PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLes Canadiens sont confrontés à une lacune flagrante en matière de protection...

Les Canadiens sont confrontés à une lacune flagrante en matière de protection bancaire

Alors que nous modernisons notre système bancaire, nous devons également combler le dangereux fossé qui persiste en matière de protection des consommateurs.

Contenu de l’article

Il est bien connu que le Canada s’efforce d’honorer ses deux engagements, à savoir la mise en place d’un système bancaire ouvert et la modernisation du système de paiement (souvent appelé “PayMod” en abrégé). Les partisans de ces innovations rappellent fréquemment aux régulateurs les avantages que ces avancées promettent à la fois aux citoyens et aux entreprises innovantes. Les Canadiens ont besoin et méritent d’avoir le choix, ainsi qu’une architecture numérique solide qui facilite les services répondant à leurs divers besoins bancaires.

Annonce 2

Contenu de l’article

En se concentrant sur le potentiel de ces développements politiques, on passe à côté d’une lacune flagrante : la protection des consommateurs dans le secteur financier n’est pas uniforme d’une province à l’autre. Dans un monde où seules les banques agréées fourniraient toutes les activités financières ou assimilables à des banques, la réglementation dans ce domaine serait plus simple et nous pourrions simplement modifier la loi sur les banques. Mais comme il existe un grand nombre d’acteurs complémentaires et que de nouveaux acteurs apparaissent constamment, nous devrons faire plus.

Contenu de l’article

Considérer Responsabilité d’Interac Corp. en matière de transferts électroniques – qui diffère de la norme suivie par Visa Inc. et Mastercard Inc. Lorsqu’une personne envoie de l’argent avec Interac, elle accepte qu’Interac ne soit pas responsable des pertes ou des dommages qu’elle pourrait subir à la suite de la transaction. Le transfert n’est donc pas régi par les règles de protection de la “responsabilité zéro”. Avec les cartes de crédit, c’est le commerçant, et non le consommateur, qui supporte le coût financier de la fraude.

Cette situation est un autre exemple d’acteurs privés qui écrivent les règles d’un marché. Un cadre fédéral global de surveillance des paiements de détail comporterait des exigences en matière de comportement sur le marché et de protection des consommateurs, comme le gouvernement l’a présenté dans un rapport de la Commission européenne. ancien document de consultation. Cette proposition aurait dû faire l’objet d’une attention plus soutenue de la part des décideurs politiques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Comment la guerre de Poutine a fait de ces 3 producteurs d'engrais des valeurs vedettes

Annonce 3

Contenu de l’article

Au cours des cinq dernières années, le fossé s’est creusé, non seulement parce que le consommateur moyen doit inutilement se battre contre de grandes institutions, mais aussi parce que la cybercriminalité est devenue beaucoup plus sophistiquée. En tirant parti de la familiarité grâce à la création et à l’application de médias synthétiques qui imitent de manière convaincante la voix ou l’écriture de personnes en qui nous avons confiance, les escroqueries numériques sont devenues extrêmement convaincantes. Résultat ? Un plus grand nombre de personnes indépendantes tentent de récupérer les fonds qu’elles ont pu envoyer par l’intermédiaire d’Interac.

Cette lacune persiste parce que la législation sur la protection des consommateurs, qui relève des provinces et des territoires, s’étend à de nombreux acteurs non bancaires dans le domaine des paiements. Quant à savoir pourquoi la Loi sur les activités de paiement de détail ne contient pas de clauses explicites de protection des consommateurs, c’est peut-être parce que le gouvernement fédéral ne veut pas marcher sur les plates-bandes des provinces. Par conséquent, il n’existe pas de cadre commun qui protège les consommateurs dans le cadre des activités financières. Au lieu de cela, le cadre de gouvernance est un méli-mélo de contrats commerciaux et de lois qui semblent involontairement divisés entre les gouvernements.

Annonce 4

Contenu de l’article

Ce cadre est vulnérable. Nous n’en sommes qu’au début des divers efforts simultanés visant à améliorer les systèmes financiers du Canada et nous ne connaissons pas encore l’ampleur des défis qui découlent de l’écart persistant en matière de protection des consommateurs. Mais l’ampleur ne devrait pas être le critère qui incite à prendre des mesures correctives. Les fondations de notre système financier sont faibles et inégales, et nous ne pouvons pas continuer à construire sur ces fondations sans les renforcer. Nous devons également faire davantage pour recueillir des informations transparentes sur les cas de fraude et d’escroquerie liés à l’argent afin de continuer à améliorer la cybersécurité, l’éducation du public et d’autres modifications qui protègent les citoyens et l’intégrité des systèmes financiers.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le promoteur de Westown, qui a dépensé 15 milliards de rands, parie sur le "retour du KZN".

Le programme de réforme financière ne doit pas non plus être considéré isolément : il existe un lien étroit entre les paiements numériques et la gouvernance des plateformes.

Alors que nous envisageons les moyens de moderniser notre système bancaire – en lançant un cadre bancaire ouvert, en améliorant le système de paiement et en créant une monnaie numérique – nous devons également remédier à la dangereuse lacune qui persiste en matière de protection des consommateurs.

Contenu de l’article

Commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civilisé et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par courriel : vous recevrez désormais un courriel si vous recevez une réponse à votre commentaire, si une mise à jour est apportée à un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos lignes directrices pour la communauté pour plus d’informations et pour savoir comment régler vos paramètres de messagerie.

Participez à la conversation

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles