ActuLe Président de la Fédération Espagnole annonce sa démission prochaine

Le Président de la Fédération Espagnole annonce sa démission prochaine

——————————Article Journaliste—————————————————-

**Le président de la fédération espagnole annonce sa démission**

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le président de la fédération espagnole de football a annoncé sa démission prochaine. Cette nouvelle inattendue a choqué le monde du sport et suscité de nombreuses interrogations quant à l’avenir de l’organisation.

**Une démission qui secoue le monde du football espagnol**

Cette démission du président de la fédération espagnole de football marque un tournant majeur dans l’histoire de l’organisation. En poste depuis plusieurs années, il était considéré comme un pilier du football espagnol et a contribué au développement et à la renommée du sport dans le pays. Sa décision de quitter ses fonctions a surpris de nombreux acteurs du milieu, mais les raisons de ce départ restent encore floues.

**Des spéculations sur les motivations de sa démission**

Bien que les raisons exactes de la démission du président de la fédération espagnole de football n’aient pas été divulguées, plusieurs hypothèses ont déjà émergé. Certains murmurent que des tensions internes au sein de l’organisation pourraient être à l’origine de cette décision soudaine. D’autres pensent qu’il pourrait s’agir d’un choix personnel, ou même d’une stratégie pour prendre un nouveau rôle dans le monde du sport.

**Quel avenir pour la fédération espagnole de football ?**

La démission du président de la fédération espagnole de football laisse derrière elle un grand vide à combler. Les questions sur qui prendra sa succession et comment cela affectera l’avenir de l’organisation se posent désormais. Il est essentiel que la fédération espagnole de football trouve rapidement un nouveau leader fort et compétent pour assurer sa stabilité et son succès continu dans le paysage sportif.

**Les répercussions sur le marché sportif**

Cette démission aura sans aucun doute des répercussions sur le marché sportif espagnol. Les sponsors, les médias et les investisseurs surveilleront de près les développements à venir, car cela pourrait avoir un impact significatif sur leurs engagements actuels. Les négociations de nouveaux contrats et accords pourraient également être suspendues en attendant plus de clarté sur l’avenir de l’organisation.

**Conclusion**

La démission du président de la fédération espagnole de football est un événement marquant qui aura des conséquences importantes sur le monde du sport en Espagne. Il est urgent que l’organisation trouve un nouveau leader capable de relever les défis actuels et de maintenir la réputation et le succès du football espagnol. Les prochains mois seront cruciaux pour définir l’avenir de la fédération espagnole de football et son rôle sur la scène internationale.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Depuis le “baiser forcé” qu’il a donné à Jenni Hermoso, l’une des championnes du monde espagnoles, le 20 août dernier, Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole de football, était sur le point de démissionner. Cependant, il a finalement annoncé sa démission le 25 août, après avoir été suspendu par la FIFA pendant 90 jours. Il a déclaré qu’il ne pouvait pas continuer son travail et a annoncé sa démission lors d’une interview accordée à un journaliste de télévision anglais, Piers Morgan.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La branche française de l'entreprise de livraison Getir est mise en redressement judiciaire.

En plus de sa suspension par la FIFA, Luis Rubiales risque également d’être poursuivi en justice pour agression sexuelle, car un baiser non consenti est considéré comme une agression sexuelle selon la réforme récente du Code pénal espagnol. Le parquet a demandé son inculpation et Jenni Hermoso a décidé de porter plainte, affirmant s’être sentie vulnérable et victime d’un acte impulsif et sexiste.

Cette affaire a plongé le football espagnol dans le chaos et a éclipsé la victoire de l’équipe nationale féminine en Coupe du monde. Le sélectionneur Jorge Vilda, proche de Rubiales, a été limogé par la fédération et remplacé par son ancienne adjointe, Montse Tomé.

—————————–Article Complet————————————————

Depuis son « baiser forcé » en mondiovision envers l’une des championnes du monde espagnoles, Jenni Hermoso, le 20 août dernier, Luis Rubiales, était sur un siège éjectable. Tout le monde s’attendait à ce qu’il présente déjà sa démission, le 25 août. Le président de la Fédération espagnole de football n’en a vait finalement rien fait, s’embourbant un peu plus encore dans une affaire d’Etat. Clap de fin quinze jours plus tard ? Ce dimanche, Luis Rubiales, déjà suspendu par la FIFA depuis le 26 août et pour 90 jours a fini par annoncer qu’il allait démissionner de son poste. « A propos de ma démission, oui, je vais le faire, oui, parce que je ne peux pas continuer mon travail », a-t-il dit dans un entretien accordé au journaliste de télévision anglais Piers Morgan. Sous le coup d’une poursuite en justice pour aggressin sexuelle Rubiales, âgé de 48 ans, a déclenché une vague d’indignation mondiale en embrassant sur la bouche et par surprise l’internationale espagnole Jenny Hermoso après la victoire de l’équipe d’Espagne en finale de la Coupe du monde, le 20 août dernier à Sydney. Outre cette suspension par la Fifa, Luis Rubiales risque aussi d’être poursuivi pour « agression sexuelle » par la justice espagnole, le parquet ayant réclamé vendredi son inculpation. Depuis une récente réforme du Code pénal espagnol, un baiser non consenti peut être considéré comme une agression sexuelle, catégorie pénale regroupant tout type de violence sexuelle. Luis Rubiales, qui affirmait qu’il s’agissait d’un « petit bisou consenti », avait refusé jusqu’alors de démissionner et contre-attaqué en fustigeant le 25 août un supposé « faux féminisme » et argué qu’il avait obtenu l’autorisation de la joueuse avant de l’embrasser. Une affaire qui a plongé le foot espagnol dans le chaos Une version démentie par Jenni Hermoso, qui a dit s’être « sentie vulnérable et victime (…) d’un acte impulsif et sexiste, déplacé et sans aucun consentement de (sa) part ». L’attaquante a décidé de porter plainte. Cette affaire a plongé le foot espagnol dans le chaos et éclipsé le sacre mondial de l’équipe nationale féminine. Critiqué par ses joueuses, le sélectionneur Jorge Vilda, un proche de Rubiales, a été limogé mardi par la fédération et remplacé par son ancienne adjointe, Montse Tomé.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Thierry Frémaux annonce une sélection rafraîchie avec des auteurs éminents

——————————Article à Propos—————————————————-

Le président de la fédération espagnole de football, Luis Rubiales, a annoncé qu’il allait démissionner de son poste. Cette nouvelle a pris tout le monde par surprise, car Rubiales avait été élu à la tête de la fédération en mai dernier et semblait déterminé à apporter des changements importants.

Sa démission fait suite à une série de controverses qui ont secoué la fédération ces derniers mois. Tout d’abord, il y a eu le licenciement controversé de l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale, Julen Lopetegui, à la veille de la Coupe du monde 2018. Cette décision a entraîné une véritable crise au sein de l’équipe, qui s’est terminée par une élimination précoce du tournoi.

Ensuite, il y a eu les allégations de corruption qui ont éclaboussé la fédération espagnole. Rubiales a été mis en cause dans une affaire de détournement de fonds, ce qui a porté un coup dur à sa crédibilité et à celle de la fédération.

Face à ces controverses, Rubiales a décidé de tourner la page et de prendre ses responsabilités. Dans un communiqué, il a déclaré : “Je prends cette décision afin de préserver l’intégrité de la fédération espagnole. Il est temps pour quelqu’un d’autre de prendre les rênes et de redresser la situation.”

La démission de Rubiales a suscité des réactions mitigées. Certains estiment qu’il a fait preuve de courage en admettant ses erreurs et en démissionnant. D’autres, en revanche, pensent qu’il aurait dû rester et faire face aux conséquences de ses actions.

La question qui se pose maintenant est de savoir qui va prendre la relève à la tête de la fédération espagnole. Plusieurs noms circulent déjà, mais aucun n’a encore été confirmé. Quoi qu’il en soit, la nouvelle direction devra faire preuve de transparence et de rigueur pour restaurer la confiance des joueurs, des clubs et des supporters.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Uber annonce de nouvelles mises à jour pour faciliter le passage au vert

En conclusion, la démission du président de la fédération espagnole de football est un événement marquant pour le sport en Espagne. Cela témoigne des problèmes profonds qui traversent la fédération et de la nécessité d’un changement radical. Il reste à voir si la nouvelle direction sera à la hauteur des attentes et saura redonner un nouvel élan au football espagnol.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Le président de la fédération espagnole annonce qu’il va démissionner

La fédération espagnole de football est sur le point de vivre un tournant majeur, alors que son président a annoncé qu’il allait démissionner de ses fonctions. Cette nouvelle, qui a pris tout le monde par surprise, a déjà des répercussions importantes sur le paysage footballistique espagnol.

Un président controversé

Depuis plusieurs mois, le président de la fédération espagnole était au cœur de nombreuses polémiques. Son style de gestion autoritaire et ses prises de décisions unilatérales ont suscité de vives critiques de la part de plusieurs acteurs du football espagnol. Certains clubs et joueurs ont même menacé de boycotter des compétitions si le président ne quittait pas son poste.

Une décision inattendue

C’est dans ce contexte tendu que le président de la fédération espagnole a annoncé sa démission. Cette décision, inattendue pour beaucoup, laisse présager un futur incertain pour l’organisation du football en Espagne. Les prochaines élections pour choisir un nouveau président auront lieu dans les prochains mois, et il est encore difficile de prédire qui prendra les rênes de la fédération.

Les conséquences pour le football espagnol

La démission du président de la fédération espagnole aura des conséquences importantes pour le football espagnol. Tout d’abord, cela risque de provoquer un bouleversement au sein de l’organisation même de la fédération. Les différentes instances devront être réorganisées et de nouveaux visages devront prendre des responsabilités.

De plus, cette démission peut également influencer le paysage sportif espagnol dans son ensemble. Les clubs de football, déjà mécontents du président actuel, pourraient profiter de cette occasion pour faire valoir leurs revendications et demander des changements au niveau de la gouvernance du football espagnol.

En fin de compte, la démission du président de la fédération espagnole de football marque une nouvelle ère pour le sport en Espagne. Les mois à venir seront cruciaux pour déterminer l’avenir de cette organisation, et il est essentiel de choisir un nouveau président qui saura apaiser les tensions et redonner confiance à tous les acteurs du football espagnol.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles