Le yacht d’un oligarque sanctionné rentre en Russie alors que d’autres se cachent.

0
12
Sanctioned oligarch’s yacht heads home to Russia as others go into hiding

L’un des plus grands super yachts du monde, qui appartiendrait au milliardaire russe Alexey Mordashov, fait son retour dans le port de Vladivostok.

D’autres navires de luxe liés à des oligarques ont abandonné les hauts lieux de la Méditerranée, tandis que beaucoup ont tout simplement disparu à la suite des restrictions occidentales imposées à certains des citoyens les plus riches de Russie.

La dispersion des méga yachts russes intervient après que le président américain Joe Biden a déclaré que le pays et ses alliés étaient prêts à saisir les bateaux, les appartements de luxe et les jets privés des Russes riches et politiquement connectés. Ce mois-ci, les États-Unis ont annoncé des sanctions élargies, visant plusieurs dizaines d’oligarques accusés d’avoir permis la guerre du président Vladimir Poutine en Ukraine.

“Nous venons chercher vos gains mal acquis”, a déclaré M. Biden.

Le Nord de 465 pieds – un navire de 500 millions de dollars qui dispose de deux héliports, d’un cinéma et de 20 cabines de luxe – se trouve actuellement dans la mer de Chine méridionale et se dirige vers Vladivostok, une ville portuaire russe proche du Japon. D’autres yachts liés à la Russie désactivent leurs transpondeurs, quittent les stations balnéaires européennes et se dirigent vers le Moyen-Orient, où ils risquent d’être moins surveillés.

Selon les données compilées par Bloomberg, au moins neuf yachts liés à des magnats russes ont disparu entre le 24 février – date du début de l’invasion de l’Ukraine – et le 11 mars, date à laquelle M. Biden a annoncé des sanctions supplémentaires à l’encontre d’hommes d’affaires proches de Poutine, ainsi que d’au moins 47 membres de leur famille et associés. La plupart des navires appartiendraient à des oligarques sanctionnés ou à des personnes signalées par le département du Trésor américain comme étant proches de Poutine, tandis que quelques-uns appartiennent à des magnats qui ne figurent pas sur les listes de sanctions.

La réglementation maritime internationale impose à tous les navires à passagers, quelle que soit leur taille, de diffuser leur position aux autres navires et aux autorités côtières. Ces dispositifs, appelés système d’identification automatique ou AIS, sont censés être en service à tout moment pour suivre les navires.

“Il n’y a aucune raison pour que leurs transmissions AIS soient éteintes pendant des jours”, a déclaré Gur Sender, un responsable de programme chez Windward Ltd, spécialisé dans le risque et le renseignement maritimes. “Même si vous êtes au milieu de l’océan, un satellite capte votre transmission une fois toutes les huit heures au moins. Si vous êtes un grand yacht, vous avez intérêt à l’avoir pour que tout le monde puisse voir le navire afin d’éviter les accidents.”

L’Union européenne et le Royaume-Uni ont également annoncé des sanctions à l’encontre de plusieurs des mêmes magnats, et les autorités américaines, italiennes, françaises et allemandes tentent de localiser leurs bateaux de luxe. L’Italie a saisi un super yacht de 530 millions d’euros (580 millions de dollars) appartenant au milliardaire russe Andrey Melnichenko. Les autorités ont arrêté le Lena de Gennady Timchenko dans la ville côtière de Sanremo, ainsi qu’un autre bateau de Mordashov, le Lady M, à Imperia. Pendant ce temps, le méga yacht du magnat de la métallurgie Alisher Usmanov, Dilbar, est bloqué en Allemagne.

Cela a incité les magnats à éviter la Méditerranée et l’Europe du Nord, qui sont généralement remplies de méga yachts au printemps et en été de l’hémisphère nord.

Le Moyen-Orient, avec son accès facile à l’océan Indien, est la région la plus connue pour être le dernier emplacement connu de nombreux navires sanctionnés. Au moins huit navires ont été vus pour la dernière fois près des Émirats arabes unis, d’Oman ou d’Arabie saoudite, selon les données sur les navires analysées par Bloomberg News.

Les méga yachts appartenant à des Russes représentent jusqu’à 10 % de la flotte mondiale, selon le Superyacht Group, observateur du secteur. Mordashov, milliardaire de l’acier et troisième homme le plus riche de Russie, a parqué le Nord aux Maldives et aux Seychelles pendant l’hiver, rejoignant ainsi d’autres yachts appartenant à des Russes.

Le navire a quitté les Seychelles le 12 mars, s’est brièvement arrêté au Sri Lanka et est arrivé dans le détroit de Singapour le 22 mars. Le Nord transmet qu’il se dirige vers Vladivostok et y arrivera le 29 mars, selon les données compilées par Bloomberg.

© 2022 Bloomberg



Retour à l’accueil Worldnet