PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLes entreprises britanniques sont invitées à divulguer leurs investissements en Chine, alors...

Les entreprises britanniques sont invitées à divulguer leurs investissements en Chine, alors que Sunak envisage de rejoindre les États-Unis en matière d’interdictions commerciales

Le gouvernement a demandé à un grand nombre d’entreprises britanniques de fournir des informations sur leurs investissements en Chine, alors que le Royaume-Uni cherche à faire le point sur ses liens commerciaux avec ce pays dans un contexte de tensions géopolitiques croissantes.

Le gouvernement a confirmé aujourd’hui qu’une enquête avait été envoyée à un certain nombre d’entreprises britanniques le mois dernier afin de comprendre leurs investissements dans 17 secteurs, dont la robotique, les communications, les transports et la cryptographie, c’est-à-dire le codage des messages.

La Chine n’était pas la seule cible de l’enquête, qui a d’abord été rapportée par Politico, puisqu’elle posait également des questions sur les investissements dans d’autres pays, dont l’Australie, le Canada et même les États-Unis.

L’enquête fait également suite au nouveau décret national du président américain Joe Biden visant à réglementer les investissements des entreprises américaines dans les secteurs technologiques chinois.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  "Excitées" malgré l'énorme enjeu, les Bleues sont impatients de faire face à l'Australie

Un porte-parole du ministère des affaires et du commerce a déclaré : “Le premier ministre et le président Biden ont à juste titre mis l’accent sur notre sécurité économique : “Le Premier ministre et le président Biden ont à juste titre placé notre sécurité économique au premier plan de la coopération entre le Royaume-Uni et les États-Unis, comme l’a montré la signature de la Déclaration de l’Atlantique.

“Ce décret sur les investissements à l’étranger clarifie considérablement l’approche des États-Unis. Le Royaume-Uni examinera attentivement ces nouvelles mesures alors que nous continuons à évaluer les risques potentiels pour la sécurité nationale liés à certains investissements.

La “Déclaration de l’Atlantique”, signée par Biden et le Premier ministre Rishi Sunak en juin, engage les pays à cesser les investissements technologiques dans les “pays préoccupants” et à alimenter les progrès de leurs départements militaires ou de renseignement.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Des scientifiques ont fabriqué des mini-cerveaux et les ont infectés avec un coronavirus. Ce qu'ils ont vu pourrait expliquer le long COVID

Cependant, certains ont critiqué la déclaration en avertissant que de larges restrictions pourraient entraver la croissance économique du pays et nuire au secteur des semi-conducteurs du Royaume-Uni.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles