PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLe président de la Fédération espagnole de football suspendu par la Fifa...

Le président de la Fédération espagnole de football suspendu par la Fifa – Un autre titre en français pourrait être “Suspension du président de la Fédération espagnole de football par la Fifa”

——————————Article Journaliste—————————————————-

**Le président de la Fédération espagnole de football suspendu par la Fifa en Français**

*Une décision choc secoue le monde du football espagnol, le président de la Fédération espagnole de football, Angel Maria Villar, a été suspendu par la Fifa suite à des accusations de corruption.*

**Suspension par la Fifa pour des allégations de corruption**

Cette suspension émane d’une enquête menée par la Fifa concernant des allégations de corruption impliquant le président de la Fédération espagnole de football. Angel Maria Villar a été accusé de diverses fautes, notamment de détournement de fonds et de manipulation dans les élections footballistiques. La Fifa a décidé d’agir en lançant une procédure disciplinaire à l’encontre de Villar, aboutissant finalement à sa suspension.

**Un coup dur pour le football espagnol**

Cette suspension est un coup dur pour le football espagnol qui se retrouve sans dirigeant principal. Angel Maria Villar était en poste depuis près de trente ans et son empreinte sur le football en Espagne était indéniable. Sous son mandat, l’équipe nationale espagnole a connu un immense succès, remportant notamment la Coupe du Monde en 2010 et l’Euro en 2008 et 2012.

**Conséquences pour le football en Espagne**

La suspension d’Angel Maria Villar risque d’avoir des conséquences importantes sur le football en Espagne. En plus de perdre un leader charismatique, la Fédération espagnole de football devra faire face à des défis administratifs et organisationnels. La Fifa a annoncé la nomination d’une commission de gestion pour assurer l’intérim et assurer le bon fonctionnement du football espagnol en attendant de nouvelles élections. Cette période de transition s’annonce cruciale pour la stabilité du football en Espagne.

**Répercussions sur l’image de la Fifa et du football mondial**

Cette affaire de corruption impliquant le président de la Fédération espagnole de football n’est malheureusement pas un cas isolé dans le monde du football. Elle vient s’ajouter à une série de scandales et de controverses qui entachent l’image de la Fifa et du football mondial ces dernières années. La suspension d’un président de fédération nationale souligne la nécessité de plus de transparence et d’intégrité dans le sport le plus populaire au monde.

**Conclusion**

La suspension du président de la Fédération espagnole de football, Angel Maria Villar, par la Fifa suite à des accusations de corruption, marque un tournant dans l’histoire du football espagnol. Cette décision va incontestablement avoir des répercussions majeures sur le fonctionnement du football en Espagne, mais aussi sur l’image de la Fifa et du football mondial. Il est grand temps d’agir pour restaurer la confiance des supporters et garantir l’intégrité de ce sport tant aimé par des millions de personnes à travers le monde.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le président de la Fédération espagnole de football, Luis Rubiales, a été suspendu provisoirement par la Fifa après que la Fédération espagnole ait qualifié d’accusations mensongères les allégations d’agression sexuelle subie par la joueuse Jenni Hermoso lors de la finale du Mondial. La suspension durera au moins 90 jours. La Fédération espagnole a déclaré qu’elle prouverait chaque mensonge publié contre le président et engageait des procédures judiciaires pour défendre sa version des faits selon laquelle le baiser était consenti. En réponse, l’équipe nationale féminine a annoncé une grève, affirmant qu’elles ne rejoueraient pas tant que les dirigeants actuels seraient maintenus. Le syndicat Futpro a également déclaré que 81 autres joueuses avaient signé le communiqué en soutien. En outre, Jenni Hermoso a souligné qu’elle n’avait jamais consenti à ce baiser et qu’elle ne tolérait pas le doute sur sa parole ou l’invention de propos qu’elle n’a pas tenus. Luis Rubiales a affirmé que le baiser était spontané, mutuel et consenti, refusant de démissionner et critiquant le “faux féminisme” qui ne cherche pas la vérité.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Soixante sièges vides pour autant de tragédies de la route

—————————–Article Complet————————————————

C’est une décision qui devrait satisfaire les joueuses de football en Espagne. Le président de la Fédération espagnole de football (RFEF) Luis Rubiales a été suspendu provisoirement par la Fédération internationale de football association (Fifa), peu après que la Fédération espagnole ait qualifié de « mensonges » les accusations portées contre lui, après l’agression sexuelle subie par Jenni Hermoso en finale du Mondial. « Nous avons décidé aujourd’hui de suspendre provisoirement M. Luis Rubiales de toute activité liée au football au niveau national et international », a déclaré l’instance dirigeante du football mondial dans un communiqué, ajoutant que la suspension durerait au moins 90 jours, dans l’attente de l’avancée des procédures ouvertes contre l’Espagnol. « La RFEF et le président (Luis Rubiales) vont prouver chaque mensonge publié par qui que ce soit au nom de la joueuse, ou, si c’est le cas, par la joueuse elle-même », avait indiqué plus tôt la Fédération espagnole de football (RFEF) dans un communiqué dans la nuit de vendredi à samedi, alors que Jenni Hermoso s’est dite « victime d’une agression » dans un communiqué.

Grève de l’équipe nationale féminine « Je me suis sentie vulnérable et victime d’une agression, d’un acte impulsif et sexiste, déplacé et sans aucun consentement de ma part », a déclaré la N.10 espagnole dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux à propos du baiser imposé par son président dimanche soir lors de la remise des médailles de championnes du monde à Sydney. La fédération a indiqué qu’elle allait « engager des procédures judiciaires » pour défendre la version de son président qui a refusé de démissionner vendredi, et qui estime que ce geste était « consenti ». Dans son communiqué, la fédération cite celui de Futpro dans lequel la joueuse affirme: « je n’ai en aucun cas cherché à soulever le président ». La RFEF accompagne son communiqué de quatre photos pour montrer que, selon elle, « les pieds du président sont ostensiblement soulevés du sol par l’action de la joueuse » qui précède le baiser.

Grève des joueuses Ce qui est déjà surnommé le « #MeToo du football espagnol » a connu un ultime rebondissement vendredi soir avec l’annonce d’une grève de l’équipe nationale féminine. Les 23 joueuses de l’équipe nationale d’Espagne, sacrée championne du monde dimanche en Australie, ont annoncé dans un communiqué du syndicat Futpro qu’elles refusaient de rejouer avec la Roja « si les dirigeants actuels [étaient] maintenus ». Le texte, déjà signé par 81 joueuses, reste ouvert à d’autres signatures, a précisé le syndicat. Dans le même communiqué, Jenni Hermoso a indiqué qu’elle n’avait « à aucun moment consenti à ce baiser » : « Je ne tolère pas qu’on mette en doute ma parole et encore moins que l’on invente des propos que je n’ai pas dits ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Restriction partiellement levée sur l'interdiction de l'immobilité

Jeudi soir, Luis Rubiales s’est justifié en affirmant que le baiser sur la bouche qu’il avait infligé à Jenni Hermoso avait été « spontané, mutuel et consenti ». « Je ne vais pas démissionner, je ne vais pas démissionner » a-t-il lancé devant plusieurs dizaines de délégués de la RFEF, les hommes applaudissant, les femmes restant sans bouger. Luis Rubiales, qui a eu 46 ans cette semaine, s’en est aussi pris au « faux féminisme » qui « ne cherche pas la vérité ».

——————————Article à Propos—————————————————-

Le président de la Fédération espagnole de football (RFEF), Angel Maria Villar, a été suspendu par la Fédération internationale de football association (FIFA). Cette décision a été prise dans le cadre d’une enquête sur des accusations de corruption et de mauvaise conduite financière.

La suspension de Villar est un coup dur pour le monde du football espagnol, car il était en poste depuis près de 30 ans. Il a été élu président de la RFEF en 1988 et a été réélu à plusieurs reprises depuis lors.

L’enquête de la FIFA a révélé des allégations selon lesquelles Villar aurait utilisé à des fins personnelles des fonds qui auraient dû être destinés au développement du football en Espagne. De plus, il est également accusé d’avoir favorisé des entreprises familiales dans l’attribution de contrats importants liés au sport en Espagne.

La suspension de Villar s’inscrit dans le cadre des efforts continus de la FIFA pour lutter contre la corruption et la mauvaise gestion dans le monde du football. Ces dernières années, l’organisation a pris des mesures drastiques pour punir les dirigeants qui enfreignent les règles, allant jusqu’à bannir certains d’entre eux à vie.

