PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLe secteur des services se contracte pour la première fois depuis le...

Le secteur des services se contracte pour la première fois depuis le lockdown

L’activité dans le secteur dominant des services en Grande-Bretagne s’est contractée le mois dernier pour la première fois depuis le début du troisième lockdown Covid-19 en janvier de l’année dernière, selon une enquête très surveillée.

Le secteur, qui représente 80 % de l’économie, des banques aux détaillants, en passant par le tourisme, les coiffeurs, les restaurants et les agents immobiliers, a mis en garde contre la diminution de la demande et une plus grande aversion au risque parmi les clients en raison de l’incertitude politique et économique accrue. Les entreprises sont également confrontées à des coûts plus élevés en raison de l’augmentation des factures d’énergie et des pressions salariales, car elles s’efforcent de pourvoir les postes vacants et de conserver leur personnel.

L’indice des directeurs d’achat (PMI) des services S&P Global UK est tombé à 48,8 en octobre, en dessous du seuil de 50 pour la croissance, où l’indice était en septembre. La lecture était meilleure qu’une lecture initiale “flash” de 47,5, mais il s’agit toujours de la plus forte contraction de l’activité commerciale depuis janvier 2021.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Mise à jour de l'examen des produits de décembre 2021 de Google

Briefing économique : Analyse approfondie et commentaires sur les dernières nouvelles financières et économiques de nos équipes Business primées. Inscription en un clic
L’enquête fait suite aux chiffres de l’indice PMI de cette semaine, qui montrent une nouvelle contraction de l’activité chez les fabricants britanniques, à son plus bas niveau en 29 mois (46,2 contre 48,4 en septembre). Les fabricants ont supprimé des emplois pour la première fois en presque deux ans et les nouvelles commandes ont diminué au rythme le plus rapide depuis le premier blocage en 2020.

L’indice PMI composite, qui combine l’enquête sur les services et l’enquête sur l’industrie manufacturière, est tombé à 48,2 en octobre, contre 49,1, soit la plus faible lecture depuis janvier 2021.

Dans l’ensemble, les enquêtes indiquent que l’économie se dirige vers une récession. La croissance de l’économie a ralenti alors que la Banque d’Angleterre a augmenté les taux d’intérêt pour ramener une inflation à deux chiffres vers son objectif de 2 %. Les ménages sont donc confrontés à la plus forte compression de leurs revenus depuis les années 1950.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Sept membres d'extrême droite arrêtés lors d'une conférence sur l'intégration des réfugiés

Tim Moore, directeur économique chez le compilateur d’enquêtes S&P Global, a déclaré : “Un certain nombre d’entreprises ont noté que l’incertitude politique et la hausse des coûts d’emprunt depuis le mini-budget avaient entraîné une plus grande aversion au risque chez les clients et une approche attentiste des nouveaux projets.”

Les plans de croissance non financés de l’ancienne première ministre Liz Truss le 23 septembre ont entraîné une liquidation du marché obligataire britannique, les investisseurs ayant perdu confiance dans le gouvernement. L’agitation s’est calmée à la suite d’une volte-face sur ces plans et de la nomination de Rishi Sunak comme premier ministre.

M. Moore a déclaré que la réduction des dépenses des ménages et la diminution des investissements des entreprises se sont combinées pour entamer les volumes de nouvelles commandes et la confiance. Il a ajouté que, bien que les coûts des matières premières aient baissé pour le cinquième mois consécutif, l’augmentation des dépenses des entreprises était “plus rapide que jamais dans l’histoire de l’enquête avant la pandémie”.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Top 5 services proxy YouTube pour accéder aux vidéos bloquées

Gabriella Dickens, économiste britannique senior chez Pantheon Macroeconomics, a déclaré : “Les entreprises pourraient également hésiter plus que d’habitude à licencier du personnel, étant donné leurs récentes difficultés de recrutement, mais la préservation des bénéfices nécessitera des suppressions d’emplois l’année prochaine.”

Elle prévoit que l’économie se contractera de 0,5 % en glissement trimestriel au cours des trois derniers mois de l’année.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles