FinanceGagner de l'argentLe panel de la Chambre des représentants met en garde contre une...

Le panel de la Chambre des représentants met en garde contre une “euphorie précoce” concernant la baisse des créances douteuses.

Toutefois, le panel, dans un rapport déposé au Parlement mardi, a noté que le système bancaire semble avoir bien absorbé le choc Covid en ce qui concerne les créances douteuses.

Le comité parlementaire permanent sur les finances a mis en garde le gouvernement contre toute “euphorie précoce” concernant la récente réduction des créances douteuses dans le système bancaire, déclarant que l’impact différé de la pandémie pourrait faire remonter les actifs non performants. Toutefois, le panel, dans un rapport déposé au Parlement mardi, a noté que le système bancaire semble avoir bien absorbé le choc de la Covid en ce qui concerne les créances douteuses.

L’observation du panel a été faite en réponse à la soumission que le ratio NPA brut des banques du secteur public a diminué de 9,11% au 31 mars 2021 à 7,9% à la fin de décembre 2021. Ceci est contraire à la projection du rapport de stabilité financière de la RBI selon laquelle le ratio NPA brut des banques commerciales pourrait passer de 7,48% en mars 2021 à 9,8% en mars 2022.

“Le Comité souhaite mettre en garde contre toute euphorie précoce à ce sujet, car il se peut que l’impact de la pandémie sur le secteur bancaire soit encore décalé dans le temps”, indique le rapport.

Le panel a suggéré que les mesures prises par le gouvernement pour réduire le niveau des NPA et pour augmenter le recouvrement auprès des mauvais payeurs devraient être poursuivies avec la même vigueur.

Étendre le programme de prêts garantis aux MPME : panel

Le Comité parlementaire permanent de l’industrie a suggéré que la période de remboursement du programme de prêts garantis de 5 trillions de roupies pour les MPME et autres entreprises soit étendue à sept-huit ans. Actuellement, le délai de remboursement de trois ou quatre ans, y compris la période de moratoire, dans le cadre du plan de garantie des lignes de crédit d’urgence est trop court pour les MPME touchées par le Covid qui luttent pour survivre à la deuxième vague du Covid, selon le rapport de la commission.

Lire aussi :   Le chiffre d'affaires de NIO dépasse les estimations, mais les prévisions de revenus sont revues à la baisse.

Retour à l’accueil Worldnet

Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles

%d blogueurs aiment cette page :