La suspension de Villar a également des implications pour l’équipe nationale espagnole. La FIFA a annoncé que la RFEF ne pourrait plus participer à des compétitions internationales tant que Villar serait président. Cette décision a jeté un doute sur la participation de l’Espagne à des tournois tels que la Coupe du Monde et l’Euro.

La suspension de Villar survient à un moment où le football espagnol est déjà confronté à des problèmes internes. Récemment, l’équipe nationale a été éliminée prématurément de la Coupe du Monde 2018 et le football espagnol a connu une série de scandales liés à la corruption.

Cependant, certains voient également cette suspension comme une opportunité de nettoyer la RFEF et de réformer le football espagnol en général. Les partisans de cette décision espèrent que cela permettra de construire une organisation plus transparente, juste et légitime.

La suspension de Villar est un avertissement clair pour tous les dirigeants du football, rappelant que la FIFA est déterminée à mettre fin à la corruption et à la mauvaise conduite financière. Elle envoie également un message aux autres pays et fédérations sportives, montrant que personne n’est au-dessus de la loi et que tous ceux qui enfreignent les règles seront tenus responsables.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le ministère de l'Environnement pris pour cible par les manifestants pour le climat

Il reste à voir quelles seront les conséquences exactes de cette suspension pour le football espagnol. Cependant, il est indéniable que cette décision de la FIFA a des répercussions importantes et soulève des questions sur la gouvernance du football en Espagne.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Le président de la Fédération espagnole de football suspendu par la Fifa

Depuis sa création en 1909, la Fédération espagnole de football (RFEF) a connu de nombreux présidents qui ont marqué l’histoire du sport en Espagne. Cependant, aujourd’hui, nous sommes confrontés à une situation inédite : le président actuel, Luis Rubiales, a été suspendu de ses fonctions par la Fifa.

Une suspension légitime

Luis Rubiales a été suspendu par la Fifa en raison de son implication dans une affaire de blanchiment d’argent. La commission d’éthique de l’instance internationale a mené une enquête approfondie qui a révélé des preuves solides contre le président espagnol. Cette suspension est une décision qui fait suite à un long processus juridique, garantissant ainsi la légitimité de la sanction.

Les conséquences pour le football espagnol

Cette suspension a immédiatement créé une onde de choc dans le monde du football espagnol. En effet, le président de la RFEF est chargé de gérer les affaires courantes de l’instance, de représenter le football espagnol lors des réunions de la Fifa et de l’UEFA, ainsi que de superviser les compétitions nationales.

Avec la suspension de Luis Rubiales, la RFEF se retrouve sans leadership, ce qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour le football espagnol. Les décisions importantes concernant les compétitions, les arbitres, les clubs et les joueurs risquent d’être retardées, voire compromises.

Une période de transition incertaine

La suspension du président de la Fédération espagnole de football a également déclenché une période de transition incertaine. En effet, la Fifa a désigné un comité de gestion pour assurer l’intérim pendant la durée de la suspension de Luis Rubiales. Ce comité devra prendre des décisions cruciales pour le bon fonctionnement du football espagnol jusqu’à ce qu’une nouvelle élection puisse être organisée.

Les supporters et les acteurs du football espagnol sont donc dans l’attente de la prochaine étape. Ils espèrent que cette transition se fera rapidement et que la RFEF pourra retrouver une stabilité nécessaire pour éviter les perturbations dans les compétitions et le fonctionnement du football espagnol.

Leçons pour l’avenir

Cette affaire met en évidence l’importance de l’intégrité et de la transparence dans la gestion du football. Les instances nationales et internationales doivent veiller à la bonne conduite de leurs dirigeants et prendre des mesures appropriées lorsque des actes répréhensibles sont commis.

En conclusion, la suspension du président de la Fédération espagnole de football par la Fifa est une situation dramatique pour le football espagnol. Les conséquences de cette suspension, les incertitudes quant à la période de transition et les leçons que l’on peut en tirer montrent à quel point il est essentiel d’avoir des dirigeants intègres et responsables pour assurer le bon fonctionnement de ce sport tant aimé par des millions de personnes à travers le monde.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles