Le point sur l’Ukraine : La Russie élargit son attaque ; la Chine soutient Moscou

0
1
Image: Ronaldo Schemidt/AFP/Getty Images

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a déclaré que les forces d’invasion russes avaient ouvert une nouvelle campagne pour conquérir la région de Donbas et a demandé au parlement de prolonger la loi martiale.

Le président Joe Biden a téléphoné à ses alliés pour coordonner la fourniture d’armes lourdes à l’Ukraine et a déclaré qu’il était prêt à fournir davantage d’artillerie. Un haut diplomate chinois a déclaré que Pékin renforcerait ses liens stratégiques avec la Russie, réaffirmant son soutien au président Vladimir Poutine alors que ses forces sont accusées de crimes de guerre pour avoir tué des civils.

Le chef des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé à une pause de quatre jours de la Semaine Sainte dans les combats à partir de jeudi pour coïncider avec la Pâques chrétienne orthodoxe. L’organisme de surveillance nucléaire de l’ONU a déclaré que les autorités ukrainiennes ont rétabli la communication directe avec la centrale nucléaire de Tchernobyl, qui était bloquée par les forces russes pendant environ cinq semaines.

Développements clés

  • La Chine déclare qu’elle continuera à renforcer ses liens stratégiques avec la Russie
  • Les troupes ukrainiennes risquent d’être encerclées dans la nouvelle offensive russe
  • La Russie apprend à encaisser les coups économiques alors que le choc s’estompe
  • L’Italie est prête à interrompre les paiements de gaz russe si l’UE constate une infraction
  • Le FMI réduit ses perspectives de croissance en raison de l’invasion de la Russie et du verrouillage de la Chine
  • L’Europe devrait payer la majeure partie des coûts de reconstruction de l’Ukraine

Toutes les heures CET :

Toshiba suspend ses nouvelles commandes en Russie (3:05 a.m.)

La société japonaise Toshiba Corp. a déclaré qu’elle avait interrompu ses nouvelles commandes en Russie et ses nouveaux investissements dans le pays en raison de l’invasion du Kremlin. Toshiba a déclaré dans un communiqué que l’impact de cette décision sur son activité globale était mineur.

La Chine renforce ses liens avec la Russie (2:26 a.m.)

La Chine continuera à renforcer les liens stratégiques avec la Russie, a déclaré un diplomate de haut rang, montrant que la relation reste solide malgré les préoccupations croissantes concernant les crimes de guerre présumés des forces de Poutine en Ukraine.

“Peu importe la façon dont le paysage international peut changer, la Chine continuera à renforcer la coordination stratégique avec la Russie pour une coopération gagnant-gagnant, à sauvegarder conjointement les intérêts communs des deux pays et à promouvoir la construction d’un nouveau type de relations internationales et d’une communauté avec un avenir partagé pour l’humanité”, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Le Yucheng dans un communiqué.

L’Ukraine rétablit la communication avec Tchernobyl (12 h 40)

L’Ukraine a réussi à rétablir une communication directe avec la centrale nucléaire de Tchernobyl après le retrait des troupes russes du site, a déclaré le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Mariano Grossi, dans un communiqué.

Les troupes russes ont saisi la centrale le 24 février et l’ont gardée pendant environ cinq semaines, selon l’AIEA. Le 10 mars, l’Ukraine a informé l’agence qu’elle avait perdu le contact avec Tchernobyl. M. Grossi prévoit de se rendre sur le site plus tard en avril pour une évaluation nucléaire, a déclaré l’AIEA.

L’Italie examine la demande de paiement en roubles (22 h 30)

L’Italie refusera de se conformer aux nouvelles conditions de paiement du gaz exigées par Moscou si l’UE conclut qu’en agissant ainsi, elle enfreindrait les sanctions imposées après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, selon des personnes au fait de la question.

Dans une évaluation préliminaire, l’UE a estimé que les conditions de paiement du Kremlin constituaient une violation manifeste des sanctions de l’Union. Le gouvernement italien attend que Bruxelles finalise son analyse juridique avant de prendre des mesures, ont indiqué les personnes concernées. L’UE reçoit 40 % de son gaz de la Russie.

Biden dit qu’il enverrait plus d’artillerie en Ukraine (21 h 49)

Biden a déclaré que les États-Unis enverraient plus d’artillerie à l’Ukraine alors que la Russie poursuit sa campagne dans la région de Donbas. Le président a répondu “oui” lorsqu’un journaliste lui a demandé si l’Ukraine recevrait une telle cargaison.

Interrogée sur ce bref échange, l’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, s’est contentée de dire que M. Biden et d’autres dirigeants mondiaux, lors d’un appel téléphonique plus tôt dans la journée de mardi, “ont parlé de fournir davantage de munitions et d’aide à la sécurité à l’Ukraine”. La télévision NBC a rapporté que l’administration préparait un autre paquet d’aide d’une taille similaire au précédent, d’une valeur de 800 millions de dollars.

Une aciérie presque détruite à Mariupol (20 h 32)

L’une des plus grandes usines sidérurgiques d’Ukraine, appartenant à l’homme d’affaires Rinat Akhmetov, a été presque détruite au milieu de combats violents dans la ville de Mariupol, selon un groupe de combattants volontaires ukrainiens.

L’usine sidérurgique Azovstal fait face à des tirs d’artillerie lourde, car les troupes ukrainiennes s’y sont retranchées, l’utilisant comme une fortification pour tenter de repousser les attaques russes.

Les États-Unis et leurs alliés en faveur d’une aide accrue et de sanctions (19 h 06)

Les alliés des États-Unis, de l’Europe et de l’Asie ont convenu, lors d’un appel conjoint, de continuer à renforcer la pression des sanctions sur le Kremlin et d’augmenter l’aide humanitaire et les livraisons d’armes, mais ils n’ont pas indiqué de nouvelles politiques, selon les comptes rendus de plusieurs pays.

Les dirigeants ont “réitéré leur engagement à continuer de fournir une assistance sécuritaire, économique et humanitaire à l’Ukraine”, selon le porte-parole Jen Psaki. Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré qu’il s’efforcerait, pendant la présidence de son pays au sein du Groupe des Sept, d’aider l’Ukraine à obtenir les 50 milliards d’euros (54 milliards de dollars) d’aide qu’elle a demandés.

La France fournira une garantie de sécurité après la guerre (6:01 p.m.)

La France est prête à fournir les garanties de sécurité requises par l’Ukraine une fois la guerre terminée, a déclaré un haut fonctionnaire de la présidence française. Ces garanties impliqueraient la livraison d’équipements militaires. D’autres pays comme l’Allemagne, l’Italie et la Turquie pourraient également être impliqués.

Le chef de l’ONU demande une pause de quatre jours pour la Semaine sainte (17 h 45)

Le chef de l’ONU, M. Guterres, a demandé une pause de quatre jours dans les combats à partir de jeudi pour coïncider avec la Pâques chrétienne orthodoxe, qui est célébrée en Russie et en Ukraine. Il a déclaré que l’ONU soumettait aux deux parties des plans détaillés sur les livraisons potentielles d’aide.

Cette pause permettrait de créer les conditions nécessaires au passage en toute sécurité des civils qui souhaitent quitter la zone de guerre et de permettre “l’acheminement en toute sécurité de l’aide humanitaire vitale aux populations des zones les plus durement touchées, telles que Mariupol, Kherson, Donetsk et Luhansk”, a déclaré M. Guterres.

Le gouverneur de la Banque centrale de Russie sanctionné par le Canada (17 h 27)

Le Canada a sanctionné le gouverneur de la banque centrale russe Nabiullina et 13 autres “proches associés du régime russe” dans une nouvelle série de punitions.

Bloomberg News a rapporté le mois dernier que Nabiullina avait cherché à démissionner après que le dirigeant russe Vladimir Poutine ait ordonné l’invasion, mais que le président lui avait dit de rester.

Les filles de Poutine, Katerina Tikhonova et Maria Vorontsova, figurent également sur la liste des nouvelles sanctions, tout comme le milliardaire Igor Makarov, principal actionnaire de Spartan Delta Corp, producteur de gaz naturel basé à Calgary.

Les Tchèques vont réparer les armes lourdes ukrainiennes (17 h 15)

Le ministère tchèque de la Défense a annoncé que les fabricants d’armes du pays allaient réparer les armes lourdes ukrainiennes endommagées pendant la guerre. Dans le cadre du premier contrat, la société privée Czechoslovak Group réparera les chars T-64. La République tchèque a été l’un des fournisseurs d’armes les plus actifs de l’Ukraine.

L’Allemagne veut répondre aux demandes d’armes de l’Ukraine (16 h 10)

L’Allemagne veut satisfaire les demandes de l’Ukraine en matière d’armes lourdes et envisage de fournir des équipements, notamment de l’artillerie, des systèmes de défense aérienne et des véhicules blindés de transport de troupes, a déclaré Tobias Lindner, vice-ministre des Affaires étrangères, lors d’un événement virtuel à l’Université George Washington.

Le chancelier Olaf Scholz a subi d’intenses pressions, y compris de la part de membres de sa propre coalition au pouvoir, pour livrer des armes lourdes telles que des chars à l’Ukraine, en plus d’équipements tels que des roquettes antichars et des équipements de protection.

Zelenskiy demande aux législateurs de prolonger la loi martiale (3:51 p.m.)

Zelenskiy a soumis un projet de loi visant à prolonger la loi martiale en Ukraine de 30 jours, citant l’invasion en cours. L’état actuel de la loi martiale devait se terminer le 25 avril.

L’Ukraine affirme que la Russie attaque tout le long de la ligne de contact du Donbas (14 h 48)

La Russie a lancé des attaques tout le long de la ligne de contact dans les régions de Louhansk et de Donetsk, qui constituent ensemble le Donbas, a déclaré le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, Oleksandr Motuzyanyk.

Les troupes russes tentent de percer les défenses pour encercler les troupes ukrainiennes et établir un contrôle total de Mariupol, a-t-il dit, ajoutant que la déferlante tentera de prendre le contrôle des deux régions et de sécuriser un couloir terrestre vers la péninsule de Crimée.

Les Pays-Bas vont envoyer des véhicules blindés (14 h 20)

Les Pays-Bas vont envoyer du matériel militaire plus lourd, notamment des véhicules blindés, à l’Ukraine en collaboration avec d’autres pays, a déclaré sur Twitter la ministre néerlandaise de la Défense, Kajsa Ollongren.

La Russie expulse des diplomates belges et néerlandais (14 h 10)

La Russie a expulsé 21 diplomates belges et 15 des Pays-Bas, a indiqué le ministère des Affaires étrangères à Moscou dans deux communiqués, en représailles à des mesures annoncées précédemment contre des émissaires russes.

Le ministère des Affaires étrangères a également convoqué l’ambassadeur du Luxembourg pour l’avertir que la Russie pourrait répondre en nature à l’expulsion de son envoyé.

La Russie enchaîne les coups économiques alors que le choc s’estompe (13 h 35)

La crise économique russe a perdu de son intensité, ce qui permet au président Poutine de gagner du temps à l’intérieur du pays, tandis que son armée lance une nouvelle offensive.

Même avec une récession imminente et une inflation approchant les 20%, l’économie a pour le moment défié les prévisions les plus sombres. Les économistes de JPMorgan Chase & Co. ont vu suffisamment de signes optimistes pour réduire de moitié leur prévision d’une contraction du produit intérieur brut au premier trimestre, à 5 %.

Le scénario le plus pessimiste ne s’est pas matérialisé, en grande partie parce que la Russie a limité la propagation de la contagion financière par des contrôles stricts des capitaux, tandis que l’abondance des pétrodollars a permis au rouble de récupérer ses pertes et de maîtriser l’inflation.

L’UE attend le mois de juin pour rendre un avis préliminaire sur la candidature de l’Ukraine (13:19 p.m.)

L’Union européenne cherche à donner en juin son avis sur la candidature de l’Ukraine à l’adhésion au bloc, ouvrant ainsi la voie à une éventuelle décision des dirigeants lors du sommet des 23 et 24 juin, selon des personnes au fait du dossier.

Cette décision pourrait compliquer les efforts visant à trouver une solution diplomatique, car la Russie a souvent invoqué la décision de Kiev de nouer des liens plus étroits avec l’UE et l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord pour justifier son invasion de l’Ukraine.

Le Premier ministre polonais en visite à Lviv (13 h 17)

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki s’est rendu à Lviv mardi, premier dirigeant étranger à se rendre dans cette ville de l’ouest de l’Ukraine après qu’elle ait été frappée par un tir de missile meurtrier. M. Morawiecki a ouvert un établissement pour les personnes déplacées à l’intérieur du pays, a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Les chefs des finances du G20 accusent la Russie des conséquences de la croissance (13 h)

La réunion des chefs des finances du Groupe des 20 cette semaine inclura des représentants russes et a pour but d’envoyer un message clair que le Kremlin est entièrement responsable des conséquences économiques mondiales de sa guerre en Ukraine, a déclaré un fonctionnaire du gouvernement allemand.

Un accord a été conclu selon lequel la Russie ne devrait pas être en mesure de dicter le format du G20 ou l’ordre du jour de la prochaine réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales, a déclaré le fonctionnaire allemand, sous couvert d’anonymat.

Halliburton dévalorise tous ses actifs ukrainiens dans le contexte de la guerre (12:52 p.m.)

Halliburton Co. a déprécié tous ses actifs ukrainiens sept semaines après l’invasion de la Russie, une année où le plus grand fraiseur du monde devrait récolter la plus grande augmentation de bénéfices depuis plus d’une demi-décennie.

La société a pris une charge avant impôts de 22 millions de dollars pour son exposition à l’Ukraine, qui comprenait 16 millions de dollars de créances, selon un communiqué publié mardi. Halliburton a été le premier grand entrepreneur de services pétroliers à annoncer son intention de cesser ses activités en Russie en réponse à l’invasion de Poutine.

© 2022 Bloomberg



Retour à l’accueil Worldnet