fin 2021 pour les soignants ne pouvant pas attester d’un schéma vaccinal complet. Pour le ministère, cette proportion était « très minoritaire voire marginale », malgré les demandes de réintégration de certains groupes politiques.

——————————Article à Propos—————————————————-

Dans une déclaration récente, François Braun, président du syndicat national des médecins et pharmacie (SNMP), a annoncé que les soignants non vaccinés seraient autorisés à réintégrer leur poste à la mi-mai.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les 10 diplômes américains les mieux rémunérés pour la génération Z.

Cette décision fait suite à une controverse grandissante concernant les exigences de vaccination pour les professionnels de la santé. Bien que la plupart des professionnels de la santé en France aient déjà été vaccinés contre le COVID-19, il y a encore un petit pourcentage qui refusent la vaccination.

Le gouvernement français a mis en place des exigences de vaccination pour les professionnels de la santé, avec une date limite du 15 septembre pour que tous les travailleurs soient vaccinés. Cette exigence a été saluée par certains pour sa capacité à garantir la sécurité des patients, mais a également été critiquée pour son application inégale.

La décision de François Braun de permettre aux soignants non vaccinés de recommencer à travailler à la mi-mai a suscité des réactions mitigées de la part des professionnels de la santé et du public. Certains s’inquiètent que cela ne porte atteinte à la confiance dans le système de santé et ne mette en danger la santé des patients.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Ed Yardeni prévoit un rallye de Noël pour les actions

Cependant, d’autres soutiennent que les soignants non vaccinés devraient être autorisés à travailler, en respectant des protocoles de sécurité stricts pour minimiser les risques de transmission du virus.

Il convient également de noter que le syndicat national des médecins et de la pharmacie ne couvre qu’une fraction des professionnels de la santé en France, il est donc possible que cette décision ait un impact limité sur la situation actuelle.

Quoi qu’il en soit, la réintégration des soignants non vaccinés pose des questions importantes sur la sécurité des patients et sur la nécessité de garantir la vaccination pour les professionnels de la santé. Le débat continuera sans aucun doute à se dérouler dans les semaines et les mois à venir.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles